Les Voltigeurs de Québec

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Voltigeurs de Québec)
Aller à : navigation, rechercher
Les Voltigeurs de Québec
Image illustrative de l'article Les Voltigeurs de Québec
Insigne des Voltigeurs de Québec
Voltigeurs de Québec2.jpg
Les Voltigeurs de Québec paradant lors du jour du Souvenir en 2012

Création
Dissolution Toujours actif
Pays Drapeau du Canada Canada
Allégeance Forces armées canadiennes
Branche Armée canadienne
Type Infanterie
Fait partie de 35e Groupe-brigade du Canada
Devise Force a Superbe, Mercy a Foible (« Violence aux forts et pitié au faibles »)
Marche Les Voltigeurs de Québec
Guerres Campagne du Nord-Ouest
Raids féniens
Première Guerre mondiale
Seconde Guerre mondiale
Commandant Lieutenant-colonel Jonathan Chouinard, CD

Les Voltigeurs de Québec sont un régiment d'infanterie de la Première réserve des Forces armées canadiennes (FAC). Ayant été fondé en 1862 en tant que The 9th Battalion Volunteer Militia Rifles, Canada (or "Voltigeurs of Québec"), littéralement « Le 9e Bataillon de fusiliers de la milice volontaire, Canada (ou "Voltigeurs de Québec") », il s'agit du plus ancien régiment canadien-français. Ce bataillon devint un régiment en 1900 en adoptant le nom de 9th Regiment "Voltigeurs de Québec", littéralement le « 9e Régiment "Voltigeurs de Québec" ». En 1954, celui-ci fusionna avec Le Régiment de Québec. De plus, de 1965 à 1966, il fut fusionné avec The Royal Rifles of Canada (en).

Il fait partie du 35e Groupe-brigade du Canada de la 2e Division du Canada au sein de l'Armée canadienne. Les membres du régiment sont des soldats s'entraînant à temps partiel afin de servir dans des opérations domestiques ou outremers des FAC.

Les Voltigeurs de Québec perpétuent l'histoire de plusieurs unités : le 6e Bataillon de la Milice d'élite incorporée, le Corps provincial d'infanterie légère (Voltigeurs canadiens), le 1er et le 2e Bataillon de la Ville de Québec (1812-1815), la Division de Beauport (1812-1815) ainsi que le 57th "Overseas" Battalion, CEF, littéralement le « 57e "Outremers" Bataillon, CEF ».

Struture[modifier | modifier le code]

Insigne distinctif de la 2e Division du Canada
Insigne distinctif de la 2e Division du Canada

Les Voltigeurs de Québec sont un régiment d'infanterie du 35e Groupe-brigade du Canada, un groupe-brigade de la Première réserve de l'Armée canadienne qui fait partie de la 2e Division du Canada[1]. Il est basé à Québec au Québec[2],

Rôle[modifier | modifier le code]

Tout comme c'est le cas pour les autres unités de la Première réserve de l'Armée canadienne, le rôle des Voltigeurs de Québec est de former des soldats afin de servir de renfort lors des opérations des Forces armées canadiennes ainsi que d'être prêt pour le service actif afin d'appuyer les autorités civiles lors de catastrophes naturelles dans la région locale.

Histoire[modifier | modifier le code]

Origines et création[modifier | modifier le code]

L'unité a été créée le à Québec au Québec sous le nom de The 9th Battalion Volunteer Militia Rifles, Canada (or "Voltigeurs of Québec"), littéralement « Le 9e Bataillon de carabiniers volontaire de la milice, Canada (ou "Voltigeurs de Québec") »[3],[4]. Ce bataillon a été créé en regroupant cinq compagnies de la Milice canadienne qui étaient jusque là indépendantes. Ces compagnies avaient été créées respectivement le , le , le , le et le [4]. Le premier commandant de l'unité est le lieutenant-colonel Charles de Salaberry[4]. C'est celui-ci qui a fait ajouté la mention « or Voltigeurs of Québec » dans le nom de l'unité en voulant rappeler l'histoire des Voltigeurs canadiens qui ont combattu lors de la guerre de 1812 sous le commandement de son père[4]. Deux des compagnies originelles du bataillon étaient composées d'Écossais ; celles-ci furent transférées au 8th Battalion (le « 8e Bataillon ») le , de nos jours les Royal Rifles of Canada (en)[4].

Raids féniens[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Raids féniens.

Les Voltigeurs de Québec furent mobilisés pour le service actif du 8 au dans la foulée des raids féniens[3].

Seconde Guerre des Boers[modifier | modifier le code]

Parade militaire à Québec au Québec en 1899
Contingent canadien défilant à Québec au Québec avant partir pour la guerre en Afrique du Sud
Article détaillé : Seconde Guerre des Boers.

Plusieurs membres des Voltigeurs de Québec se portent volontaires pour le contingent canadien qui participe à la Seconde Guerre des Boers en Afrique du Sud.

Rébellion du Nord-Ouest[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Rébellion du Nord-Ouest.

Les Voltigeurs de Québec participent à la répression du soulèvement métis, aussi appelé rébellion du Nord-Ouest, de 1885 mené par Louis Riel. Durant cette campagne, les Voltigeurs sont cantonnés dans la région de Calgary en Alberta afin d'y garder la paix. Le bataillon ne participe à aucun combat, mais assure un contact cordial avec la population locale, en particulier avec les Pieds-Noirs. D'ailleurs, de retour à Québec, les officiers du bataillon s’opposent même à la pendaison de Louis Riel tout comme la population francophone.[réf. nécessaire]

Le , le bataillon devient un régiment et adopte le nom de 9th Regiment "Voltigeurs de Québec", littéralement le « 9e Régiment "Voltigeurs de Québec" »[3].

Première Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Affiche de recrutement des Voltigeurs de la Première Guerre mondiale
Affiche de recrutement du régiment des Voltigeurs de Québec lors de la Première Guerre mondiale

Dans la foulée de la Première Guerre mondiale, Les Voltigeurs de Québec furent mobilisés pour le service actif le [3]. Il s'agit du seul régiment de la milice du Québec à être mobilisé en entier lors de la Première Guerre mondiale.

Les membres du régiment sont présents dans tous les bataillons canadiens-français du Corps expéditionnaire canadien, mais ils combattent surtout avec les 14e et 22e bataillons, avec lesquels ils remportent de nombreux honneurs de bataille.

Entre-deux-guerres[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Entre-deux-guerres.

Le , le régiment fut réorganisé en une unité de deux bataillons et adopta alors son nom actuel[3].

Seconde Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Lors de la Seconde Guerre mondiale, les membres du régiment renflouent les rangs des autres régiments canadiens-français au front. Les Voltigeurs contribuent ainsi au succès du Royal 22e Régiment en Italie et des régiments de la Chaudière et de Maisonneuve ainsi que des Fusiliers Mont-Royal dans le Nord-Ouest de l’Europe. Le , il change de nouveau de nom pour Les Voltigeurs de Québec (Reserve) et, le , pour Les Voltigeurs de Québec (Motor)[3].

Histoire récente (depuis 1946)[modifier | modifier le code]

Le , Les Voltigeurs du Québec fusionnèrent avec Le Régiment de Québec et le nouveau régiment adopta le nom de Les Voltigeurs de Québec (Mitrailleuses). Le , celui-ci réadopta son nom actuel[3].

Le , ils fusionnèrent avec The Royal Rifles of Canada (en). Cette fusion cessa le , mais The Royal Rifles of Canada ne fut pas remis sur pied pour autant puisqu'il fut réduit à un effectif nul et transféré à l'ordre de bataille supplémentaire[3].

Lignée et perpétuations[modifier | modifier le code]

Chronologie des noms de l'unité[3]
Nom Date
The 9th Battalion Volunteer Militia Rifles, Canada (or "Voltigeurs of Québec")
9th Regiment "Voltigeurs de Québec"
Les Voltigeurs de Québec
2nd (Reserve) Battalion, Les Voltigeurs de Québec
Les Voltigeurs de Québec (Reserve)
Les Voltigeurs de Québec (Motor)
Les Voltigeurs de Québec (Mitrailleuses)
Les Voltigeurs de Québec

Les Voltigeurs de Québec perpétuent l'histoire de plusieurs unités[3] :

  • 6e Bataillon de la Milice d'élite incorporée
  • Corps provincial d'infanterie légère (Voltigeurs canadiens)
  • 1er Bataillon de la Ville de Québec (1812-1815)
  • 2e Bataillon de la Ville de Québec (1812-1815)
  • Division de Beauport (1812-1815)
  • 57th "Overseas" Battalion, CEF

Le 57th "Overseas" Battalion, CEF était un bataillon du Corps expéditionnaire canadien lors de la Première Guerre mondiale. Il fut créé le à Québec au Québec et partit pour la Grande-Bretagne le . Le 8 juin de la même année, son personnel fut transféré au 69th Battalion (Canadien-Français), CEF (en) qui servait à fournir des renforts aux troupes canadiennes au front. Le bataillon fut dissous le [3]. Pour son service, le 57th "Overseas" Battalion, CEF s'est vu décerné l'honneur de bataille « Grande Guerre, 1916 »[5]. Cependant, cet honneur de bataille, remis à une force non combattante, n'est pas perpétué par Les Voltigeurs de Québec.

Honneurs et distinctions[modifier | modifier le code]

Honneurs de bataille[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Honneur de bataille.

Les honneurs de bataille sont le droit donné par la Couronne au régiment d'apposer sur ses couleurs les noms des batailles ou des opérations dans lesquelles il s'est illustré. Cependant, les régiments de voltigeurs n'ont pas de drapeaux consacrés. Ceci dit, ils peuvent apposer leurs honneurs de bataille sur d'autres articles propres au régiment telle que l'insigne ou les plaques de baudriers (en)[3].

Honneurs de bataille des Voltigeurs de Québec[3]
Guerre de 1812
Défense du Canada - 1812-1815 Châteauguay
Crysler's Farm
Rébellion du Nord-Ouest
Nord-Ouest du Canada, 1885
Première Guerre mondiale
Mont-Sorrel Somme, 1916
Arras, 1917 Côte 70
Ypres, 1917 Amiens

Distinction honorifique[modifier | modifier le code]

Les Voltigeurs de Québec ont reçu la distinction honorifique de l'insigne du Royal 22e Régiment afin de commémorer leur contribution importante à ce régiment lors de la campagne d'Italie au cours de la Seconde Guerre mondiale[3].

Traditions et patrimoine[modifier | modifier le code]

Insigne et devise[modifier | modifier le code]

Drapeau de camp des Voltigeurs de Québec
fr=Drapeau de camp des Voltigeurs de Québec

L'insigne des Voltigeurs de Québec est composé des armes de Salaberry entourées d'un anneau de sinople liséré d'argent portant l'inscription « Voltigeurs de Quebec » en lettres majuscules d'argent. Les armes et l'anneau sont brochant en abîme sur la croix de l'Ordre de Saint-Louis d'argent sommée de la couronne royale au naturel et accompagnée en pointe d'un listel d'argent portant la devise régimentaire en lettres majuscules de gueules[3]. La devise régimentaire est « Force À Superbe, Mercy à Foible » qui signifie « Force au puissant et pitié au faible » en vieux français[2],[3].

Marche régimentaire[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Marche (musique).

La marche régimentaire des Voltigeurs de Québec est Les Voltigeurs de Québec[3].

Affiliations[modifier | modifier le code]

Les Voltigeurs de Québec sont alliés avec The Yorkshire Regiment (en) de la British Army. Ils sont aussi affiliés avec le NCSM Ville de Québec de la Marine royale canadienne[3].

Musée régimentaire[modifier | modifier le code]

Musée régimentaire des Voltigeurs de Québec
Informations géographiques
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Ville Québec
Adresse 835, boulevard Pierre-Bertrand
Informations générales
Type Musée militaire
Informations visiteurs
Site web http://voltigeursdequebec.net/musee.html

Le musée régimentaire des Voltigeurs de Québec est situé dans le complexe militaire des Voltigeurs de Québec à Québec au Québec. Il possède et expose de nombreux items de l'histoire des régiments des Voltigeurs de Québec et des Royal Rifles of Canada (en) tels que des armes, des uniformes et des médailles datant de différentes époques. Il a été ouvert en 1964. Il est ouvert au public durant la saison estivale et peut être visité sur rendez-vous le reste de l'année[6].

Ordre de préséance[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « 35e Groupe-brigade du Canada », sur Armée canadienne (consulté le 11 octobre 2016)
  2. a et b « Les Voltigeurs de Québec », sur Armée canadienne (consulté le 11 octobre 2016)
  3. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l, m, n, o, p, q et r « Les Voltigeurs de Québec », sur Chef - Personnel militaire (consulté le 21 septembre 2016)
  4. a, b, c, d et e « L'histoire du Régiment », sur Régie des Voltigeurs de Québec (consulté le 21 septembre 2016)
  5. (en) John F. Meek, Over the Top! The Canadian Infantry in the First World War, Orangeville (Ontario), The Author, (ISBN 0906158109)
  6. « Musée des Voltigeurs de Québec », sur Régie des Voltigeurs de Québec (consulté le 11 octobre 2016)

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • La milice du Canada dans la guerre de 1812 : la marche du 104 th Regiment of Foot, 26 p. (lire en ligne [PDF])
  • Éric Nicolas, Les Voltigeurs canadiens : héros oubliés de la guerre de 1812, Saint-Hyacinthe (Québec), Éric Nicolas, , 475 p.
  • George Beauregard, Le 9me bataillon au Nord-Ouest : (journal d'un militaire), Québec (Québec), Imprimerie de Jos.-G. Gingrag & cie, , 100 p.
  • Jacques Castonguay, Les Voltigeurs de Québec : premier régiment canadien-français, Québec (Québec), Les Voltigeurs de Québec, , 523 p.
  • Jacques Castonguay, Les Voltigeurs de Québec, 1862-1986
  • Ministère de la Défense nationale, Insignes et lignées des Forces canadiennes, Tome 3 : Régiments des armes de combat, Ottawa (Ontario), Imprimeur de la Reine, coll. « Publication des Forces canadiennes (A-DH-267-003) », Document utilisé pour la rédaction de l’article

Liens externes[modifier | modifier le code]