Voitures de banlieue Est

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Voiture de banlieue Est

Type lourd
Exploitant(s) SNCF
Type voiture de banlieue
Nombre 120
Livraison 1932-1933
Caractéristiques techniques
Longueur 22,570 m
Bogies S1D
Accès 2 à 3 intermédiaires
Portes 2 ventaux
Type léger
Exploitant(s) SNCF
Nombre 170
Livraison 1937-1939
Retrait 1991
Caractéristiques techniques
Tare 51.5 t
Longueur 21,900 m
Bogies Ss1D
Accès 2 intermédiaires
Vitesse maximale 120 km/h

Les voitures de banlieue Est étaient des voitures de chemin de fer à bogies destinées au trafic de trains de banlieue.

Description[modifier | modifier le code]

Conçues par M. Forestier, responsable des études des voitures et wagons de la Compagnie des chemins de fer de l'Est, ces voitures de vitesse maximale 120 km/h présentent une certaine ressemblance avec les Voitures Nord-PLM.

On distingue :

  • une première série de 120 voitures de type lourd, à bogies S1D, livrées de 1932 à 1933 ;
  • une deuxième série de 170 voitures de type allégé, à bogies Ss1D, livrées de 1937 à 1939.

Les voitures ont deux ou trois plateformes situées entre les salles et servies par des portes à deux vantaux.

Voitures lourdes[modifier | modifier le code]

Les voitures lourdes, longues de 22,570 m hors tampons, se répartissent selon les diagrammes suivants :

  • voitures à deux plateformes :
    • 12 A?,
    • 24 B ;
  • voitures à trois plateformes :

Voitures allégées[modifier | modifier le code]

Les voitures allégées, à deux plateformes d'accès, se répartissent selon les diagrammes suivants :

  • 29 AB ;
  • 9 ABC (trois classes) ;
  • 85 C ;
  • 47 CD mixtes fourgon.

Caractéristiques :

  • longueur : 21,9 m ;
  • tare : 51,5 t.

Utilisation[modifier | modifier le code]

En 1958 et 1959, la série est équipée pour la réversibilité vapeur par transformation de 13 BD (anciennes CD) lourdes en BDx. Elles tiennent la vedette dans le film d'Yves Robert, Bébert et l'Omnibus (1963).

En 1976 et 1977, les voitures sont équipées de toilettes.

Elle disparaissent de la banlieue parisienne en 1986, cédant la place aux rames inox de banlieue (RIB). Certaines voitures termineront leur carrière à Nancy où elles seront réformées en 1991.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]