Vol 6291 United Express

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Vol 6291 United Express
Un Jetstream 41 de United Express, similaire à celui impliqué dans l'accident
Un Jetstream 41 de United Express, similaire à celui impliqué dans l'accident
Caractéristiques de l'accident
Date
TypeDécrochage
CausesErreur de pilotage, mauvaise formation des pilotes par la compagnie aérienne
SiteGahanna, Ohio, États-Unis
Coordonnées 39° 59′ 32″ nord, 82° 50′ 50″ ouest
Caractéristiques de l'appareil
Type d'appareilBritish Aerospace Jetstream 41
CompagnieAtlantic Coast Airlines (opéré par United Express)
No  d'identificationN304UE
Lieu d'origineAéroport international de Washington-Dulles, Virginie, États-Unis
Lieu de destinationAéroport international John Glenn Columbus, Ohio, États-Unis
PhaseApproche
Passagers5
Équipage3
Morts5
Survivants3

Géolocalisation sur la carte : États-Unis
(Voir situation sur carte : États-Unis)
localisation

Le vol United Express 6291 était un vol régulier de l'aéroport international de Washington Dulles, près de Washington, D.C., jusqu'à l'aéroport international de Port Columbus, à Columbus, dans l'Ohio. Il s’agissait d’un service exploité par Atlantic Coast Airlines pour le compte de United Express.

Tard dans la nuit du 7 janvier 1994, le British Aerospace Jetstream 41, opérant sous le numéro de vol 6291, a décroché et s'est écrasé à l'approche de l'aéroport international de Port Columbus. Les deux pilotes, l'hôtesse de l'air et deux passagers sont décédés dans l'accident. Les passagers survivants étaient une famille taïwanaise de trois personnes.

Accident[modifier | modifier le code]

Le vol 6291 a quitté la porte de l'aéroport de Dulles à 21 h 58 pour effectuer un vol de 90 minutes à destination de Columbus. Le commandant de bord était Derrick White, 35 ans ; l'officier pilote de ligne était Anthony Samuels, 29 ans; et l'hôtesse de l'air, Manuela Walker, avait 58 ans. Il y avait cinq passagers à bord [1].

À 23 h 10, le contrôle d’approche de Columbus a été contacté par l'avion. Le commandant de bord a informé le contrôleur que l'avion était en descente de 13 200 pieds (4 000 m) à 11 000 pieds (3 400m). Le contrôleur a assigné un cap de 285 degrés pour intercepter l’ILS pour la piste 28L et a autorisé le vol 6291 à descendre à 10 000 pieds, soit 3 000 m. Un bulletin météorologique actualisé à 23 h 15 signale un ciel nuageux à 800 pieds (240 m) au-dessus du sol, une visibilité de 4,0 km, ainsi que de la neige faible et un brouillard avec un vent de 300 degrés à 4 nœuds. Une autorisation d’approche ILS de la piste 28L a été donnée puis l'autorisation d'atterrir quelques minutes plus tard.

L'appareil descendait à une altitude de 1 250 ft (380 m) lorsque le vibreur de manche a été activé et a retenti pendant 3 secondes. Quelques instants plus tard, ce dernier retentit de nouveau. Cependant, l'avion a continué de descendre jusqu'à ce qu'il heurte des d'arbres, puis le sol. Il s'écrase finalement dans un bâtiment commercial à 1,9 km de la piste. Après l'impact, un incendie s'est déclaré dans ou près du moteur gauche, qui s'est ensuite propagé au reste de l'avion. Au moins quatre des passagers ont survécu à l'accident, mais trois seulement se sont échappés avant que l'avion ne soit complètement englouti par les flammes [2].

Enquête[modifier | modifier le code]

Le Bureau national de la sécurité des transports américain (NTSB) a enquêté sur l'accident et a publié son rapport final le 6 octobre 1994. Dans le rapport, l'équipage et la compagnie aérienne sont tenus pour responsables de l'accident. Les pilotes ont suivi une approche mal préparée et mal exécutée, ont mal réagi à un avertissement de décrochage et ont manqué d’expérience avec les systèmes d’instruments de vol électroniques (relativement nouveaux à l'époque de l'accident). Atlantic Coast Airlines n'a pas fourni à ses pilotes des critères d'approche adéquats, des simulateurs de formation appropriés et une formation en gestion des ressources de l'équipage suffisante [3].

Enfin, cet accident a permis de modifier la conception des ceintures de sécurité qui permettent désormais de se détacher plus facilement, et de ne plus se bloquer en cas d'accident.

Médias[modifier | modifier le code]

L'accident a fait l'objet d'un épisode dans la série télévisée Air Crash nommé « Couru d'avance » (saison 19 - épisode 10).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en-US) The Associated Press, « 3 in Family Escape Crash », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le 15 mars 2019)
  2. (en) « Fatal crash blamed on pilot », Toledo Blade, (consulté le 18 septembre 2019)
  3. AIRCRAFT ACCIDENT REPORT, STALL AND LOSS OF CONTROL ON FlNAL APPROACH, ATLANTIC COAST AIRLINES, INC. / UNITED EXPRESS FLIGHT 6291, JETSTREAM 4601, N304UE, COLUMBUS, OHIO, JANUARY 7, 1994, National Transportation Safety Board, , PDF ([https://www.ntsb.gov/investigations/AccidentReports/Reports/AAR9407.pdf lire en ligne)]

Liens externes[modifier | modifier le code]