Voralpen-Express

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Voralpen-Express
Image illustrative de l’article Voralpen-Express
Le Voralpen-Express franchit la digue sur le lac de Zurich, avec Rapperswil en arrière-plan

Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Départ Lucerne
Terminus Romanshorn
Itinéraire Arth-Goldau
Pfäffikon SZ
Rapperswil
Saint-Gall
Exploitant CFF, SOB
Premier jour de circulation 1992
Matériel mis en jeu SOB
Écartement 1435 mm
Électrification 15 kV – 16,7 Hz
Le Voralpen-Express tracté par une Re 446 du Südostbahn en gare de Pfäffikon SZ

Le Voralpen-Express est un train, littéralement l'Express des Préalpes, qui relie depuis 1992[1] Lucerne, sur les bords du lac des Quatre-Cantons, à Saint-Gall. Jusqu'au changement d'horaire du , il roulait jusqu'à Romanshorn, sur le lac de Constance.

Historique[modifier | modifier le code]

Le Voralpen-Express était dans la catégorie des InterRegio. Dès le , il possède désormais sa propre dénomination VAE.

Itinéraire[modifier | modifier le code]

Matériel roulant[modifier | modifier le code]

À ses débuts, le Voralpen-Express était assuré en rame tractée composée de voitures unifiées IV appartenant à l'une ou l'autre des trois entreprises ferroviaires exploitantes, à savoir les CFF, le SOB et le BT. La composition n'était pas homogène et comprenait des véhicules d'au moins deux des trois compagnies, accompagnée d'une voiture-bar SOB ou BT. La locomotive pouvait être une Re 4/4 II CFF, une Re 4/4 III 41 à 44 du SOB ou une Re 4/4 91 à 96 du BT.

Dès 1999, le Südostbahn fait rénover en profondeur ses voitures unifiées I en Revvivo  par Stadler Rail[2] à Altenrhein ; ainsi transformées, elles composent dorénavant le Voralpen-Express en rame réversible, avec une voiture-pilote à une extrémité. La rame est accouplée à une Re 4/4 II CFF ou une locomotive du SOB : Re 446 015 à 018 ou Re 456 091 à 096. Les douze VU IV BT et SOB, devenues inutiles, sont vendues et échangées avec les CFF contre 9 VU I à transformer[2].

Le , la compagnie annonce la mise en vente de l'ensemble du parc du Voralpen-Express, pour fin 2019, la compagnie disposant dès des nouveaux trains Stadler FLIRT Traverso. Ces derniers remplaceront les rames tractées par des Re 446 et Re 456 ainsi que les voitures VU IV[3]..

Navettisation[modifier | modifier le code]

Rame réversible Voralpen-Express composée de deux RBDe 561 encadrant 5 voitures Revvivo  et 1 VU I

Dès le changement d'horaire du , les compositions de l'Express sont rallongées et navettisées par l'adjonction à chaque extrémité d'un véhicule moteur. Les Express sont assurés par six rames réversibles[4] :

Le , la compagnie annonce la mise en vente de l'ensemble du parc du Voralpen-Express, pour fin 2019, la compagnie disposant dès des nouveaux trains Stadler FLIRT Traverso. Ces derniers remplaceront les rames tractées par des Re 446 et Re 456 ainsi que les voitures VU IV[3]..

Galerie photos[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (de) Gerhard Oswald: Die Bodensee-Toggenburg-Bahn. Geschichte einer Ostschweizer Privatbahn. Appenzeller Verlag, Herisau 2004, (ISBN 3-85882-361-9), page 211
  2. a et b LITRA, Service d'information pour les transports publics, news du 28.5.98.
  3. a et b Railpassion N. 273, juin 2020
  4. www.sob.ch
  5. Voralpen-Express Komposition 1
  6. Voralpen-Express Komposition 2
  7. Voralpen-Express Komposition 3

Sur les autres projets Wikimedia :