Aller au contenu

Vol ČSA 540

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Vol ČSA 540
Un Iliouchine Il-62 de ČSA, similaire à celui impliqué dans l'accident.
Un Iliouchine Il-62 de ČSA, similaire à celui impliqué dans l'accident.
Caractéristiques de l'accident
Date
TypeImpact sans perte de contrôle
CausesErreur de pilotage
SitePrès de la ville de Damas, Drapeau de la Syrie Syrie
Coordonnées 33° 31′ 10″ nord, 36° 40′ 10″ est
Caractéristiques de l'appareil
Type d'appareilIliouchine Il-62
CompagnieČSA
No  d'identificationOK-DBF
Lieu d'origineAéroport de Prague-Václav-Havel, Tchécoslovaquie
Lieu de destinationAéroport de Téhéran-Mehrabad, Syrie
PhaseCroisière
Passagers117
Équipage11
Morts126
Blessés2
Survivants2

Géolocalisation sur la carte : Asie
(Voir situation sur carte : Asie)
Vol ČSA 540
Géolocalisation sur la carte : Syrie
(Voir situation sur carte : Syrie)
Vol ČSA 540
Géolocalisation sur la carte : Damas
(Voir situation sur carte : Damas)
Vol ČSA 540

Le vol ČSA 540 (numéro de vol : OK540, indicatif radio : CSA LINES 540) est un vol assurant la liaison entre l'aéroport de Prague-Václav-Havel et l'aéroport de Téhéran-Mehrabad, effectuant deux escales, la première à Damas, la seconde à Bagdad.

Le , l'avion Iliouchine Il-62 Brno Trade Fair était en approche de la piste 23R de l'aéroport international de Damas, en descente par temps clair, et s'écrase à 17 kilomètres de l'aéroport[1]. Il s'agit à ce jour de l'accident aérien au plus lourd bilan survenu en Syrie[2], de l'aviation tchécoslovaque et tchèque, et de la compagnie Czech Airlines (ČSA).

Itinéraire du vol.

L'avion décolle de Prague le à 19 h 35. Le copilote est aux commandes de l'appareil pour cette étape du vol. Les conditions météorologiques sont favorables avec une bonne visibilité lorsque l'avion s'approche de Damas dans la nuit du . Le vent soufflait en direction 230° à une vitesse de 10 nœuds. L'appareil reçoit l'autorisation de s'approcher de la piste 23R. À environ 17 km de l'aéroport, l'appareil heurte une dune à une altitude de 605 mètres au-dessus du niveau de la mer à h 13 heure locale, se disloque et prend feu.

L'accident est fatal pour la presque-totalité des passagers, à l'exception d'un bébé de six mois et d'un étudiant syrien qui étaient assis à l'arrière de l'appareil et qui ont survécu au crash après avoir été éjectés après l'impact. L'accident cause la mort de 126 occupants, dont le metteur en scène polonais Konrad Swinarski.

Détails du vol

[modifier | modifier le code]

L'avion Iliouchine Il-62 impliqué dans cet incident aérien sort d'usine en 1973, et porte le no 31502. L'appareil est livré le à la compagnie Czech Airlines (ČSA). Il est immatriculé OK-DBF et est exploité sous le surnom Brno Trade Fair par ČSA. L'avion dispose de 174 places et est propulsé par quatre turboréacteurs de type Kusnezow NK-8-4. Au moment de l'accident, l'appareil cumule 4000 heures de vol.

Équipage et passagers

[modifier | modifier le code]
Liste des personnes à bord (par nationalité)
Nationalités (7) Passagers Équipage Total
Drapeau de la Tchécoslovaquie Tchécoslovaquie 53 11 64
Drapeau de la Syrie Syrie 54 - 54
Drapeau du Danemark Danemark 3 - 3
Drapeau de la Pologne Pologne 3 - 3
Drapeau de l'Allemagne de l'Est Allemagne de l'Est 2 - 2
Drapeau de l'Espagne Espagne 1 - 1
Drapeau de la Hongrie Hongrie 1 - 1
Total à bord 117 11 128

Théories conspirationnistes

[modifier | modifier le code]

Peu de temps après le crash, des spéculations visaient des différends personnels entre les deux pilotes qui auraient contribué à déclencher l'enchaînement fatal d'événements qui a conduit à l'accident tragique. Selon certains témoins, Gajdoš et Žižka n'entretenaient pas une relation de confiance. Ils ne volaient généralement pas ensemble, mais le mardi 19 août 1975, le copilote initialement assigné ne s'est pas présenté au travail, de sorte que Žižka a dû prendre le relais.

D'autres spéculations visent l'armée syrienne et affirment que l'avion aurait été abattu par erreur, puisque l'affaire aurait été étouffée. Ces spéculations se sont accentuées lors du crash du vol Malév 240, pour lesquels des témoins assurent que l'avion a été abattu en vol. Mais ces deux évènements semblent être de causes indépendantes parce qu'aucune preuve n'a été fournie et aucun témoin ne peut étayer la version d'une frappe militaire. De plus, l'avion s'est écrasé au sol en un seul morceau, ce qui semble corroborer la thèse de l'erreur de pilotage.

Notes et références

[modifier | modifier le code]
  1. (en) Harro Ranter, « ASN Aircraft accident Ilyushin 62 OK-DBF Damascus International Airport (DAM) » (consulté le ).
  2. (en) « Eugene Register-Guard - Google News Archive Search » (consulté le ).

Liens externes

[modifier | modifier le code]