Virtua

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Virtua
logo de Virtua
Création 1998
Fondateurs Yannick Burky
Marcel Prisi
Forme juridique société anonyme
Slogan connecting brains to brands
Siège social Drapeau de Suisse Morges (Suisse)
Direction Aurélie Duplais (CEO)
Damien Fournier (CEO)
Actionnaires Yannick Burky
Marcel Prisi
Raphaël Augustin
Activité informatique, internet, marketing, communication, graphisme
Produits Design et développement de solutions web, online marketing, Commerce électronique, Gestion de la relation client (CRM), hébergement et services réseaux, développement de solutions mobiles
Effectif 85 (2015)
Site web www.virtua.ch
Chiffre d’affaires 13.1 mio. CHF (2014)

Virtua est une agence digitale 360°[Quoi ?] suisse.

Histoire[modifier | modifier le code]

Virtua a été fondée en 1998 par Yannick Burky et Marcel Prisi, après 2 ans de divers mandats en tant qu'indépendants. Le nom a été inspiré par les jeux d'arcade de l'époque.

Yannick Burky, ancien manager dans une entreprise de distribution suisse, a travaillé seul durant une année, rejoint par Marcel Prisi, alors responsable informatique chez un network provider et Virtua s.a.r.l. est devenue Virtua S.A.

L'un des premiers mandats de Virtua S.A. a été le premier site d'Orange. Ce mandat nécessitait une grande flexibilité (l'ensemble des produits et services n'étant connus de l'agence que 1 heure avant la mise en ligne). Ce mandat avait été réalisé sur une base imposée sur Netscape Server. La même année, l'agence a hébergé un serveur de streaming pour l'Agence spatiale européenne et réalisé le site d'Interoute.

En 2000 Steve Savioz termine brillamment sa licence HEC en management et rejoint Virtua. La même année, Raphael Augustin apporte ses compétences techniques à Virtua et participe à Swissfriends, plateforme de rencontre en ligne qui connaîtra un succès retentissant[réf. nécessaire].

En mai 2010, Virtua rachète la société valaisanne Caplink et ouvre ainsi un bureau à Sion.

En février 2012, Steve Savioz est nommé CEO par les actionnaires qui siègent alors au conseil d'administration.

En décembre 2014, Steve Savioz est démis de ses fonctions de CEO par le conseil d'administration et remplacé temporairement par Yannick Burky, fondateur et Marcel Prisi, co-fondateur de l'agence.

En février 2015, la direction de la société est reprise conjointement par Aurélie Duplais et Damien Fournier (co-CEO) et Jean-Bernard Germain et Yann Mauron (co-COO).

Récompenses[modifier | modifier le code]

  • 2011, Virtua reçoit le prix Meilleure du Web "Innovation et technologie" pour l'application Status Hopper
  • 2012, Virtua reçoit le CSS Award et le prix Meilleur du Web "Création" pour le minisite Greubel-Forsey
  • 2013, Virtua reçoit le Trophée Romand du eCommerce (3ème place) pour le eshop Obrist
  • 2014, Virtua reçoit la 3ème place du Prix SVC, ainsi que des distinctions aux Meilleurs du Web "Création" pour le site des Amis OSR et "Innovation" pour le site de Performance Corner

Certifications[modifier | modifier le code]

  • Depuis septembre 2003, Virtua gère la stratégie marketing de ses clients sur les moteurs de recherche. En janvier 2005, Google lui a octroyé la certification « Spécialiste Google Advertising Professionals », puis le statut de « Google Advertising Professional Company ». Ainsi, Virtua devient la première société en Suisse Romande à obtenir cet agrément. En effet, selon whoisaGAP, seules deux sociétés en Suisse et quinze dans toute la francophonie, bénéficient de cette accréditation[1].
  • Virtua est certifiée partenaire Magento et offre des services spécifiques liés à l'optimisation des shops Magento
  • Virtua possède la certification TUV EE01 pour ses serveurs (hébergement alimenté par une énergie renouvelable)
  • Virtua emploie des analystes-développeurs certifiés Zend
  • Virtua est partenaire IBM et certifié "Preferred IBM Partner" (l'un des premiers en suisse)

Formation[modifier | modifier le code]

  • Virtua est partenaire et entreprise formatrice de l'école Creadigital à Genève.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]