Vittorio Sermonti

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sermonti.
Vittorio Sermonti
Description de l'image defaut.svg.
Naissance (90 ans)
Rome
Nationalité Italien
Activité principale

Vittorio Sermonti est un écrivain italien né à Rome le et mort dans la même ville le [1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est aussi un traducteur de théâtre et de poésie et lecteur de Dante (ainsi que directeur et animateur de radio et de télévision, journaliste, professeur d'Italien-Latin au lycée du vers théâtral à l'Accademia Nazionale d’Arte Drammatica).

Il est le frère de Rutilio, historien, essayiste, zoologiste et militant fasciste, et de Giuseppe, écrivain.

En 1969, il se marie avec Samaritana Rattazzi (1947), dont il a trois enfants: Maria (1970-1975), Pietro (1971), acteur, Anna (1975), et depuis 1982 il vit avec Ludovica Ripa di Meana (1933) qu'il épouse en 1992.

Activité de lecteur[modifier | modifier le code]

Outre la publication de nombreux ouvrages, entre 1995 et 1997, il lit dans la basilique San Francesco de Ravenne l'entière Divine Comédie; entre 2000 et 2002, il lit aux Marchés de Trajan et au Panthéon à Rome; de même en 2003 et 2005 à Florence (Cenacle Santa Croce (it)) et à Milan (S. Maria delle Grazie); ainsi qu'en 2006 à Bologne (Santo Stefano), une lecture de l'Enfer.

À l'automne de 2006, il présente sa traduction de l'Énéide, lors d'une lecture du Chant XII, à Milan (S. Maria delle Grazie), et à l'automne 2007 à Rome, (exèdre de Marc Aurèle aux musées du Capitole).

Publications[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

  • (it) La bambina Europa, éd.Sansoni, 1954 (ISBN 88-178-5725-4)
  • (it) Giorni travestiti da giorni, éd. Feltrinelli 1960
  • (it) Novella storica su come Pierrot Badini sparasse le sue ultime cartucce, éd. Garzanti 1968

Chroniques[modifier | modifier le code]

  • (it) Dov’è la vittoria? (chronique des chroniques du Mondial de 1982 en Espagne), éd. Bompiani 1983-2004

Essais[modifier | modifier le code]

Poèmes[modifier | modifier le code]

  • (it) Ho bevuto e visto il ragno, cento pezzi facili, éd. Il Saggiatore, 1999 (ISBN 9788842807599)

Livrets d'opéra[modifier | modifier le code]

  • (it) Giacomo mio, salviamoci ! pour Giorgio Battistelli, Macerata - 1988
  • (it) Gesualdo, Considered as a Murderer pour Luca Francesconi, Amsterdam - 2004

Autres[modifier | modifier le code]

Il est membre de l'Accademia Virgiliana (it), membre d'honneur de la «Dante Alighieri» de Paris, membre de l' « Institut Aspen Italia »  et citoyen d'honneur de la ville de Ravenne.

Sources[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (it) « È morto Vittorio Sermonti, ha fatto riscoprire Dante agli italiani », sur Il Sole 24 ore, (consulté le 28 novembre 2016)

Liens externes[modifier | modifier le code]