Voie d'administration

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

En médecine et pharmacologie, les voies d'administration désignent l'ensemble des moyens d'administration d'un médicament ou, plus généralement, d'une substance chimique topique.

Les voies d'administration sont essentiellement fonction de la forme galénique du médicament, et sont typiquement divisées en deux catégories : la voie d'administration entérale (par les voies naturelles) et la voie d'administration parentérale.

Voie locale et cutanéo-muqueuse[modifier | modifier le code]

D'une manière générale, une administration par voie locale désigne une absorption par la peau, les muqueuses ou les membranes. Ces voies peuvent être utilisées pour des traitements à visée topique ou générale. Les médicaments administrables par voie locale sont les patchs, les gels, les crèmes, les pommades, les lotions, les collyres, les spray, les gouttes ou encore les ovules.

L'absorption se fait:

  • par les membranes :
    • en intravésicale, par instillation dans la vessie via un cathéter

Voie entérale[modifier | modifier le code]

D'une manière générale, une administration par voie entérale désigne une absorption par le tube tube digestif. Per os, du latin, parfois raccourci PO, désigne classiquement une absorption par la bouche (la voie orale).

Les médicaments administrables par voie entérale sont, par voie orale haute (i.e. avalables), les gélules, les comprimés, les dragées, les granules, les solution buvables (sirops, suspensions buvables, potions) et dans certaines exceptions, des médicaments prévus pour la voie intraveineuse ou des suppositoires. Par voie basse, les suppositoires.

L'absorption peut se faire pas plusieurs biais :

  • par les muqueuses :
    • en intrarectal, par le rectum
    • en sublingual, en buccal, nasal, respectivement par les muqueuses sublinguale, internes aux joues et à la cavité buccale, et les fosses nasales

Voie parentérale[modifier | modifier le code]

D'une manière générale, une administration par voie parentérale désigne les formes d'introduction d'un médicament dans l'organisme autre que par la voie digestive. L'introduction est corollaire d'une effraction d'un tissu biologique. Cela désigne par exemple une administration par perfusion.

Les médicaments administrables par voie parentérale sont les solutions physiologiques, suspensions injectables pour la voie générale, ou encore d'autres types de fluides en injection locale.

L'introduction du médicament se fait en employant une méthode de cathétérisme et peut se réaliser sur plusieurs sites,  :

  • dans la cellule ;
    • en intracellulaire
  • chez la femme enceinte, en intrafoetal, à destination du fœtus

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Garnier M., Delamare J., Dictionnaire illustré des termes de médecine, 30e éd., Éd. Maloine, Paris,‎ 2002, 1088 p. (ISBN 978-2-224-03092-6) Document utilisé pour la rédaction de l’article

Articles connexes[modifier | modifier le code]