Vladimir Jirinovski

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (mai 2015).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Vladimir Jirinovski
Wladimir Schirinowski.jpg

Vladimir Jirinovski en 2009.

Fonction
Député à la Douma
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (70 ans)
AlmatyVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Эйдельштейн Владимир ВольфовичVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Lieu de travail
Formation
Institut des langues orientales (en) (-)
Universités du marxisme-léninisme (d) (-)
Université d'État de Moscou (-)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Enfant
Igor Vladimirovich Lebedev (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Domaine
Religion
Parti politique
Distinctions
Liste détaillée
Médaille de Joukov (en)
Ordre du Mérite pour la Patrie - 4e classe (d)
Médaille commémorative du 850e anniversaire de Moscou (en)
Ordre du Mérite pour la Patrie - 3e classe (d)
Ordre de l'Honneur
Médaille commémorative des 300 ans de Saint-Petersbourg (en)
Médaille pour services dans la réalisation du recensement de la population (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Signature of Vladimir Zhirinovsky.png

signature

Vladimir Volfovitch Jirinovski (Влади́мир Во́льфович Жирино́вский), né le , est un homme politique russe, président du Parti libéral-démocrate de Russie (LDPR).

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Vladimir Jirinovski est né sous le nom d'Eidelstein à Alma-Ata (aujourd'hui Almaty) en République socialiste soviétique kazakhe (URSS). En 1964, il change son nom qui indique de manière évidente la judéité de son père pour le nom de sa mère : Jirinovski.

Jirinovski suit des études linguistiques à l'Institut des langues orientales de l'université de Moscou et se spécialise dans la langue et le monde turcophone. La région où il est né et a passé sa jeunesse, le Kazakhstan, appartient au « monde turc »: la langue et l'histoire du pays étant liées aux populations de langue d'origine turque.

Carrière politique[modifier | modifier le code]

Après avoir fini ses études (thèse de philosophie à l'Université d'État de Moscou, en 1988), Jirinovski rentre au Comité de sécurité de l'État (KGB)[réf. nécessaire], suit en parallèle des études de droit, puis se lance en politique en 1990 avec la fondation de son parti : le Parti libéral-démocrate de Russie (LDPR). Ce nom exprime très mal le corpus politique sur lequel est fondé le PLD : xénophobie (essentiellement anti-caucasienne), expansionnisme militaire, retour à un État fort, politique de répression intensive contre les délinquants ; il a par ailleurs été accusé d'homophobie et d'antisémitisme. À ce programme politique s'ajoutent des revendications territoriales comme le retour de l'Alaska, des anciennes républiques soviétiques à la Russie, ainsi que la conquête de l'Iran (Jirinovski était soutenu financièrement par son ami l'ancien président irakien Saddam Hussein). Jirinovski recommande même l'utilisation de la bombe atomique si nécessaire.

Membre de la nomenklatura ayant troqué le communisme pour l'extrême droite, il a son équivalent dans la plupart des anciens pays communistes : István Csurka en Hongrie (ex-journaliste et dramaturge, parmi les fondateurs de ce qui est devenu le Jobbik), Mircea Druc en Moldavie (ancien cadre supérieur, chargé des étrangers, à l'aéroport international Cheremetievo de Moscou), Maciej Giertych en Pologne (ex-membre de la Rada konsultacyjna du général Jaruzelski), Corneliu Vadim Tudor en Roumanie (ex-thuriféraire de Nicolae Ceaușescu), Yaroslav Andruschkiv (Andruchev) en Ukraine (fondateur du parti Social-National)… Au niveau international, Jirinovski est un sympathisant de Pat Buchanan, chef de file des paléo-conservateurs américains, et du nationaliste français Jean-Marie Le Pen.

À l'élection présidentielle russe de 1991, il obtient 8 % des voix. En 1996 et 2000, il ne cesse de régresser pour terminer le 26 mars 2000 à 2,7 %. En 2004, il renonce à se présenter face au président sortant Vladimir Poutine que les sondages annoncent déjà triomphalement réélu ; son parti présente Oleg Malychkine, qui obtient 2 % des voix.

Avec 11,5 % et 36 sièges aux législatives de 2003, Le LDPR devient le troisième parti à la Douma, derrière le parti du président Poutine, Russie unie (37,6 %), et le Parti communiste de la Fédération de Russie (12,6 %). À l'issue des Élections législatives du 4 décembre 2011, le LDPR cède son rang de troisième parti du pays, en recueillant 11,7 %, à Russie Juste (13,2 %).

Lors de l'élection présidentielle russe de 2008, remportée par Dmitri Medvedev, Vladimir Jirinovski arrive en troisième position avec 9,5 % des suffrages exprimés. En 2012, il finit en quatrième position avec 6,2 % des voix.