Aller au contenu

Vito Kapo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Vito Kapo
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Fonction
Membre du parlement d'Albanie
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 97 ans)
TiranaVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Queen Mother Pedagogical Institute (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Conjoint
Hysni Kapo (en) (de à )Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Parti politique

Vito Kapo, née Kondi le à Gjirokastër et morte le [1], est une femme politique albanaise, qui a été ministre de l'Industrie légère et alimentaire entre 1982 et 1990. Elle est la femme d'un membre du Politburo du Parti du travail d'Albanie (Partia e Punës e Shqipërisë, ou PPSh), Hysni Kapo, et la sœur d'un héros de la résistance albanaise pendant la Seconde Guerre mondiale, Alqi Kondi.

Biographie[modifier | modifier le code]

Vito Kondi a participé au cours de la Seconde Guerre mondiale à la résistance anti-fasciste contre les Italiens et les Allemands et au mouvement communiste de l'indépendance.

Elle s'est mariée en 1945 à Hysni Kapo (compagnon d'armes d'Enver Hoxha) qui deviendra plus tard, jusqu'à sa mort en 1979, secrétaire du Comité central (CC) du PPSh, le troisième homme politique par ordre d'importance en Albanie, sous le régime de la République populaire socialiste d'Albanie, après le premier secrétaire du Comité central Enver Hoxha et le Premier ministre Mehmet Shehu.

Pendant cette période de la dictature d'Enver Hoxha en Albanie, elle était à côté de Nexhmije Hoxha et de Fiqret Shehu, les épouses respectives de Hoxha et Shehu, l'une des femmes politiques les plus influentes dans le pays[2].

En 1950, Vito Kapo siège avec les représentants de l'Assemblée populaire d'Albanie (Kuvendi Popullor), jusqu'en 1991. En 1955, elle succède à Nexhmije Hoxha, femme d'Enver Hoxha, comme présidente de l'Association des femmes de PPSh, et ce jusqu'en jusqu'en 1982. Elle est également membre du Présidium de l'Assemblée populaire, animé par Haxhi Lleshi.

Le , elle est désignée ministre de l'Industrie légère et alimentaire, dans le gouvernement du Premier ministre Adil Carcani[3],[4]. Peu de temps après la mort de Mehmet Shehu (un suicide, officiellement, qui ressemble à une élimination), Enver Hoxha écarte les derniers fidèles du clan de Mehmet Shehu, et fait venir au gouvernement à la fois des personnalités plus jeunes et des figures historiques, comme Vito Kapo, de la lutte antifasciste et du Parti du Travail. Les divergences entre le chef du parti Enver Hoxha et le chef du gouvernement Mehmet Shehu portaient sur la question de l'ouverture économique du pays à l'égard de l'Europe occidentale, souhaitée, semble-t-il, par Mehmet Shehu, remettant en cause la politique isolationniste d'Enver Hoxha[3]. Elle reste à ce poste de ministre jusqu'au .

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Rédaction Le Monde, « Albanie. Les partisans de l'ancien premier ministre Mehmet Shehu ont été éliminés du gouvernement », Le Monde,‎ (lire en ligne).
  • (en) Barbara Jelavich, History of the Balkans, Cambridge University Press, (lire en ligne), p. 492.
  • (en) Sharon L. Wolchik et Alfred G. Meyer, Women, State, and Party in Eastern Europe, Duke University Press, (lire en ligne), p. 145.
  • (sq) Aleks Buda, Fjalor enciklopedik shqiptar, Akademia e Shkencave e RPSSH, , p. 454.
  • Sorj Chalandon, « La fin », Libération,‎ (lire en ligne).
  • (en) Robert Elsie, Historical Dictionary of Albania, Rowman & Littlefield, , 587 p. (ISBN 978-0-8108-6188-6, lire en ligne), p. 225