Volcatius Sedigitus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Volcatius Sedigitus
Activité principale
Auteur
Langue d’écriture latin

Volcātius Sedīgitus[1] (wɔlˈkaːtɪʊs sɛˈdiːɡɪtʊs) est un critique littéraire romain actif vers 100 av. J.-C.[2], connu pour ses critiques de ce qu'il considère comme les meilleurs auteurs latins de comédies.

Biographie[modifier | modifier le code]

Peu de choses sont connues sur Sedigitus, si ce n'est que Pline l'Ancien, qui l'appelle un illustris poeta, stipule qu'il doit son cognomen au fait d'être né avec six doigts à chaque main[3]. Cette particularité, connue sous le nom de polydactylie, est causée par un gène dominant. Les Romains n'hésitent pas à souligner les imperfections ou les infirmités dans les surnoms qu'ils donnent aux personnages publics[4]. Six doigts se dit en latin sex digitī. Volcatius fait référence à la gens Volcatia[5] et aux Volcae, un peuple celte[6]. Critique littéraire[7], Sedigitus a probablement une origine non romaine ou de basse condition.

Il reste de son œuvre Dē Poētīs treize didascalies, sous forme de vers de six pieds (senarii versi en latin[8]) et le Canon cité par Aulu-Gelle dans lequel les principaux auteurs comiques latins sont énumérés par ordre de mérite à partir du meilleur : Caecilius, Plautus, Naevius, Licinius, Attilius, Terence, Turpilius, Trabea, Luscius, Ennius[9],[1]. En revanche, Aulu-Gelle n'accorde aucune foi au catalogue de Sedigitus sur les pièces de Plaute[10].

L’œuvre de l'historien Suétone Vita Terentii (Vie de Terence) cite Vulcacius comme ayant donné quelques détails sur le départ de Rome de Térence et sur les conséquences de sa disparition. Sedigitus affirme que Térence est parti en Asie, à Pergame, et n'a jamais été revu[11].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (la) Henricus Iber, De Volcati Sedigiti Canone, (lire en ligne).
  • (de) F.L.H. Eggert, Ueber den Kanon des Volcatius Sedigitus, (lire en ligne).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) William Smith, Charles Anthon, A new classical dictionary of Greek and Roman biography, mythology and geography, vol. 2, Kessinger, (ISBN 978-1-4286-4561-5), p. 794
  2. (en) Gian Biagio Conte, Joseph Solodow, Don P. Fowler, Glen W. Most, Latin Literature: A History, Baltimore, Johns Hopkins University, , 2e éd. (ISBN 978-0-8018-6253-3, lire en ligne), p. 573 : « vers 100 av. J.-C., le critique Volcacius Sedigitus établit un canon ».
  3. « [[Pline l'Ancien]], Histoires naturelles, XI, 99 ».
  4. (en) Samuel Pegge, Anonymiana; or, Ten centuries of observations on various authors and subjects., London, Nichols, Son, and Bentley, , 2e éd. (lire en ligne), p. 165 Apud Sigon. de Nom. Rom, p. 365.
  5. (en) William Smith, Dictionary of Greek and Roman Biography and Mythology, vol. 3, London, Taylor and Walton, (lire en ligne), p. 1281
  6. (en) Oskar Bandle, Kurt Braunmuller, Ernst Hakon Jahr, Allan Karker, Hans-Peter Naumann, Ulf Teleman, Nordic Languages: An International Handbook of the History of the North Germanic Languages, Berlin, Mouton de Gruyter, (ISBN 978-3-11-014876-3, lire en ligne), p. 578 : « Les (Lat.) noms propres Volcatius, Volcius, Catuvolcus sont vraisemblablement liés à Volcae ».
  7. "Caecilius, Statius." Encyclopædia Britannica. Ultimate Reference Suite. Chicago: Encyclopædia Britannica, 2008. "Roman comic poet ranked by the literary critic Volcatius Sedigitus at the head of all Roman writers of comedy."
  8. Dictionnaire français latin
  9. « [[Aulu-Gelle]]'Nuits Attiques, XV, 24 »
  10. Aulu-Gelle, Nuits Attiques, III, 3
  11. Suétone, Vie de Térence, 4 lire en ligne