Vol 751 Scandinavian Airlines

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une catastrophe aérienne
Cet article est une ébauche concernant une catastrophe aérienne.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Vol 751 Scandinavian Airlines
L'avion impliqué dans l'incident, ici à l'aéroport de Düsseldorf en juin 1991.
L'avion impliqué dans l'incident, ici à l'aéroport de Düsseldorf en juin 1991.
Caractéristiques de l'accident
Date
Type Aspiration massive de glace et de neige par les moteurs
Site Gottröra, Suède
Coordonnées 59° 46′ nord, 18° 08′ est
Caractéristiques de l'appareil
Type d'appareil McDonnell Douglas MD-81
Compagnie Scandinavian Airlines
Phase Décollage
Passagers 122
Équipage 7
Morts 0
Blessés 25 (dont 2 graves)
Survivants 129 (tous)

Géolocalisation sur la carte : Suède

(Voir situation sur carte : Suède)
Vol 751 Scandinavian Airlines

Le vol 751 Scandinavian Airlines était un vol entre Stockholm en Suède et Barcelone en Espagne, via Copenhague au Danemark, Varsovie en Pologne et encore Copenhague. Il a dû effectuer un atterrissage d'urgence à Gottröra (en) peu après son décollage, après un vol plané imposé par une défaillance simultanée des deux réacteurs. L'accident n'a fait aucun mort, d'où son surnom suédois de Miraklet i Gottröra (miracle à Gottröra).

Déroulement[modifier | modifier le code]

L'arrêt des deux réacteurs du McDonnell Douglas MD-81, situés à l'arrière, a été causé par l'ingestion de morceaux de glace provenant des ailes mal dégivrées, juste après le décollage. L'avion se trouvait alors à un altitude de 980 m. Le pilote a fait piquer l'avion pour reprendre de la vitesse et planer en évitant le décrochage, et il a fait atterrir l'avion dans une clairière, au milieu d'une forêt. Dans les derniers mètres de sa descente, l'avion a heurté plusieurs arbres en perdant une partie de son aile gauche. Il a touché le sol par l'arrière et glissé sur 110 m en se cassant en trois parties avant de s'arrêter.

Il y a eu 25 blessés, dont 2 graves, mais aucun mort, sans doute parce que l'équipage avait fait adopter aux passagers la position de sécurité. L'avion a été considéré comme irréparable.

Enquête[modifier | modifier le code]

L'enquête de la Statens haverikommission a montré que les procédures de vérification de SAS pour le dégivrage n'étaient pas adéquates et que les équipages n'avaient pas été avertis de l'existence d'un dispositif automatique de rétablissement de poussée (Automatic Thrust Restoration, ou ATR), pourtant indiquée dans le manuel de l'avion[1],[2].

Médias[modifier | modifier le code]

L'accident est raconté dans le troisième épisode de la dixième saison de la série documentaire Mayday : Alerte maximum (Pilote en détresse / Piège glacé, 2010).

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]