Volvelle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
volvelle de la lune, 15e siècle
carte du 16e siècle, de Astronomicum Caesareum de Petrus Apianus, 1540
volvelle du 16e siècle De sphaera mundi par Joannes de Sacrobosco.

La volvelle est une carte tournante, utilisée pour l'astronomie ou la médecine.

Étymologie[modifier | modifier le code]

« Volvelle » tire son nom français du latin volvere, tourner. Elles sont composées de plusieurs structures pivotant les unes sur les autres. Elles servent à simplifier les calculs d’événements cycliques (ou de combinaisons de cycles), et elles sont donc souvent utilisées en astronomie vu le nombre de cycles existant dans ce domaine (jour solaire ou sidéral, mois lunaire, année, périodes synodiques des planètes,...). En évitant l’emploi de longues tables ou la résolution de calculs complexes, les volvelles se comportent comme de véritables petits ordinateurs analogiques[1].

Origine[modifier | modifier le code]

On retrouve des traces de volvelles dans le monde arabo-musulman médiéval, mais leur invention date de l’Antiquité. Elles deviennent populaires en Occident après l’invention de l’imprimerie et permettent de créer des livres animés. Dans les ouvrages savants, elles permettaient, suite à une courte introduction et quelques manipulations, de calculer simplement un phénomène complexe.

Notes et références[modifier | modifier le code]