Vivi Täckholm

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Vivi Laurent-Täckholm
Image dans Infobox.
Vivi Täckholm, en 1969, dans
son bureau de l'université du Caire.
Biographie
Naissance
Décès
(à 80 ans)
Suède
Sépulture
Vieux cimetière d'Uppsala (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Abréviation en botanique
Täckh.Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Père
Wilhelm Edvard Laurent (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Torbern Laurent (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Gunnar Vilhelm Täckholm (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
A travaillé pour
Distinction

Vivi Laurent-Täckholm ( - ) est un professeur, botaniste et écrivain suédois, qui travailla en Égypte, et fut aussi écrivain pour enfants avec Le Seigneur des Snipp, Snapp, Snorum. Elle étudia la botanique à l'université de Stockholm et obtint son diplôme en 1921. Puis elle voyagea aux États-Unis de 1921 à 1923, gagnant sa vie en faisant divers métiers. Plus tard, en 1926, elle a épousé le professeur de botanique, Gunnar Täckholm (1891–1933). Ils s'installèrent en Égypte, commençant à travailler sur l'importante œuvre de la Flora of Egypt (Flore d'Égypte). Pendant la Première Guerre mondiale ils travaillèrent pour la revue Husmodern de Stockholm ; et loin de la guerre, ils retournèrent vivre en Égypte. Vivi Täckholm est morte dans un accident de la route alors qu'elle voyageait en Suède. Elle est enterrée dans le Vieux cimentière d'Uppsala.

Publications[modifier | modifier le code]

Livres[modifier | modifier le code]

  • Vivis resa (Voyages de Vivi). Une année comme employée de maison entre New York et San Francisco, 1923
  • Vivis resa II (Voyages de Vivi II). De Saltsjöbaden au Pacifique, 1924
  • Sagan om Snipp, Snapp, Snorum (Seigneur des Snipp, Snapp, Snorum) (1926)
  • En skolflicka berättar (Une enfant raconte), 1927
  • Katt: en kärlekssaga berättad och tecknad (une histoire d'amour racontée et animée), 1936
  • Som husmor i Egypten (Comme une maîtresse de maison en Égypte), 1937
  • Bättre än svarta börsen (Mieux que le marché noir) : Vivi berättar hur hon lever gott och riktigt på kupongerna (Vivi raconte comment elle vit bien sur les coupons). Utg. av Husmodern. [Recettes de Capucine. Illustr. par Gunila Stierngranat], 1942
  • Husmoderns blomsterlexikon (Dictionnaire des fleurs pour les femmes au foyer), vol I et II, 1946
  • Hemmet blommar, en liten handbok i krukväxtodling (Fleurs à la maison, petit manuel de culture des plantes en pot), 1949
  • Faraos blomster: En kulturhistorisk-botanisk skildring af livet i det gamle Ægypten (Fleurs du Pharaon : représentation culturelle botanique de la vie dans l'Égypte ancienne) 1952
  • Våra hav: En bok för stora och små (Nos océans: Un livre pour petits et grands), illust. de Veronica Leo, 1978
  • Öknen blommar (Fleurir le désert), 1969
  • Lillans resa till månen: En saga för stora och små, illust. de Veronica Leo, 1976
  • Egypten i närbild (L'Égypte en gros plan), 1964
  • Sagans minareter: En bok om islam, 1971
  • Levande forntid: Strövtåg i Kairomuseet, 1967
  • Egyptisk vardag (Vie égyptienne), 1966
  • Faraos barn: Kopterna i Egypten (Les enfants du Pharaon : les coptes en Égypte), 1965
  • Vivi Täckholm, Mohammed Drar. 1974. Students' flora of Egypt. Volumen 1. Cairo University Herbarium Publication 5. 2e édition Cairo Univ. Press. 888 p.

Hommages[modifier | modifier le code]

Espèces dédiées[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Irma Ridbäck. Vivi Täckholm - botanist och kulturinstitution, 1994
  • Beata Arnborg. Professor Vivi - den sagolika botanisten, 2008

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Z. Indukt. Abstammungs - Vererbungsl. Suppl.-Band 2, 890, in adnot. 1928 (IK)

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Dr Waheeb faisant l'éloge à Vivi Laurent-Täckholm (suédois).

Täckh. est l’abréviation botanique standard de Vivi Täckholm.

Consulter la liste des abréviations d'auteur ou la liste des plantes assignées à cet auteur par l'IPNI