Virginie Linhart

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la sociologie image illustrant une réalisatrice image illustrant français
Cet article est une ébauche concernant la sociologie et une réalisatrice française.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Virginie Linhart, née le 16 avril 1966 à Montreuil, est une réalisatrice française de documentaires politiques, historiques et sociologiques.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle intègre l'Institut d'études politiques de Paris en 1987 après des études au lycée Victor-Duruy et une licence d'histoire[1]. Elle est docteur en sociologie politique de Sciences Po.

Elle est la fille de Robert Linhart, fondateur de l'UJC (ml) et sociologue, et Nicole Colas-Linhart, biophysicienne à l'université Paris VII.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Mémoires universitaires[modifier | modifier le code]

Articles[modifier | modifier le code]

Documentaires[modifier | modifier le code]

  • Vichy et les Juifs, 52 min, avec Patrick Rotman, Kuiv productions, 1997.
  • Les Collabos : 1940-1944, 60 min, avec Patrick Rotman, Kuiv productions, 1997.
  • Le Gel du printemps – Prague 1968, 52 min, avec Patrick Rotman, Kuiv productions, 1998.
  • Mai 68 : dix semaines qui ébranlèrent la France, 2 × 52 min (1 : Rêve général ; 2 : La Danse du pouvoir) avec Patrick Rotman, Kuiv productions, 1998.
  • Bartok, un roi sans couronne, 26 min, Mezzo, 2000.
  • Opération comédies musicales, 26 min, Mezzo, 2000.
  • Le travail dans la balance. Histoire des prud'hommes, 58 min, avec Éric Moutet, Kuiv productions, 1999.
  • Présidentielles 1965-1995. Les surprises de l'Histoire, 104 min, avec Jean-Noël Jeanneney et Olivier Duhamel, Kuiv productions, 2002.
  • « Court-circuit » à Sciences Po, 52 min, Point du Jour international, 2002.
  • Histoires de gauche, 2 × 52 min (1 : Une troisième voie ? ; 2 : La prospérité pour tous ?), Arte France – Kuiv productions, 2003-2004.
  • L'Observateur a 40 ans, 52 min, Kuiv productions, 2004.
  • De Gaulle, le retour, 13 mai 1958, 52 min, avec Patrick Rotman, Kuiv productions, 2005.
  • L'énigme polonaise. Sortie du communisme : la grande négociation, 55 min, avec Georges Mink, Arte France – Compagnie des phares et balises, 2005.
  • Simone de Beauvoir, On ne naît pas femme..., 52 min, avec Stéphanie Berterottière et Paule Zajdermann, France 5 / Zadig Productions / Sobifer, 2007.
  • 68, mes parents et moi, 52 min, 2008.
  • Écologie : ces catastrophes qui changèrent le monde, 67 min, avec Alice Le Roy, raconté par Emma de Caunes, Éditions montparnasse, 2009.
  • Après les camps, la vie, 70 min, Cinétévé / Ina / France Télévisions, 2009.
  • Juin 1940 : le piège du Massilia, 2010.
  • Ce qu'ils savaient ? : les Alliés face à la Shoah, 70 min, 2012.
  • Jacques Derrida : le courage de la pensée, avec Benoît Peeters, 53 min, Arte France Morgane-groupe, 2014.
  • Vincennes, l'université perdue, 95 min, Arte France et Agat Films & Cie, 2016.

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Génération beur, etc. : la France en couleurs (avec Jean-Marc Terrasse), Plon, 1989.
  • Volontaires pour l'usine : vies d'établis, 1967-1977, Éditions du Seuil, 1994 ; rééd. 2010.
  • Enquête aux prud'hommes, Stock, 2000.
  • Le jour où mon père s'est tu, Éditions du Seuil, collection « H.C. – essais », 2008 (prix de l'Essai L'Express 2008).
  • La vie après, Éditions du Seuil 2012

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Virginie Linhart : Mon père ce mao », Le Monde, 16 mai 2008.

Liens externes[modifier | modifier le code]