Vol 21 Singapore Airlines

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le vol 21 de Singapore Airlines est un vol reliant l'aéroport international Newark Liberty (New York) à l'aéroport de Singapour Changi (Singapour), qui a existé du 28 juin 2004[1] au 23 novembre 2013[2] avant d'être relancé le .

Ce vol détenait le record du monde du plus long vol régulier sans escale[1], avec une durée programmée de 18 h 30. Le vol 22 qui était le retour de Singapour vers New York était plus court d'un quart d'heure, en raison des vents dominants.

Lorsque Singapore Airlines a relancé les vols en 2018, le vol 22 devient plus long que le vol 21 avec des durées respectives de 18 h 25 et 17 h 45.

Service[modifier | modifier le code]

Le vol parcourait environ 15 350 km[3] et passait à moins de 130 km du Pôle Nord géographique. Ce passage dans l'Arctique signifiait l'absence de point d'atterrissage d'urgence à proximité. L'avion utilisé était un Airbus A340-500. L'équipage comprenait 14 membres de cabine et 6 de cockpit, travaillant par tranche de quatre heures[4].

Le vol consommait 222 000 litres de kérosène. La durée extrême du vol avait attiré des critiques[4] portant notamment sur le risque accru de transmissions de virus tel que la grippe à cause du fait que les passagers respiraient un air recyclé pendant 18 h 30, ainsi que sur les risques liés à la teneur en oxygène faible de l'air. Un casier spécial verrouillé était prévu pour recueillir le corps d'un éventuel passager qui décèderait pendant le vol[4].

Arrêt du vol[modifier | modifier le code]

Le , la compagnie annonce qu'elle cessera d'opérer ce vol au cours du dernier trimestre 2013, suite à la signature d'un contrat avec Airbus. L'accord prévoit la reprise par Airbus des Airbus A340 utilisés pour cette relation, contre l'achat d'Airbus A380 et A350[5],[6]

Le dernier vol a été effectué le [2].

Depuis la suppression du vol, les passagers de Singapore Airlines effectuant la liaison Singapour-New York doivent prendre une correspondance à l'aéroport de Tokyo-Narita, entre autres possibilités[7].

Réouverture de la ligne[modifier | modifier le code]

Le , Singapore Airlines annonce qu'elle a signé un accord avec Airbus pour développer une version spéciale de l'Airbus A350, appelée A350-900ULR (pour "Ultra Long Range"), compatible avec la distance à couvrir[8].

Le premier A350-900ULR est parti le 22 septembre de Toulouse, où il est assemblé. Au cours de ce vol de livraison, il a relié Singapour en passant par le pôle Nord, rallongeant le trajet de l'ordre de 30%. Ce vol a ainsi permis à la compagnie de vérifier les performances de l'avion [9]. Le vol SQ2 a décollé le à 23h59 de Singapour pour atterrir le à 05h24 après un vol de 17 heures et 25 minutes [10]. Le vol a mis une heure de moins que le temps de vol prévu en profitant des vents favorables. Singapore Airlines a passé le vol a une fréquence quotidienne à partir du .

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Singapore Airlines beats its own long-haul record », Airways.ch,‎ (lire en ligne).
  2. a et b « SIA To Make Network Adjustments In Northern Summer Schedule », (consulté le 19 décembre 2012)
  3. « Vols les plus longs: Singapore Airlines arrête Los Angeles », sur AirJournal.fr, (consulté le 29 juin 2016).
  4. a b et c Andrew Clark, « Record longest flight flies in the face of its critics », The Guardian, Londres,‎ (lire en ligne).
  5. (en) « SIA To Place US$7.5B Order For More A380s and A350s », sur SingaporeAir.com, (consulté le 29 juin 2016).
  6. (en) « SIA to drop nonstop USA flights as Airbus buys back A340s », sur FlightGlobal.com, (consulté le 29 juin 2016).
  7. « SIA, Scoot to upgrade & expand fleet » (consulté le 24 octobre 2012).
  8. (en) « SIA To Re-Start Non-Stop To Singapore-US Flights With New A350 Variant », sur SingaporeAir.com, (consulté le 29 juin 2016).
  9. (en) « Airbus answer », (consulté le 27 octobre 2018)
  10. (en) « Flight landing », (consulté le 27 octobre 2018)