Vladimir Popovkine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Vladimir Popovkin
Vladimir Popovkin.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 56 ans)
IsraëlVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nationalité
Allégeance
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Arme
Grade militaire
Général des armées (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Commandement
Distinctions
Liste détaillée
Ordre de l'Honneur
Ordre du Mérite militaire
Médaille « vétéran des forces armées de l'URSS » (en)
Jubilee Medal "70 Years of the Armed Forces of the USSR" (en)
Médaille du service militaire distingué
Médaille des 200 ans du ministère de la Défense
Medal "For Impeccable Service"
Médaille pour services dans la réalisation du recensement de la population (d)
Medal "For Distinction in Military Service", 2nd class (d)
Médaille de l'ordre du Mérite pour la Patrie de 2e classe (d)
Médaille commémorative du 850e anniversaire de Moscou (en)
Ordre du Mérite pour la Patrie - 3e classe (d)
Ordre du Mérite pour la Patrie - 4e classe (d)
Prix du gouvernement de la Russie ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Vladimir Popovkine (25 septembre 1957 – 18 juin 2014) était responsable de l'agence spatiale russe Roscosmos d'avril 2011 à octobre 2013. Nommé à ce poste par le président russe Vladimir Poutine pour réformer un secteur spatial en crise malgré les tentatives d'y remédier de son prédécesseur Anatoli Perminov, son mandat est caractérisé par un taux d'échec des missions spatiales particulièrement élevé qui entraine son remplacement par Oleg Ostapenko.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ingénieur militaire de formation, Popovkine occupe plusieurs postes opérationnels dans un des complexes de lancement du cosmodrome de Baïkonour, puis travaille au sein de l’État-major russe avant de devenir responsable des Forces spatiales (missiles stratégiques) de 2004 à 2008 puis vice-ministre de la Défense (2010-2011). Il est nommé par Vladimir Poutine à la tête de l'agence spatiale russe avec l'objectif de réformer le secteur spatial dont l'organisation est devenue obsolète et qui est marqué par un taux d'échec important des missions spatiales. Il prend à l'époque la suite d'Anatoli Perminov qui occupait cette fonction depuis 2004 limogé à la suite de plusieurs lancements défaillants de satellites Glonass. Les tentatives de réforme de Popovkine échouent. Il se heurte notamment à la mauvaise volonté des civils du secteur qui acceptent mal les exigences de ce militaire autoritaire ainsi qu'à ses camarades militaires qui occupent des postes clés dans l'organisation. Le taux d'échec des lancements qui était compris entre 5 et 6 % passe à 11 % durant son mandat (8 échecs pour 72 lancements) alors que le budget de l'agence croit durant la même période de 78 %. Son mandat est en particulier marqué par l'échec de la sonde spatiale martienne Phobos-Grunt lancée en novembre 2011. Celle-ci incarnait de manière symbolique le retour de la Russie dans l'exploration du système solaire après une absence de 20 ans. Ces échecs conduisent à son remplacement par Oleg Ostapenko[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]