Vogue China

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Vogue China
Pays Drapeau de la République populaire de Chine Chine
Langue Chinois
Périodicité 16 no /an
Genre Magazine de mode
Date de fondation 2005
Ville d’édition Pékin

Propriétaire China Pictorial Publishing House
Conde Nast China
Directeur de publication Wang Jingtang
Directeur de la rédaction Zeng Xiangmin
Rédacteur en chef Angelica Cheung (en)
Site web vogue.com.cn

Vogue China, ou China Vogue parfois, est l'édition chinoise du magazine de mode américain Vogue.

Présentation[modifier | modifier le code]

Face à « l'explosion » du luxe en Chine[1], Vogue China est lancé en septembre 2005 avec succès : les 300 000 premiers tirages du numéro 1, composé de plus de 400 pages[2], sont rapidement vendus et une réimpression d'exemplaires supplémentaires est nécessaire. La première couverture en septembre 2005 est photographiée par Patrick Demarchelier avec Gemma Ward entourée de mannequins chinois[2].

Sept ans plus tard, le tirage est d'environ 650 000 exemplaires par numéro[3]. Les premières années, la couverture est toujours faite par un mannequin occidental, et le magazine contient environ 300 pages de rédactionnel (à comparer à la centaine de pages de l'édition américaine)[1]. Pour satisfaire l'ensemble des annonceurs, le nombre de numéros annuels passe de douze à seize[4].

Le photographe Mario Testino précise que « China Vogue est l'un des plus importants de tous les Vogue, un des plus influent[5] ». Pour le numéro 100, celui-ci bénéficie de l'exclusivité de l'ensemble des photographies du magazine[4].

La rédactrice en chef est Angelica Cheung (en), ancienne de Marie Claire à Hong Kong, et ayant travaillé pour Elle en Chine. Bilingue anglais, elle a su faire la liaison entre la mode occidentale et chinoise et est devenue, de par le succès du magazine, l'une des rédactrice en chef les plus importante au monde[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Shellie Karabell, « Too Much Demand, Too Little Space: Chinese Vogue », Business, sur forbes.com, Forbes,‎ 30 novembre 2011 (consulté le 26 février 2013)
  2. a et b (en) « Vogue China launches », Media and advertising, sur danwei.org,‎ 11 août 2005 (consulté le 26 février 2013)
  3. Katell Pouliquen, « Anna Wintour, le dieu de la mode est une femme », L'Express Styles, no 3201,‎ 7 novembre 2012, p. 126 (ISSN 0014-5270, lire en ligne)
  4. a, b et c (en) Lisa Armstrong, « Vogue China celebrates 100 issues with Mario Testino edition », Fashion, sur telegraph.co.uk, The Daily Telegraph,‎ 15 novembre 2013 (consulté le 3 janvier 2014)
  5. (en) Carolynne Wheeler, « Vogue China Salutes Its American Counterpart », sur wwd.com, WWD,‎ 31 octobre 2012 (consulté le 26 février 2013)

Liens externes[modifier | modifier le code]