Vivapolis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Vivapolis est une marque déposée française créée en 2013, dont la vocation est de fédérer les acteurs français du développement urbain et de les promouvoir à l'international. C'est une démarche soutenue collectivement par les pouvoirs publics et le secteur privé.

Historique et enjeux[modifier | modifier le code]

Vivapolis a été créée par le groupe d'action internationale du Comité stratégique de filières éco-industries, sous co-tutelle du Ministère de l'Écologie, du Développement durable et de l'Énergie et du Ministère de l'Économie et des Finances (France). Ce groupe, associant acteurs publics et privés, s'était fixé comme objectif en 2012, dans le cadre de la feuille de route "Ambition Ecotech"[1] de « structurer une offre intégrée en matière de ville durable à l'export » (action 7 de la feuille de route). Cette action s'inscrit dans un contexte particulier, à savoir :

  • la croissance considérable de l'urbanisation mondiale, en particulier dans les pays émergents[2];
  • le développement d'une approche intégrée du développement urbain, différente des approches traditionnelles par secteurs (eau, énergie, construction...) séparés[3];
  • l'existence en France de nombreuses entreprises, grandes et petites, avec un réel savoir-faire sur ces sujets, mais sans visibilité collective suffisante pour s'imposer à l'export.

La marque Vivapolis a été officiellement lancée le 26 septembre 2013, lors du salon Nantes Ecocity, par la ministre du commerce extérieur Nicole Bricq[4]. Le site internet de vitrine des savoir-faire français en matière de développement urbain durable a par la même occasion été inauguré.

Acteurs de Vivapolis[modifier | modifier le code]

La démarche Vivapolis est portée en collaboration par des acteurs publics et privés, avec en particulier:

  • un Institut pour la ville durable (IVD), chargé « d’assurer le soutien, la coordination, la synthèse, la capitalisation et la diffusion des initiatives, de former en bref le bras de levier de la politique publique de la ville durable »[5] et préfiguré par le Directeur général de l’ANRU.
  • des entreprises de toutes les tailles et dans tous les domaines.

Actions[modifier | modifier le code]

La démarche Vivapolis se décompose en plusieurs types d'actions :

  • des actions de communication : ces actions ont vocation à faire connaitre la marque et les acteurs français, avec par exemple des publications de documents[6] ou l'organisation et/ou la participation à des événements internationaux[7];
  • la structuration de projets concrets, comme des projets de simulateurs virtuels de villes durables[8], ou des projets de construction de quartiers durables (par exemple à Shenyang[9] ou à Wuhan[10]);
  • des accueils de délégations étrangères sur le thème de la ville[11].
  • Vivapolis a présenté durant la COP 21 au Bourget (sur le stand « Ville durable » de l’espace Générations Climat) via des bornes interactives des outils de modélisation et des simulateurs dont sur les effets de la pollution lumineuse, des travaux sur des sites innovants (ex : centre d'énergies renouvelables de Locminé, dans le Morbihan) ou des sites pilotes (résidence où sont étudiés les rapports entre biodiversité et lien social)[12].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www2.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/COSEI_mesures_detaillees_13012012.pdf
  2. Voir par exemple les chiffres de l'ONU sur http://esa.un.org/unup/pdf/FINAL-FINAL_REPORT%20WUP2011_Annextables_01Aug2012_Final.pdf
  3. Sur ce sujet, voir par exemple : Banque Mondiale. 2009, « Systèmes de villes : l’urbanisation au service de la croissance et de la lutte contre la pauvreté », Washington DC ; CGDD, ADEME, THEYS (J.), VIDALENC (E.), 2013, « Repenser les villes dans la société post carbone » Paris, Ministère de l’écologie ; Commission Européenne, 2013. « European Innovation Partnership on Smart Cities and Communities : Strategic Implementation Plan
  4. [PDF] http://www.presse.ademe.fr/files/dossierdepressesurvivapolis.pdf
  5. Vivapolis Historique, gouvernance, consulté 2016-03-18]
  6. par exemple, http://www2.ademe.fr/servlet/getDoc?sort=-1&cid=96&m=3&id=90518&ref=&nocache=yes&p1=111
  7. Voir par exemple le colloque organisé à Istanbul sur la ville durable, http://ubifrance-events.com/ville-durable-vivapolis-turquie/
  8. http://www.lemoniteur.fr/155-projets/article/actualite/23624535-eiffage-egis-gdf-suez-et-artelia-veolia-realiseront-les-vitrines-virtuelles-de-la-ville-durable-a-la
  9. http://www.lemonde.fr/planete/article/2014/03/25/paris-veut-vendre-des-villes-durables-a-pekin_4389213_3244.html
  10. http://www.lavoixdunord.fr/economie/la-premiere-ville-durable-franco-chinoise-signe-a-lille-ia0b0n2206120
  11. http://lesclesdedemain.lemonde.fr/villes/bientot-des-eco-quartiers-indonesiens-made-in-france-_a-13-4047.html
  12. COP21 : CDC Biodiversité présente une expérimentation  ; projet de recherche en cours sur 3 ans) sur des toitures végétalisées d'un immeuble de bureaux présenté sur le stand « Ville durable » de l’espace Générations Climat / COP 21 du Bourget, publié 3 décembre 2015

Lien externe[modifier | modifier le code]