Voie rectale

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Administering-med-rectally-2.png

La voie rectale est la voie d'administration entérale de médicaments par l'anus, sous différentes formes galéniques possibles : suppositoires, capsules rectales (capsules à enveloppe molle, allongées et lisses), lavements ou pommades. Les trois premières formes ont une action générale (systémique) ou locale alors que la dernière, la pommade, a uniquement une action locale. On utilise souvent l'action locale pour les traitements des hémorroïdes.

Patients concernés[modifier | modifier le code]

Cette voie d'administration est particulièrement utilisée chez les enfants, les personnes alitées, les personnes qui ne peuvent pas avaler de médicaments ou en proie à des vomissements.

Avantages et inconvénients[modifier | modifier le code]

L’administration des médicaments par voie rectale a les avantages et les inconvénients suivants[1],[2],[3] :

  • inconvénients :
    • administration considérée comme désagréable ;
    • absorption variable du principe actif ;
    • n'évite pas le passage par le foie et donc la dégradation de certains principes actifs ;
    • risque de perforation des tissus chez le très jeune enfant ;
    • inutile en cas de diarrhée.

Références[modifier | modifier le code]

  1. http://sante-medecine.commentcamarche.net/faq/28109-voie-rectale-definition
  2. Le Larousse médical, 2012
  3. Marie-Hélène Sauvageot, Sylvie Demirdjian, Juliette Schenckery, "Le médicament", Editeur Nathan, Collection Repères Pratiques, 1998