Vol Pegasus Airlines 2193

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Vol Pegasus Airlines 2193
L'avion impliqué dans l'accident, le 26 juillet 2019 à l'aéroport de Stuttgart
L'avion impliqué dans l'accident, le à l'aéroport de Stuttgart
Caractéristiques de l'accident
Date
TypeSortie de piste à l’atterrissage
CausesEnquête en cours
SiteAéroport international Sabiha-Gökçen, Istanbul, Turquie
Coordonnées 40° 54′ 18,3″ nord, 29° 19′ 33,8″ est
Caractéristiques de l'appareil
Type d'appareilBoeing 737-86J
CompagniePegasus Airlines
No  d'identificationTC-IZK
Lieu d'origineAéroport Adnan-Menderes, Izmir, Turquie
Lieu de destinationAéroport international Sabiha-Gökçen, Istanbul, Turquie
PhaseAtterrissage
Passagers177
Équipage6
Morts3[1],[2]
Blessés179[1],[2]
Survivants180
Géolocalisation sur la carte : Turquie
(Voir situation sur carte : Turquie)
Point carte.svg

Le , le Boeing 737-800 du vol Pegasus Airlines 2193, en provenance d'Izmir est victime d'une sortie de piste lors de son atterrissage à l'aéroport Sabiha-Gökçen d'Istanbul (Turquie) et se brise en trois[3]. Trois personnes sont tuées, 179 blessées et l'avion est détruit[1],[2]. C'est le premier accident mortel de l'histoire de Pegasus Airlines[4], créée en 1991. Il survient moins d'un mois après qu'un autre Boeing 737 de la même compagnie a effectué une sortie de piste dans le même aéroport[5].

Appareil[modifier | modifier le code]

L’avion, un Boeing 737-86J immatriculé TC-IZK, de numéro de série 37742, a fait son premier vol le et avait donc 11 ans au moment de l'accident. Il a été exploité par la défunte compagnie allemande Air Berlin avant que Pegasus en fasse l'acquisition en [4],[6]. Avant l’accident, il était prévu que Pegasus retire cet appareil une fois la location expirée, car la compagnie aérienne prévoyait de passer à une flotte composée uniquement d'Airbus[7],[8].

Accident[modifier | modifier le code]

Le trajet entre l'aéroport Adnan-Menderes d'Izmir et Istanbul s'est déroulé sans le moindre problème. Vers 18h30 heure locale (15h30 en temps universel)[9], l’avion a tenté d’atterrir à Istanbul-Sabiha Gökçen sous de fortes pluies et avec un fort vent arrière[10]. Un orage accompagné de fortes rafales de vent traversait la région au moment de l’accident[6].

Après ce que le ministre des Transports et des Infrastructures turc, Mehmet Cahit Turhan (tr), a qualifié d'« atterrissage brutal », l’avion n’a pas réussi à décélérer à temps. Après avoir dérapé au niveau de l’extrémité est de la piste[11], il a glissé sur une soixantaine de mètres et chuté d’un talus d’une hauteur de 30 à 40 mètres[12] et s’est scindé en trois sections. La partie avant du fuselage étant particulièrement endommagée pendant l’incident. Les passagers se sont échappés de l’avion par des trous entre les sections du fuselage. Un incendie s’est déclaré, avant d'être rapidement éteint par les pompiers[13].

Le ministre turc de la Santé, le Dr. Fahrettin Koca, a déclaré que trois passagers avaient été tués et que 179 occupants de l'appareil avaient été hospitalisés pour cause de blessures[12].

Après l'accident, l'aéroport Sabiha-Gökçen a été fermé pour tous les vols intérieurs et internationaux pendant dix heures et les avions qui devaient y atterrir ont été redirigés vers l'aéroport d'Istanbul . Le trafic aérien de l'aéroport a repris à 4 heures du matin heure locale (1 heure en temps universel) le [14].

Passagers et personnel navigant[modifier | modifier le code]

Enquête[modifier | modifier le code]

À la suite de l'accident, une enquête a été ouverte par le parquet anatolien d'Istanbul contre le commandant de bord blessé de l'avion, Mahmut Aslan et le copilote Ferdinant Pondaag, accusés d'avoir « causé plusieurs morts et blessés par négligence ». Il a été décidé de prélever des échantillons de sang et de les envoyer à l'Institut de médecine légale (tr) pour déterminer si les deux pilotes consommaient de l'alcool ou d'autres drogues. Le parquet a également exigé que les ordiphones des deux pilotes soient saisis sur décision de justice. Le bureau du procureur général a demandé que les images de la caméra de sécurité qui ont vu la piste où l'accident s'est produit et les transcriptions des communications entre la tour et les pilotes soient incluses dans le dossier d'enquête[15].

Conséquences[modifier | modifier le code]

Après l'accident, le cours des actions de Pegasus a perdu 2,85 points à la bourse d'Istanbul. Le lors de la clôture, une action de Pegasus Airlines coûtait 71,95 lires turques (10 euros et 79 centimes) contre 74,65 (11 euros et 20 centimes) lors de l'ouverture[16].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c (en) « Three dead, scores injured as plane skids off Istanbul runway », sur AlJazeera.com, (consulté le 6 février 2020)
  2. a b et c (en) Chris Robertson, « Plane splits in three after skidding off runway, leaving three dead and 179 injured », sur News.Sky.com, (consulté le 6 février 2020)
  3. « Istanbul : 1 mort et 157 blessés dans l'accident d'un Boeing qui se brise en trois », sur LeFigaro.fr, (consulté le 6 février 2020)
  4. a et b (en) Harro Ranter, « ASN Aircraft accident Boeing 737-86J (WL) TC-IZK Istanbul-Sabiha Gökçen International Airport (SAW) », sur Aviation-Safety.net, (consulté le 6 février 2020)
  5. « Une violente sortie de piste pour un Boeing 737 », sur 20min.ch, (consulté le 6 février 2020)
  6. a et b (en) Jakob Wert, « Pegasus flight PC2193 breaks into pieces following runway overrun », sur IFN.news, (consulté le 6 février 2020)
  7. (en) David Slotnick, « A passenger plane skidded off the runway and broke into pieces in Turkey, killing three and injuring 179 », sur BusinessInsider.fr, (consulté le 6 février 2020)
  8. (en) « Turkey plane: Three dead, 179 hurt as jet skids off runway in Istanbul », sur BBC.com, (consulté le 6 février 2020)
  9. « L'avion dérape sur la piste d'Istanbul, se désagrège; 139 blessé », sur LaMinute.info, (consulté le 6 février 2020)
  10. « [VIDÉOS]Turquie, 1 Boeing 737 rate son atterrissage, 120 passagers blessés », sur Freedom.fr, (consulté le 6 février 2020)
  11. (en) « Pegasus Airlines flight 2193 overruns runway in Istanbul », sur FlightRadar24.com, (consulté le 6 février 2020)
  12. a et b « Turquie. L’avion sort de piste et se brise à l’atterrissage à Istanbul : trois morts », sur Ouest-France.fr, (consulté le 6 février 2020)
  13. « Accident à l’aéroport d'Istanbul, un avion se brise en trois après l’atterrissage », sur LeMonde.fr, (consulté le 6 février 2020)
  14. (tr) « Son dakika haberleri: Sabiha Gökçen'de pistten çıkan uçak üçe bölündü! 3 kişi hayatını kaybetti », sur Hurriyet.com.tr, (consulté le 15 avril 2020)
  15. (tr) « İki pilot hakkında soruşturma başlatıldı », sur DW.com, (consulté le 20 février 2020)
  16. (tr) Hilmi Hacaloğlu, « Sabiha Gökçen’deki Uçak Kazası Hakkındaki Soruşturma Sürüyor », sur Amerika'nın Sesi.com, (consulté le 6 février 2020)

Articles connexes[modifier | modifier le code]