Vladimir Kirchon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Vladimir Kirchon

Nom de naissance Vladimir Mikhaïlovitch Kirchon
Naissance
Naltchik
Drapeau de l'Empire russe Empire russe
Décès
Moscou, RSFS de Russie
Drapeau de l'URSS Union soviétique
Activité principale
Auteur
Langue d’écriture russe
Genres
théâtre

Œuvres principales

  • Le Blé (1927)

Vladimir Mikhaïlovitch Kirchon (en russe : Влади́мир Миха́йлович Киршо́н) est un dramaturge soviétique né le à Naltchik, décédé le à Moscou.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Naltchik (Caucase) dans une famille de juristes, Kirchon sert dans l'Armée rouge pendant la guerre civile russe et rejoint en 1920 le Parti communiste de l'Union soviétique, qui l'envoie à l'université communiste Sverdlov. Jeune idéaliste, il est dégoûté par la Nouvelle politique économique (NEP), ce dont témoignent ses premières pièces[1]. Il est l'un des organisateurs de l'Association des écrivains prolétariens à Rostov-sur-le-Don et dans la Ciscaucasie en 1925 et devient l'un des secrétaires de l'Association des écrivains prolétariens russes (RAPP) à Moscou. Il fait partie des fonctionnaires littéraires les plus radicaux de l'époque et représente l'un des plus implacables persécuteurs de Mikhaïl Boulgakov. Sa ferveur idéologique le recommande à Joseph Staline, auquel il envoie son travail pour approbation. « Quand il était en faveur, il ne pouvait mal faire : Publier immédiatement, gribouilla Staline sur le dernier article de Kirchon en le retournant au rédacteur en chef de la Pravda'[2]. »

Ses premières pièces, Constantin Terekhine (1926), coécrite avec Andreï Ouspenski, et Rel'sy gudyat (Les Rails vrombissent, 1927) font sensation, mais Khleb (Le Blé, 1931) connaît un succès éphémère[3]. Son œuvre suivante, Chudesny splav (L'Alliage miraculeux, 1934), est encore populaire dans les années 1960[4].

Il écrit également le livret de l'opéra Vent du nord (1930) de Lev Knipper[5].

Figure de proue, avec Alexandre Afinoguenov, du réalisme social et psychologique, opposé au monumentalisme romantique, comme base du drame moderne, il rencontre l'opposition de Nikolaï Pogodine et de Vsevolod Vichnevski, ainsi que des cercles officiels[6].

Au début de 1937, cependant, Kirchon perd sa faveur à cause de ses liens intimes avec Léopold Averbakh, ancien chef de la RAPP et époux de la sœur de Guenrikh Iagoda, arrêté en avril. Lors d'un meeting public, il est violemment attaqué par Vsevolod Vichnevski pour association avec un « ennemi du peuple » et la critique des décisions du Politburo; il tente de se défendre, mais est chassé du Parti et de l'Union des écrivains en mai et disparaît de Moscou[7].

Il est arrêté le ainsi que d'autres anciennes figures de la RAPP. Il est condamné à mort le par le Collège militaire de la Cour suprême de l'URSS pour « participation à une organisation contre-révoliutionnaire » (trotskyste). Il est exécuté le à Kommounarka, près de Moscou[8].

Il a été réhabilité à titre posthume en . Ses pièces sont jouées à nouveau[9],[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Vladimir Kirchon sur Find a Grave.
  2. Simon Sebag Montefiore, Stalin: The Court of the Red Tsar, Random House, Inc., 2005, p. 134 (ISBN 1400076781).
  3. Marc Slonim, Russian Theater: From the Empire to the Soviets, New York, Collier, 1962, p. 330-31.
  4. Avril Pyman, in Anthony K. Thorlby (éd.), The Penguin Companion to Literature: European, Penguin, 1969, p. 618.
  5. Martin Banham, The Cambridge guide to theatre, Cambridge University Press, 1995, 1233 pages, p. 602 (ISBN 9780521434379).
  6. Sarah Stanton, Martin Banham, Cambridge paperback guide to theatre, Cambridge University Press, 1996, 419 pages, p. 195-196 (ISBN 9780521446549).
  7. Edward J. Brown, Russian Literature Since the Revolution, Harvard University Press, 1982, p. 173-174 (ISBN 0674782038).
  8. (ru) Liste des victimes de la terreur politique en URSS sur le site memo.ru.
  9. Benjamin Pinkus, The Soviet Government and the Jews 1948-1967: A documented study, Cambridge University Press, 1984, p. 290, document 97 (ISBN 0521247136).