Vol 2120 Nigeria Airways

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Vol 2120 Nigeria Airways
L'avion impliqué dans l'accident à l'aéroport de Faro en 1989
L'avion impliqué dans l'accident à l'aéroport de Faro en 1989
Caractéristiques de l'accident
Date
Type Incendie en vol
Site Aéroport international Roi-Abdelaziz, Arabie saoudite
Coordonnées 21° 38′ 13″ nord, 39° 10′ 23″ est
Caractéristiques de l'appareil
Type d'appareil Douglas DC-8-61
Compagnie Nigeria Airways (opéré par Nationair)
Phase Décollage
Passagers 247
Équipage 14
Morts 261
Blessés 0
Survivants 0

Géolocalisation sur la carte : Arabie saoudite

(Voir situation sur carte : Arabie saoudite)
Vol 2120 Nigeria Airways

Le vol 2120 Nigeria Airways est un vol charter assuré par Nationair pour le compte de la compagnie Nigeria Airways, le , entre Djeddah en Arabie saoudite et Sokoto au Nigeria. L'avion, un Douglas DC-8, s'est écrasé peu après son décollage, tuant ses 247 passagers et 14 membres d'équipage. C'est la pire catastrophe aérienne impliquant un avion canadien.

Déroulement des faits[modifier | modifier le code]

Le DC-8 de Nationair, transportant les pèlerins du Hadj à Sokoto avait décollé de la piste 34L à Djeddah vers h 29 le matin. Avant d'atteindre la vitesse de décollage, l'équipage du DC-8 entend un bruit. Peu de temps après le décollage un message d'alerte de pressurisation se déclenche. Tandis que le pilote tente de faire demi-tour, l'avion se transforme en véritable boule de feu. Après avoir signalé l'incident, l'équipage a tenté de retourner à l'aéroport pour un atterrissage d'urgence en vain. Le DC-8 s'était écrasé en flammes.

Enquête[modifier | modifier le code]

Selon l'enquête, deux pneus sous-gonflés ont conduit à la perte de l'hydraulique et auraient contribué au désastre. Ces deux pneus ont pris feu dès le décollage. Un troisième pneu a ensuite explosé. Après le décollage, la rentrée des trains a introduit l'incendie à l'intérieur du fuselage, brulant petit à petit les câbles qui se trouvaient à proximité puis la cabine.

Des présumées pratiques défaillantes en matière de sécurité faisaient l'objet de nombreuses rumeurs chez Nationair à l'époque. La rumeur voulait que la compagnie aérienne faisait voler des avions en mauvais état. Il s'avéra plus tard que les pneus de l'avion auraient dû être remplacés plusieurs jours avant la tragédie. L'enquête avait d'ailleurs révélé que ceux-ci étaient trop peu gonflés. D'autres problèmes, plus importants, au niveau des ailes et du radar avaient été priorisés, semble-t-il. L'enquête a finalement révélé, en 1998, que Nationair avait de sérieuses lacunes au niveau de l'entretien lors de l'accident[1].

Médias[modifier | modifier le code]

L'accident a fait l'objet d'un épisode dans la série télé Air Crash nommé « Descente aux enfers » (saison 11 - épisode 10).

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]