Viva World Cup

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Viva World Cup
Généralités
Sport FootballVoir et modifier les données sur Wikidata
Création 2006
Disparition 2013
Organisateur(s) NF-Board
Périodicité 2 ans
Participants 9
Site web officiel Site officiel de la NF-Board

Palmarès
Plus titré(s) masculin : Flag of Padania.svg Padanie (3)
féminin : Sami flag.svg Laponie et Flag of Padania.svg Padanie (1)
Meilleur(s) buteur(s) masculin : Drapeau : Kurdistan Haider Qaraman
Drapeau : Zanzibar Khamis Mcha Khamis (7)
féminin : Sami flag.svg Gry Keskitalo Skulbørstad (9)

La VIVA World Cup est une compétition de football, créée en 2006 et disparue en 2013, durant laquelle s'affrontent des fédérations non affiliées à la FIFA.

La VIVA World Cup est née de l'imagination de Jean-Luc Kit après plusieurs dizaines d'années de recherches et d'aides apportées aux Fédérations non affiliées à la FIFA. Cette idée s'est accélérée à la suite du match Monaco-Tibet de Fribourg-en-Brisgau, le . La première édition de la Viva World Cup est organisé par la NF-Board en 2006[1],[2].

En 2013, la NF-Board est touchée par des soupçons de malversations, qui oblige l'organisation à annuler l'édition 2014. Suite ces événements, le concept de la compétition est repris par la Confédération des associations de football indépendantes, qui organise la Coupe du monde de football ConIFA en 2014[3].

Historique[modifier | modifier le code]

Localisation de la Viva World Cup dans le monde Red pog.svg

Éditions[modifier | modifier le code]

Première édition[modifier | modifier le code]

La première édition de cette compétition est organisée par l'Occitanie, du 20 novembre au 24 novembre 2006, à Hyères, dans le sud-est de la France. Seules trois équipes y prennent part : Monaco, la Laponie et l'Occitanie[4].

Initialement prévue en Chypre du Nord après validation d'une visite de reconnaissance par le président du N.F.-Board, des changements politiques sont intervenus entre-temps sur ce territoire, avec des répercussions sur la FA de Chypre Nord[5],[6]. Les autorités locales n'admettant plus de recevoir certaines FA, le Comité d'urgence du NFB prend alors la décision d'annuler l'édition prévue là-bas et de transférer la compétition à Hyères.

Après les forfaits des FA de Papouasie occidentale et des Roms, annoncés quelques semaines avant la compétition, la FA du Cameroun du Sud ne se présente pas au coup d'envoi contre Monaco pour une histoire de visas non accordés. Ne restent alors que trois équipes en lice pour le titre. Avec huit professionnels évoluant dans la Champions League de l'UEFA, les Lapons avec leur équipe de joueurs professionnels, comme Erik Lamøy ou Tom Høgli (6 buts dans le tournoi) sont largement supérieurs et remportent la compétition en infligeant une sèche défaite à Monaco (21-1), au stade Perruc, devant un peu plus de 150 spectateurs (sur 1000 places)[7],[8].

Deuxième édition[modifier | modifier le code]

La deuxième édition de la Viva World Cup prend place en Laponie, dans la ville de Gällivare, du 7 au 13 juillet 2008[9]. Cinq équipes participent à cette compétition : la Padanie, les Araméens, l'Occitanie, le Kurdistan et le champion en titre, la Laponie[10].

Une nouveauté, un tournoi féminin[11], apparaît, mais n'oppose que deux équipes dans deux matchs aller-retour que remportent les Lapones face aux Kurdes 4-0 et 11-1[12],[13].

La Padanie, comptant quelques joueurs évoluant en Série A, remporte le tournoi 2-0 en finale face aux Araméens[14],[15]. Le pays organisateur, la Laponie, finit troisième[16].

Troisième édition[modifier | modifier le code]

La troisième Viva World Cup, organisée en Italie du Nord, est un succès. Les matchs sont joués dans des stades importants. Très disputée, la compétition est remportée par le pays organisateur. La Padanie remporte la finale 2-0 dans un match contre le Kurdistan joué à Vérone, le 27 juin 2009[17]. La Laponie est encore sur le podium et la Provence finit quatrième. Les autres équipes sont l'Occitanie et Gozo.

Quatrième édition[modifier | modifier le code]

La 4e édition se joue à Gozo, seconde île de Malte, d'une trentaine de milliers d'habitants, en 2010[18],[19],[20],[21],[22],[23]. Elle se déroule du 31 mai au 6 juin[24]. Les équipes de Padanie, du Kurdistan, de Provence, d'Occitanie, de Gozo et des Deux-Siciles participent à l’événement[25]. La Padanie remporte une troisième fois la coupe devant le Kurdistan et l'Occitanie[26],[27]. L'équipe du Tibet recherche sans succès des sponsors pour participer à cette édition[28].

Pour la seconde fois, un tournoi féminin[29], apparaît, la Viva Women's World Cup oppose deux équipes dans deux matchs aller-retour que remportent les padanes face aux Gozitainnes 4-0 et 3-0[30].

Le Trophée s'appelle le Trophée Nelson Mandela en référence à la Coupe du monde sud-africaine, qui débute quelques jours plus tard.

Cinquième édition[modifier | modifier le code]

La 5e édition se joue à Erbil, au Kurdistan. Elle se déroule du 4 au 9 juin 2012. Cette édition voit la participation de neuf équipes : le Kurdistan, le Sahara occidental, l'Occitanie[31],[32], le Darfour[33], Chypre du Nord, le Zanzibar, la Rhétie, l'Îlam tamoul et la Provence[34].

Les sélections du Tibet[35] et du Québec[36],[37] annoncent qu'ils se retirent du tournoi malgré une invitation.

Le Kurdistan l'emporte en finale 2-1 face à Chypre du Nord[38],[39],[40],[41]. Le Zanzibar termine troisième et la Provence quatrième.

Deux jours après la finale, le 11 juin 2012, l'immeuble de la Fédération de Chypre du Nord de football a été incendié[42]

Participants[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Hommes[modifier | modifier le code]

Palmarès de la Viva World Cup
Édition Année Lieu Organisateur Vainqueur Médaille d'or, monde Score Finaliste Médaille d'argent, monde Troisième Médaille de bronze, monde Score Quatrième Participants Rapport
1re 2006 Drapeau de la France France Drapeau de l'Occitanie Occitanie Sami flag.svg Laponie 21 − 1 Drapeau : Monaco Monaco Flag of Occitania.svg Occitanie 3 − 0 forfait Flag of the Federal Republic of Southern Cameroons.svg Cameroun du Sud 4 Rapport
2e 2008 Drapeau de la Suède Suède Drapeau des Samis Laponie Flag of Padania.svg Padanie 2 − 0 Flag of the Syriac-Aramaic People.svg Araméens Sami flag.svg Laponie 3 − 1 Flag of Kurdistan.svg Kurdistan 5 Rapport
3e 2009 Drapeau de l'Italie Italie Flag of Padania.svg Padanie Flag of Padania.svg Padanie (2) 2 − 0 Flag of Kurdistan.svg Kurdistan Sami flag.svg Laponie 4 − 4
(t.a.b : 5 - 4)
Flag of Provence (alternate).svg Provence 6 Rapport
4e 2010 Drapeau de Malte Malte Flag of Gozo.svg Gozo Flag of Padania.svg Padanie (3) 1 − 0 Flag of Kurdistan.svg Kurdistan Flag of Occitania.svg Occitanie 2 − 0 Flag of the Kingdom of the Two Sicilies (1816).svg Deux-Siciles 6 Rapport
5e 2012 Drapeau de l'Irak Irak Drapeau du Kurdistan irakien Kurdistan Flag of Kurdistan.svg Kurdistan 2 − 1 Flag of the Turkish Republic of Northern Cyprus.svg Chypre du Nord Flag of Zanzibar.svg Zanzibar 7 − 2 Flag of Provence (alternate).svg Provence 9 Rapport

Femmes[modifier | modifier le code]

Palmarès de la Viva Women's World Cup
Édition Année Lieu Organisateur Vainqueur Médaille d'or, monde Score Finaliste Médaille d'argent, monde Participants Rapport
1er 2008 Drapeau de la Suède Suède Drapeau des Samis Laponie Sami flag.svg Laponie 4 - 0 / 11 - 1 Flag of Kurdistan.svg Kurdistan 2 Rapport
Rapport
2e 2010 Drapeau de Malte Malte Flag of Gozo.svg Gozo Flag of Padania.svg Padanie 4 - 0 / 3 - 0 Flag of Gozo.svg Gozo 2 Rapport
Rapport

Classement selon le tour atteint[modifier | modifier le code]

Tableau des médailles masculins

Rang Équipe Éditions
remportées
Deuxièmes
places
Troisièmes
places
Quatrièmes
places
1 Flag of Padania.svg Padanie Médaille d'or, monde Médaille d'or, monde Médaille d'or, monde
2008, 2009, 2010
2 Flag of Kurdistan.svg Kurdistan Médaille d'or, monde
2012
Médaille d'argent, monde Médaille d'argent, monde
2009, 2010
1
2008
3 Sami flag.svg Laponie Médaille d'or, monde
2006
Médaille de bronze, monde Médaille de bronze, monde
2008, 2009
4 Drapeau : Monaco Monaco Médaille d'argent, monde
2006
4 Flag of the Syriac-Aramaic People.svg Araméens Médaille d'argent, monde
2008
4 Flag of the Turkish Republic of Northern Cyprus.svg Chypre du Nord Médaille d'argent, monde
2012
5 Flag of Occitania.svg Occitanie Médaille de bronze, monde Médaille de bronze, monde
2006, 2010
6 Flag of Zanzibar.svg Zanzibar Médaille de bronze, monde
2012
7 Flag of Provence (alternate).svg Provence 2
2009, 2012
8 Flag of the Federal Republic of Southern Cameroons.svg Cameroun du Sud 1
2006
8 Flag of the Kingdom of the Two Sicilies (1816).svg Deux-Siciles 1
2010

Tableau des médailles féminins

Rang Équipe Éditions
remportées
Deuxièmes
places
1 Sami flag.svg Laponie Médaille d'or, monde
2008
1 Flag of Padania.svg Padanie Médaille d'or, monde
2010
2 Flag of Kurdistan.svg Kurdistan Médaille d'argent, monde
2008
2 Flag of Gozo.svg Gozo Médaille d'argent, monde
2010

Statistiques[modifier | modifier le code]

Meilleur buteur par édition[modifier | modifier le code]

Meilleur buteur masculins par édition

Edition Joueurs Buts
2006 Sami Tom Høgli
Sami Eirik Lamøy (en)
Sami Steffen Nystrøm (en)
6
2008 Drapeau : Padanie Stefano Salandra
Drapeau : Padanie Giordan Ligarotti
4
2009 Sami flag.svg Svein Thomassen
Flag of Provence (alternate).svg Enais Hammoud
5
2010 Drapeau : Kurdistan Hydar Qaraman 5
2012 Drapeau : Zanzibar Khamis Mcha Khamis (en) 7

Meilleur buteur féminins par édition

Edition Joueurs Buts
2008 Sami flag.svg Gry Keskitalo Skulbørstad 9
2010 Drapeau : Padanie Valentina Povia 2

Meilleurs buteurs masculins, toutes phases finales confondues[modifier | modifier le code]

Meilleurs buteurs féminins, toutes phases finales confondues[modifier | modifier le code]

Présidents, sélectionneurs et capitaines vainqueurs[modifier | modifier le code]

Épreuve masculine[modifier | modifier le code]

Année Président Sélectionneur Capitaine Sélection
2006 Drapeau : Norvège Leif Isak Nilut Drapeau : Norvège Ivar Morten Normark (en)[43] Drapeau : Norvège Olav Råstad (en)[44] Sami flag.svg Laponie
2008 Drapeau : Italie Renzo Bossi (it) Drapeau : Italie Renzo Bossi Drapeau : Italie Alessandro Dal Canto (it)[45] Drapeau : Padanie Padanie
2009 Drapeau : Italie Renzo Bossi Drapeau : Italie Renzo Bossi Drapeau : Italie Gianpietro Piovani (it) Drapeau : Padanie Padanie
2010 Drapeau : Italie Renzo Bossi Drapeau : Italie Renzo Bossi Drapeau : Italie Gianpietro Piovani Drapeau : Padanie Padanie
2012 Drapeau : Irak Safeen Kanabi Drapeau : Irak Abdullah Mahmoud Drapeau : Irak Mohammad Hasib Hamakhan Drapeau : Kurdistan Kurdistan

Épreuve féminine[modifier | modifier le code]

Année Président Sélectionneur Capitaine Sélection
2008 Drapeau : Norvège Mikkel Isak Eira (no) Drapeau : Norvège Frank Steve Lindseth Drapeau : Norvège Ingvild Berg Sami flag.svg Laponie
2010 Drapeau : Italie Renzo Bossi Drapeau : Italie Renzo Bossi Drapeau : Italie Valentina Povia Flag of Padania.svg Padanie

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Deux tournois pour les oubliés de la FIFA (Libération)
  2. La NF-Board organise la VIVA World Cup (Blasting News (en))
  3. « Chauvinisme et bouts de ficelle : bienvenue dans le foot version Conifa », sur L'Obs, (consulté le 17 mars 2016)
  4. La coupe du monde alternative (BBC)
  5. La NF-Board ouvre les inscriptions pour la première Coupe du Monde Viva en Chypre du Nord (UNPO)
  6. Du 19 au 25 novembre 2006 la première Coupe du Monde Viva, dans le nord de Chypre (La Hora (Ecuador) (es))
  7. La Laponie remporte la VIVA World Cup 2006, en battant Monaco en finale 21 à 1 (Dagbladet)
  8. La Laponie devient champion de la VIVA Wolrd Cup 2006 en France (Bergens Tidende)
  9. La Suède se prépare pour la Coupe du Monde VIVA (The Local)
  10. Les équipes de la Coupe du Monde dont vous n'avez jamais entendu parler (The Guardian)
  11. La première Coupe du monde féminine VIVA en Laponie (Sveriges Radio)
  12. Grande victoire des Lapones face aux Kurdes (4-0) (Altaposten (en))
  13. Les Lapones remporte la première Viva Women's World Cup (11-1) (iTromsø (no))
  14. La Padanie remporte sa première VIVA World Cup (NRK)
  15. La Padanie gagne la VIVA World Cup face aux Araméens 2-0 (Yle)
  16. La sélection des Araméens remporte la médaille d'argent et la Laponie la médaille de bronze à la VIVA World Cup 2008 (Sveriges Radio)
  17. La Padanie remporte sa seconde VIVA World Cup (Goal (website))
  18. Avec la VIVA World Cup, un autre football est possible (Le Monde)
  19. Gozo Football Amateur accueillera la Coupe du Monde VIVA 2010 (The Malta Independent (en))
  20. La coupe du monde pour tous (The Wall Street Journal)
  21. La Coupe du Monde VIVA 2010 est un tournoi de football alternatif (Journal of Gender Studies)
  22. La Coupe du monde Viva 2010 donne aux pays moins connus une chance de faire concurrence (NESN)
  23. La VIVA World Cup, une autre coupe du monde de football (Institut kurde de Paris)
  24. La Coupe du Monde Viva se déroule cette année du 31 mai au 5 juin à Gozo, à Malte (Vita (periodico) (it))
  25. La Coupe du Monde VIVA sera organisée à Gozo (The Malta Independent (en))
  26. La Padanie remporte son troisième titre (Times of Malta)
  27. La Padanie remporte sa 3e VIVA World Cup consécutive, en battant en finale le Kurdistan 1 à 0 (Radio Programas del Perú (es))
  28. FOOT - Thierry Marcadé reçu par le Dalaï-lama (Podcast Journal)
  29. Les Padanes participent à la Coupe du monde féminine VIVA 2010 (Sky Sport (Italy) (it))
  30. Les Padanes remporte la Coupe du monde féminine VIVA 2010 (The Malta Independent (en))
  31. L'autre Mondial de l'Occitanie (20 minutes (France))
  32. L'Occitanie voit du pays (20 minutes (France))
  33. Les réfugiés se rapprochent de la Coupe du monde Viva 2012 (Voice of America)
  34. 9 participants à la VIVA World Cup 2012 (Inilah.com (id))
  35. Le Tibet invitée à rejoindre la VIVA World Cup 2012 (Tibet Post International)
  36. Une sélection du Québec au Kurdistan ? (TVA Sports)
  37. Le Québec ne sera pas présent à cette 5e édition de la Viva world cup 2012 (Société Radio-Canada)
  38. Le Kurdistan remporte la Viva World Cup (Gouvernement régional du Kurdistan)
  39. Le Kurdistan remporte la VIVA World Cup 2012 à domicile (Hürriyet Daily News (en))
  40. La victoire de la Coupe du monde VIVA des Kurdes irakiens (Hürriyet Daily News (en))
  41. Le Kurdistan remporte la VIVA World Cup 2012 à domicile (O Globo)
  42. La KTFF a été incendiée (CNN Türk)
  43. Ivar Morten Normark remporte la plus grande victoire de tous les temps en Coupe du monde (Sunnmørsposten (en))
  44. Olav Råstad capitaine de la Laponie champion de la VIVA World Cup 2006 (Aftenposten)
  45. Alessandro Dal Canto capitaine de la Padanie champion de la VIVA World Cup 2008 (La Gazzetta dello Sport)