Virginie Greiner

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Virginie Greiner
Virginie Greiner - Bulles en Seyne - P1420254.jpg
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (49 ans)
Saint-Germain-en-Laye (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Conjoint
Frank Giroud (jusqu'en )Voir et modifier les données sur Wikidata

Virginie Greiner est une scénariste de bande dessinée française née le à Saint-Germain-en-Laye.

Biographie[modifier | modifier le code]

Virginie Greiner naît à Saint-Germain-en-Laye[1]. Elle fait des études de droit puis elle travaille un temps en librairie et collabore avec le journal BoDoï[2]. En 2004, elle écrit une nouvelle dans le recueil Fées, Sorcières et Diablesses[2],[3]. Greiner met fréquemment en scène des héroïnes « dont les mérites sont souvent méconnus ou minorés »[4] : féministe engagée, elle fait partie du collectif des créatrices de bande dessinée contre le sexisme[5] et milite pour l'égalité femme-homme dans le milieu de la bande dessinée[4].

En 2005, s'associant avec Annabel, elle publie son premier album chez Clair de Lune : Willow Place, qui s'inspire « des écrits spirites de Conan Doyle »[5]. L'année suivante, elle rédige les textes d'un recueil d'illustration collectif, En mâle de nus, qui reçoit un accueil critique mitigé[6],[7].

En collaboration avec son conjoint, Frank Giroud, Greiner co-écrit le scénario du premier volume de la série Secrets (2009), avec un dessin de Marianne Duvivier : Pâques avant les Rameaux[8] ; tous deux écrivent également le deuxième tome de la série Destins (2010), avec un dessin de Daphné Collignon[9]. La même année paraît, en tandem avec Christelle Pécout, Hypathie, second volet d'un diptyque intitulé Sorcières et qui porte sur le personnage éponyme[10].

Elle participe à la collection des « Reines de sang » (Delcourt) avec le scénario du diptyque portant sur Frédégonde, servi par le dessin d'Alessia De Vincenzi (2014-2016)[11]. Greiner reprend la collaboration avec Collignon pour retracer la jeunesse d'André Malraux et de son épouse Clara Goldschmidt, en s'appuyant sur l'autobiographie de Mme Malraux : Nos vingt ans ; l'œuvre s'intitule Avant l'heure du tigre[12]. Les deux auteures publient, en 2016, une biographie : Tamara de Lempicka[13]. Après cette œuvre, Greiner est l'invitée d'honneur au 28e festival de bande dessinée Causons cases à Cousance[4].

De nouveau en collaboration avec Annabel, Greiner crée le portrait d'Isabelle Eberhardt, publié en 2018[14]. En 2019, elle écrit le scénario de Mata Hari, qui propose la biographie du célèbre personnage, ouvrage servi par le dessin d'Olivier Roman.

Elle vit à Montélimar[4].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Sauf mention contraire, Virginie Greiner est scénariste.

  1. Volume 1, octobre 2014 (ISBN 978-2-7560-3750-9) (notice BnF no FRBNF43497729)
  2. Volume 2, octobre 2016 (ISBN 978-2-7560-5414-8) (notice BnF no FRBNF45132898)

Références[modifier | modifier le code]

  1. Martine Vergnoux, « Il était une fois... Virginie Greiner fait redécouvrir “Des destins oubliés” », Le Dauphiné,‎ (lire en ligne).
  2. a et b Manuel F. Picaud, « Scénariste BD : happy BéDay Virginie Greiner ! », sur Le blog BD de Manuel Picaud, .
  3. F. Fumey, « Le festival de Cousance sur la case départ aujourd'hui », Le Progrès,‎ .
  4. a b c et d « Virginie Greiner, présidente d'honneur de cette édition », Le Progrès,‎ (lire en ligne).
  5. a et b Guy Jaillet, « Venir à Cousance c'est créer un lien », Le Progrès,‎ .
  6. Laure Garcia, « Sifflets : Cucul la praline », L'Obs,‎ .
  7. François Peneaud, « En Mâles de nus - Virginie Greiner & Collectif - Attakus », sur Actua BD, .
  8. D. Ollivier, « Secrets - Pâques avant les Rameaux 1. Pâques avant les rameaux », sur BD Gest', .
  9. L. Gianati, « Destins 2. Le Fils », sur BD Gest', .
  10. Brieg F. Haslé, « Sorcières, t. 1 & t. 2 : envoûtantes sorcières », dBD, no 42,‎ , p. 80.
  11. M. Natali, « Les reines de sang - Frédégonde, la sanguinaire 2. Volume 2/2 », sur BD Gest', .
  12. Pascal Ory, « Clara, première femme », L'Histoire,‎ (lire en ligne).
  13. Fr. M., « Bande dessinée : Tamara de Lempicka », La Libre Belgique,‎ .
  14. Jean-Laurent Truc, « Isabelle Eberhardt, l’amazone du désert », sur ligneclaire.info, .

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :