Virginie Seghers

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Virginie Seghers, née le , est spécialiste du mécénat, de la philanthropie et de l’entrepreneuriat social[1]. Elle est présidente de Prophil, société de conseil.

Elle est la fille du poète et éditeur Pierre Seghers (1906 - 1987).

Formation[modifier | modifier le code]

Diplômée d’HEC, Virginie Seghers a suivi le programme de MBA de l’Université de Berkeley (Californie). Elle est diplômée du mastère de gestion des institutions culturelles de Dauphine.

Parcours[modifier | modifier le code]

Virginie Seghers se consacre à rapprocher entreprises et acteurs culturels et sociaux, afin de concilier l’initiative privée et l'intérêt général[2],[3],[4].

Conseil[modifier | modifier le code]

Virginie Seghers a été Déléguée générale d’ADMICAL (Association pour le Développement du Mécénat Industriel et Commercial) de 1993 à 2002, et du CEREC (Comité Européen pour le Rapprochement de l’Économie et de la Culture) de 1998 à 2002. À ce titre, elle a contribué au développement du mécénat d’entreprise en France et à l'étranger, et participé étroitement à l’élaboration de la loi Aillagon sur le développement du mécénat (1er août 2003).

En 2003, Virginie Seghers créé son propre cabinet de conseil. À ce titre, elle a accompagné des entreprises et des particuliers fortunés dans leur démarche de mécénat et de philanthropie [5]. Elle a ainsi contribué à la création de nombreuses fondations et de fonds dans le domaine culturel, social ou environnemental.

En 2013, elle crée avec Geneviève Ferone, la société de conseil Prophil[6]. Prophil accompagne les entreprises et les particuliers aux différentes étapes de leurs investissements responsables et philanthropiques : vision, stratégie, mise en œuvre, suivi et évaluation. Société indépendante à taille humaine, Prophil privilégie une approche sur-mesure et s’appuie sur 20 ans d’expériences de ses associées dans le monde des entreprises.

Par ailleurs, Virginie Seghers est impliquée dans le développement de l'entrepreneuriat social et des fonds d'investissement philanthropiques. Elle est également conseiller de manifestations et d'institutions spécialisées, comme la Fondation de France ou le Forum National des Associations et Fondations. Enfin, elle travaille régulièrement pour des banques privées et des family offices.

Enseignement[modifier | modifier le code]

Virginie Seghers a créé le premier enseignement sur la Responsabilité sociale des entreprises à Sciences Po en 2002, et à l'ESCP en 2003. En 2008, elle crée le premier cours sur l’Entrepreneuriat social à Sciences Po, cours qu'elle continue à enseigner.

Elle enseigne également le mécénat d’entreprise dans le mastère de gestion des institutions culturelles de Dauphine, et intervient dans le cadre de la chaire Entreprise et Pauvreté d’HEC sur le thème « From Philanthropy to social impact investing ».

Elle est experte auprès de l'APM (Association pour le Progrès du Management) et anime régulièrement des séminaires de cadres dirigeants.

Engagement associatif[modifier | modifier le code]

Virginie Seghers est parallèlement impliquée dans plusieurs associations et fondations.

Institutions culturelles[modifier | modifier le code]

Institutions sociales[modifier | modifier le code]

  • cofondatrice et administratrice du MOUVES (Mouvement des Entrepreneurs Sociaux)
  • vice-Présidente de la Fondation du Club Méditerranée
  • administratrice du fonds Ashoka France Belgique Suisse
  • membre du laboratoire d'idées Fiducie philanthropique de l’Institut Pasteur.

Virginie Seghers est par ailleurs correspondante en France du Foundation Strategy Group Europe (FSG), un des principaux laboratoires d'idées dans le domaine de la philanthropie, organisme présidé par Michael Porter.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Guide de l’entrepreneur social, éditions Avise-Caisse des Dépôts, 2003
  • L’Audace des entrepreneurs sociaux, coécrit avec Sylvain Allemand, éditions Autrement, 2007
  • Ce qui motive les entreprises mécènes, éditions Autrement, 2007
  • La Nouvelle philanthropie : réinvente-t-elle un capitalisme solidaire ? éditions Autrement 2009

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Notice biographique du Who's Who in France
  2. Le Monde, 14 février 2014, Entreprise et intérêt général sont-ils compatibles ?
  3. Le Nouvel Économiste, n° 1490, jeudi 24 septembre 2009
  4. Interdépendances, [1]
  5. BFM radio 5 mars 2011 [2] sonore
  6. L'Express Hors Série Business et Sens, 1er novembre 2013

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • [3] Prophil société de conseil en philanthropie et investissement social
  • [4] ADMICAL (Association pour le Développement du Mécénat Industriel et Commercial)
  • [5] MOUVES (Mouvement des Entrepreneurs Sociaux)
  • [6] bureau de l'association ASHOKA pour la France, la Belgique et la Suisse
  • [7] Chartreuse de Villeneuve-lès-Avignon (Centre National des Écritures du Spectacle)
  • [8] IMEC (Institut Mémoire de l’Édition Contemporaine)
  • [9] Fondation Royaumont
  • Vidéo : Fondation des Sciences politiques intervention de Virginie Seghers sur la nouvelle philanthropie