Viviane Chidid

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

à

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir N'Dour.
Viviane N'Dour Viviane Chidid
Description de cette image, également commentée ci-après
Viviane Chidid - Wonda Music Artiste Senegal
Informations générales
Nom de naissance Victoria Catherine Chidid
Naissance (44 ans)
Mbour, Sénégal
Activité principale chanteuse
Genre musical Mbalax, R&B
Labels Jololi, Mélodie, Jerry Duplessis, Jerry Wonda, Wonda Music
Site officiel http://www.vivianechidid.net/

Viviane Chidid est une chanteuse sénégalaise de mbalax et de R&B, née le à Mbour, au Sénégal.

Biographie[modifier | modifier le code]

Viviane nait le 29 septembre 1973 à Mbour, au Sénégal[1], d'un père Libano-Senegalais Philippe Chidid [2], et d'une mère sénégalaise (métissée mauritanienne-malienne) Amy Fall [3].

À partir de 1993, elle devient choriste dans le groupe de Youssou N'Dour, le Super Étoile de Dakar. Elle gagne une renommée, notamment en interprétant avec Youssou N'Dour lors de concerts publics son succès, Seven Seconds[2]. Quelques années plus tard, elle épouse Bouba N'Dour, le frère de Youssou Ndour[4], qui devient son propre manager. Le couple divorce en 2011[2].

Elle sort son premier album en 1999 Entre Nous, et le titre Sama Nene,est notamment devenue un succès[3]. En 2001, elle crée son propre groupe baptisé le Djolof Band[2], mais reste cependant choriste du Super Étoile à l'occasion des grands bals organisés par ce dernier. La même année, Viviane sort son deuxième album Le Show, un album live réalisé avec son groupe[2].En 2002 a la sortie de son troisième album "Téré Nélaw" " elle est attaquée en justice pour le plagiat sur le titre Sammina de Elhage Faye. Elle perd le procès, et doit verser la somme de 5 millions de francs CFA à l'interprète de la chanson[2],[5]. Son registre initial est le mbalax, un style rythmique sénégalais associant les percussions du sabar et le tam-tam. Mais elle va se distinguer progressivement des autres artistes sénégalais dans sa façon d'allier de nouvelles musiques urbaines au mbalax. Elle joue également de son image glamour[3].

En 2002, le titre Sante Na Yallah, très RnB, sur l'album Tere Nelaw, marque à nouveau les esprits[3]. Elle sort en 2003 un nouvel album, Fii Ak Fee. En 2004, elle se lance dans le rap et le hip-hop, avec l'album Esprit, qui est un succès. Il est composé avec le concours d'autres rappeurs sénégalais comme Didier Awadi. En 2005, elle enchaîne avec l'album Man Diarra, succès populaire également. Un concert au Bataclan, à Paris, en 2006 est repris en partie par des titres entregistrés en live dans un album en 2007, Bataclan Café[5]. Des albums suivent dans les années 2010, en 2010, 2014, 2016 et 2017 incluant des chansons aussi diverses que Fima Tollu, une chanson d'amour de 2010, Kumu Neexul, un titre de 2011 aux sonorités plus folk, ou encore Mariage forcé en 2017, où elle dénonce une pratique subsistante[3].

Discographie[modifier | modifier le code]

Année Album
1999 Entre Nous
2000 Le Show
2001 Nature
2002 Tere Nelaw
2003 Fii Ak Fee
2004 Esprit
2005 Man Diarra
2007 Bataclan Café
2010 Wuy Yaay Yooy
2014 Rétaan
2016 Yama neekh
2017 Wuyuma

Récompenses et nominations[modifier | modifier le code]

Afrotainment Museke African Music Awards 2011[modifier | modifier le code]

Viviane Chidid remporte trois prix[6] :

  • Artiste féminine de l'année
  • Meilleur clip video
  • Meilleure Afro-Rythme chanson

Cameroon Entertainment Awards 2012[modifier | modifier le code]

Lauréate du Pan African Artist of Year Award (Prix de l'artiste panafricain de l'année), à la cérémonie des Cameroon Entertainment Awards 2012[7],[8].

Nigerian Entertainment Awards 2012[modifier | modifier le code]

Lauréate du Pan African Artist or Group of the Year Award (Prix de l'artiste ou groupe panafricain de l'année), à la cérémonie des Nigerian Entertainment Awards 2012[9].

Kora-All Africa Music Awards 2012[modifier | modifier le code]

Nominée[10] dans la catégorie « Meilleure artiste féminine d'Afrique de l'Ouest », dans le cadre de la 12e édition des Kora-All Africa Music Awards.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Les 2 secrets qui ont fait de Viviane… une star internationale », Metro Dakar,‎ (lire en ligne)
  2. a, b, c, d, e et f « Viviane Chidid (Viviane Ndour) », afrisson.com,‎ (lire en ligne)
  3. a, b, c, d et e « La playlist de Binetou : Viviane Chidid, la reine du mbalax sénégalais », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  4. « Sénégal : le « miracle » de Viviane N'Dour », Radio France internationale,‎ (lire en ligne)
  5. a et b « Viviane Chidid », sur Africultures
  6. (en) « Afrotainment Museke African Online Music Awards Resounding Success », Modern Ghana,‎
  7. « Cérémonie des Cameroon Entertainment Awards 2012 à Washington Dc: Viviane Chidid remporte un award », Dakar Actu,‎ (lire en ligne)
  8. « Viviane surclasse Akon », Enquête +,‎ (lire en ligne)
  9. (en) « Nigerian Entertainment Awards 2012 », Jaguda,‎ (lire en ligne)
  10. Kora-All Africa Music Awards 2012 « Copie archivée » (version du 7 novembre 2012 sur l'Internet Archive)