Vladimir Tikhonchuk

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Vladimir Timofeevich Tikhonchuk né le à Odessa est un physicien russe et français connu pour ses travaux en physique des plasmas.

Biographie[modifier | modifier le code]

Vladimir Tikhonchuk obtient son PhD à l'Institut d'ingénierie physique de Moscou (MEPhI) en 1971. Il il soutient sa thèse de troisième cycle en 1974 et devient chercheur à l'Institut de physique Lebedev de l'Académie de Sciences Russe jusqu'en 2001. Il y obtient le titre de docteur ès sciences en 1987. Dans la même période il est professeur à l'institut pédagogique d'état de Moscou de 1988 à 1993 et professeur invité à l'Université de l'Alberta et à l'École Polytechnique de 1990 à 1998[1],[2].

En 2001 il devient professeur de l'Université Bordeaux-I, émérite depuis 2018[3]. Il est membre sénior de l'institut universitaire de France depuis 2008[4]. Son activité de recherche s'effectue au Centre Lasers Intenses et Applications (CELIA)[5] dont il dirige le groupe plasmas denses et chauds depuis 2003 et dont il est directeur adjoint à partir de 2007.

Depuis 2017 il est chercheur à temps partiel au projet européen Extreme Light Infrastructure (ELI)[6] de l'institut de physique de l'Académie tchèque des sciences.

Son domaine de recherches couvre la physique des hautes densités d'énergie, l'interaction laser-plasma, la fusion par confinement inertiel, les instabilités paramétriques, les interactions onde-particule non linéaires, l'optique non linéaire et l'astrophysique de laboratoire. Vladimir Tikhonchuk est un auteur très prolifique[7].

Il est rédacteur en chef du bulletin de l'Institut de physique Lebedev (1976-1996)[2], éditeur du European Physical Journal D depuis 2005, membre du comité directeur de Nuclear Fusion depuis 2008 et éditeur associé de Physical Review Letters depuis 2017.

Distinctions[modifier | modifier le code]

  • Prix Komsomol de la ligue des jeunes communistes de la région de Moscou (1979)[2].
  • Prix Lénine du Komsomol de la ligue des jeunes communistes de l'URSS (1981)[2].
  • Membre de la société de physique de Moscou[2].
  • Membre du comité scientifique du département Mathématiques, Physique, Planète et Univers (MPPU) du CNRS (2006-2010)[8].
  • Membre du conseil de l'European Physical Society et président de la section « Beam & Plasma Inertial Fusion » (2006-2010)[1] et membre du conseil de la division de Physique des Plasmas depuis 2016.
  • Membre du comité de sélection du laser PHELIX[9] du GSI (2012).
  • Prix Edward Teller de l'American Nuclear Society (2017)[10].

Références[modifier | modifier le code]