Voltzia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Voltzia est un genre aujourd'hui éteint de l'embranchement ou division des Pinophyta (Conifères).

Il a vécu à la fin du Trias inférieur et au début du Trias moyen (Buntsandstein supérieur) il y a environ 243 à 239 Ma (millions d'années) et ses fossiles se retrouvent principalement en Europe, notamment dans certains grès où ils sont si souvent présents qu'ils leur ont donné leur nom (grès à Voltzia).

Description[modifier | modifier le code]

Fossile d'un rameau de V. heterophylla.

Cette plante devait être assez semblable à certains conifères actuels, et notamment aux cyprès ou au genre Araucaria, mais ne pas dépasser la taille d'un arbuste[1].

Les organes reproducteurs de Voltzia présentaient deux types morphologiques distincts : le cône mâle était constitué d'un axe spiralé supportant les sacs polliniques, alors que le cône femelle possédait trois ovules anatropes sur chacune de ses écailles à cinq lobes[2]. Cette configuration est une première évolution des conifères primitifs vers la simplification du cône femelle observée chez les conifères actuels[3].

Habitat et répartition géographique[modifier | modifier le code]

Les fossiles de Voltzia sont localement si abondants (rameaux et cônes) qu'ils ont alors donné leur nom à la roche qui les renferme (grès à Voltzia)[4]. Ces strates, datées de la fin du Trias inférieur et du début du Trias moyen (Buntsandstein supérieur), entre environ 243 (datation incertaine) et 238 Ma, se sont formées dans des zones littorales de deltas (mangroves). Ces biotopes moins arides, comparés au climat général, ont pu constituer un refuge lors de l'extinction de masse du Permien-Trias mais aussi pour les périodes suivantes, permettant à la flore et à la faune de se diversifier à nouveau[5],[6].

Voltzia est fréquent dans plusieurs parties de l'Euramérique : Vosges, mais également Suisse et Lombardie[7] ; la même flore se retrouve dans les provinces mongoles de l'actuelle Chine[8].

Origine du nom[modifier | modifier le code]

Le genre Voltzia, décrit par Adolphe Brongniart en 1828, a été baptisé en l'honneur du minéralogiste français Philippe Louis Voltz[9].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jean-Claude Gall, « Le déroulement de l'évolution, sa chronologie et l'histoire des milieux : le Trias et l'ébauche des grands groupes modernes », sur le site du CNRS (consulté le 20 mars 2017).
  2. Grauvogel-Stamm 1978, p. 30.
  3. Grauvogel-Stamm 1978, p. 159.
  4. Guillaume Prolonge, « Un Muséum d’Histoire Naturelle à Strasbourg » [PDF], sur le site de l'INSA, Strasbourg,‎ , p. 44.
  5. (en) Sylvie Bourquin, Samuel Peron et Marc Durand, « Lower Triassic sequence stratigraphy of the western part of the Germanic Basin (west of Black Forest) : fluvial system evolution through time and space », Sedimentary Geology, no 186,‎ , p. 187-211.
  6. (en) Jean-Claude Gall et Léa Grauvogel-Stamm, « The early Middle Triassic « Gres a Voltzia » Formation of eastern France: a model of environmental refugium », Comptes Rendus Palevol, vol. 4, no 6,‎ , p. 637-652.
  7. (en) Rudolf Stockar et Evelyn Kustatscher, « The Ladinian flora from the Cassina beds (Meride Limestone, Monte San Giorgio, Switzerland): Preliminary results », Rivista Italiana di Paleontologia e Stratigrafia (Research In Paleontology and Stratigraphy), vol. 116, no 2,‎ , p. 173-188 (lire en ligne).
  8. Dario de Franceschi, « Les grands événements du monde physique et l'histoire de la vie : La végétation au cours des temps géologiques », sur le site du CNRS (consulté le 21 mars 2017).
  9. Abdon-Jacques-Frambourg Garnier, « Notice nécrologique sur M. Voltz, inspecteur général des mines », Annales des Mines,‎ , p. 237 et suiv. (lire en ligne).

Pour en savoir plus[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Léa Grauvogel-Stamm, La flore du grès à Voltzia (Buntsandstein supérieur) des Vosges du Nord (France), Alexander Doweld, coll. « Sciences géologiques » (no 50), , 225 p. (ISSN 0302-2684, lire en ligne).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :