Virginal-Samme

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Virginal-Samme
Administration
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Région Drapeau de la Région wallonne Région wallonne
Communauté Drapeau de la Communauté française de Belgique Communauté française
Province Drapeau de la province du Brabant wallon Province du Brabant wallon
Arrondissement Nivelles
Commune Ittre
Code postal 1460
Zone téléphonique 067
Démographie
Gentilé Virginalois(e)
Géographie
Coordonnées 50° 38′ N 4° 12′ E / 50.633, 4.250° 38′ Nord 4° 12′ Est / 50.633, 4.2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Brabant wallon

Voir sur la carte administrative du Brabant wallon
City locator 14.svg
Virginal-Samme

Géolocalisation sur la carte : Belgique

Voir la carte administrative de Belgique
City locator 14.svg
Virginal-Samme

Géolocalisation sur la carte : Belgique

Voir la carte topographique de Belgique
City locator 14.svg
Virginal-Samme

Virginal-Samme est une section de la commune belge d'Ittre située en Région wallonne dans la province du Brabant wallon.

La localité est située au nord du bois de la Houssière et de l'ancienne commune de Ronquières, au sud de Oisquercq, à l'est de Hennuyères, au nord-est de Braine-le-Comte et à l'ouest de l'ancienne commune d'Ittre dont elle est séparée par la Sennette, affluent de la Senne. Virginal-Samme comprend les hameaux de Samme, de la Haute-Bruyère, de la Basse-Bruyère, du Jacquier et du Bouton-Rouge[1].

Les transports et communications[modifier | modifier le code]

Les lignes ferroviaires disparues[modifier | modifier le code]

Ces lignes ont influencé le développement spatial de la localité et ont laissé des traces dans le paysage.

La ligne de chemin de fer 106[modifier | modifier le code]

En 1884, une liaison desservant Virginal-Samme est mise en service entre Lembeek et Ecaussines-Carrières. Le trafic voyageurs sur la ligne 106 sera supprimé le 3 juin 1984 lors de la réorganisation du réseau de la SNCB par le plan IC-IR et la ligne déferrée en 1989. Le site de la gare SNCB, dont le bâtiment a été rasé, et l'assiette de la voie qui traverse la localité dans les sens nord-sud en longeant plus ou moins la rive ouest de la Sennette seront envahis par la végétation.

Le chemin de fer vicinal[modifier | modifier le code]

Entre 1903 et 1911, la Société Nationale des Chemins de fer Vicinaux met progressivement en service des voies ferrées entre Braine-l'Alleud et Bois-Seigneur-Isaac de même qu'entre Nivelles et Bois-Seigneur-Isaac et de cette dernière localité vers Virginal-Samme. La ligne sera ensuite prolongée jusque Planoit et, au-delà, d'une part vers Braine-le-Comte et d'autre part vers Rebecq. Le service ferré de ce chemin de fer secondaire, appelé vicinal ou tram, se maintiendra jusqu'au 4 juillet 1959 entre Virginal et Braine-l'Alleud ou Nivelles[2].

Lignes d'autobus[modifier | modifier le code]

En 2012, Virginal-Samme est desservie par les bus du TEC. La ligne 65 remplace le chemin de fer vicinal depuis sa suppression et la ligne 474, qui existait déjà du temps de la ligne SNCB 106, en reprend partiellement la desserte vers Tubize au nord[3].

Routes[modifier | modifier le code]

Virginal-Samme est traversée selon l'axe est-ouest par la route N280 qui relie la localité au réseau autoroutier au niveau de l'échangeur de Ittre.

Anciennes lignes ferrées à Virginal-Samme.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Histoire de la commune de Virginal, Corneille Stroobant, 1865
  2. Les chemins de fer vicinaux dans la province du Brabant, Association Ferroviaire des Cheminots de Charleroi, Editions Gérard Blanchart & Cie, 2000
  3. Indicateur des Chemins de Fer Belges 29.5.83-2.6.84

Lien externe[modifier | modifier le code]