Vladimir Kornilov

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Kornilov.

Vladimir Alekseïevitch Kornilov
Vladimir Kornilov
Timbre soviétique de 1989 à son effigie

Naissance
Gouvernement de Tver
Décès (à 48 ans)
Sebastopol (Tour Malakoff)
Mort au combat
Origine Drapeau de la Russie Russie
Allégeance Russie impériale
Arme Marine
Grade Vitse-admiral
Années de service 1824-1854
Commandement Douze Apôtres, (Двенадцать апостолов)
Conflits Guerre de Crimée
Faits d'armes Responsable de la défense de Sébastopol

Vladimir Alekseïevitch Kornilov (en russe : Владимир Алексеевич Корнилов), né le à Ivanovo de gouvernement de Tver, décédé le à Sébastopol[1] est un vitse-admiral russe qui fut chef d'état-major de la Flotte de la mer Noire, héros de la guerre de Crimée chargé de la défense de Sébastopol.

Biographie[modifier | modifier le code]

Le futur héros de Sébastopol naquit dans le petit domaine familial d'Ivanovskoïe Strariskovo dans la province de Tver. C'est le fils d'Alexeï Mikhaïlovitch Kornilov, officier de la marine impériale de Russie. Entré en 1821 au corps naval des Cadets de Saint-Pétersbourg, il obtint son diplôme en 1823[2].

Carrière militaire[modifier | modifier le code]

Dès sa sortie du Corps naval des Cadets, Vladimir Alekseïevitch Kornilov fut affecté dans la marine côtière, mais en raison de son manque d'enthousiasme, il fut renvoyé de la marine, en 1825. Avec le soutien de son père, il fut réintégré dans la Marine impériale de Russie, en 1827. Sa véritable carrière navale débuta à cette époque. Il reçut son affectation pour Arkhangelsk et servit sous les ordres de Mikhaïl Lazarev sur l'Azov.

Les membres d'équipage de l'Azov et Kornilov élevé au grade d'aspirant furent transférés de Kronstadt en mer Méditerranée. Il eut pour professeur l'amiral Lazarev qui lui enseigna la tactique et la stratégie navale. Au cours de la guerre russo-turque (1828-1829), il se distingua à bord du navire amiral Azov[3], à la bataille de Navarin du .

Au terme de ce conflit, Kornilov fut affecté en mer Baltique, puis l'amiral Lazarev, nouvellement nommé commandant en chef de la Flotte de la mer Noire, désira s'adjoindre son protégé en 1832. Kornilov rejoignit l'amiral à Sébastopol. En 1833, les deux hommes entreprirent une expédition militaire et géographique dans le Bosphore. La mission terminée, Kornilov fut décoré de l'Ordre de Saint-Vladimir (quatrième classe).

De retour en Crimée, il reçut le commandement du Thémistocle. Il y démontra des qualités d'organisateur, et sut enseigner à son équipage le sens du courage et de l'abnégation. En 1837, il est au commandement de la corvette Oriol.

En 1838, Kornilov fut élevé au grade de capitaine de deuxième rang (capitaine de frégate)[4] et nommé chef d'état-major de l'amiral Lazarev, commandant en chef de la Flotte de la mer Noire et des ports de la mer Noire. En dépit du jeune âge de son ancien élève, Lazarev n'eut pas à regretter son choix. Le jeune capitaine devint un adjoint indispensable dans la gestion des ports de la mer Noire, la construction des navires de guerre et le développement de la flotte. En 1840, il fut promu capitaine de premier rang[5]. Il participa alors à diverses expéditions navales au large des côtes de la mer Noire.

En 1846 à 1848 Vladimir Kornilov séjourna en Grande-Bretagne, et fut chargé de superviser la construction des navires à vapeur destinés à la Flotte de la mer Noire.

De retour en Russie, il fut promu kontr-admiral (1849) et retrouva son poste de chef d'état-major de l'amiral Lazarev.

Après le décès de l'amiral survenu en 1851, Kornilov fut nommé à titre temporaire commandant en chef de la Flotte de la mer Noire. En 1862, il fut promu vice-amiral et adjudant-général et devint une personnalité toute puissante dans la gestion de la Flotte et des ports de la mer Noire. Dans l'attente d'une guerre inévitable, le vice-amiral produisit de gros efforts pour la construction de nouveaux bâtiments de guerre. Ainsi il fit construire au chantier naval de Nikolaïev de nouveaux docks plus importants, et renouvela les arsenaux de l'artillerie. Mais le temps lui manquait, car le conflit russo-turc éclata le 20 octobre 1853.

C'est le qu'eut lieu la première bataille navale de bateaux à vapeur. La frégate Vladimir armée de dix canons, et placée sous le commandement du lieutenant Boutakov, naviguait sous le pavillon du chef d'état-major de la Flotte de la mer Noire. Elle engagea le combat contre un bateau à vapeur turco-égyptien le Pervez Bahri. Après trois heures de combat, le Pervaz Bahri fut contraint d'abaisser son pavillon. Capturé, le navire de guerre turco-égyptien fut ramené à Sébastopol, et reçut le nom de Kornilov après diverses réparations.

Guerre de Crimée[modifier | modifier le code]

Après le débarquement des troupes alliées à Eupatoria le et la défaite des troupes russes à la bataille de l'Alma, le , le prince Menchikov commandant en chef des troupes terrestres et navales en Crimée chargea Kornilov de la défense de la partie nord de Sébastopol, puis de toute la ville. Le vice-amiral fit couler le cinq vieux navires russes dans la baie de Sébastopol, puis, afin de renforcer la défense de la ville, il affecta les marins servant à bord des navires sabordés à la défense des bastions et fit élever des lignes de fortifications sur les côtes. Il renforça l'artillerie de marine et les équipages. Kornilov démontra une extraordinaire énergie. Il sut aussi maintenir le moral des troupes, par son calme habituel.

Le Sébastopol fut déclarée en état de siège. Les différentes garnisons susceptibles d'être attaquées par l'ennemi furent renforcées au nord comme au sud.

Décès et inhumation[modifier | modifier le code]

Dès le premier jour du bombardement de Sébastopol, Vladimir Kornilov fut mortellement blessé près de la tour Malakoff le . Il fut inhumé en la cathédrale Saint-Vladimir de Sébastopol de Sébastopol. Il repose près de son mentor, l'amiral Lazarev, ainsi que de Vladimir Istomine et Pavel Nakhimov tombés lors de la guerre de Crimée. Ces officiers inculquèrent aux marins de la Flotte de la mer Noire l'art de la guerre et le respect des traditions militaire de la marine russe.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Navires portant son nom[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. dic.academic.ru
  2. www.hrono.info
  3. Construit le - mis hors service 1831 - démantelé en 1831
  4. Grade équivalent à celui de lieutenant-colonel dans l'infanterie ou l'armée de l'air
  5. Grade équivalent à celui de colonel dans l'infanterie et l'armée de l'air

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]