Vire-sur-Lot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Vire-sur-Lot
Vire-sur-Lot
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Lot
Arrondissement Arrondissement de Cahors
Canton Canton de Puy-l'Évêque
Intercommunalité Communauté de communes de la Vallée du Lot et du Vignoble
Maire
Mandat
Denis Fabbro
2014-2020
Code postal 46700
Code commune 46336
Démographie
Gentilé virois, viroise
Population
municipale
357 hab. (2016 en diminution de 5,31 % par rapport à 2011)
Densité 46 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 29′ 30″ nord, 1° 05′ 16″ est
Altitude Min. 67 m
Max. 269 m
Superficie 7,77 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Lot

Voir sur la carte administrative du Lot
City locator 14.svg
Vire-sur-Lot

Géolocalisation sur la carte : Lot

Voir sur la carte topographique du Lot
City locator 14.svg
Vire-sur-Lot

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Vire-sur-Lot

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Vire-sur-Lot
Liens
Site web http://www.vire-sur-lot.fr/

Vire-sur-Lot est une commune française, située dans le département du Lot en région Occitanie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Commune située dans le Quercy, sur le Lot, entre Puy-l'Évêque et Fumel.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Vire-sur-Lot est limitrophe de cinq autres communes.

Carte de la commune de Vire-sur-Lot et de ses proches communes.
Communes limitrophes de Vire-sur-Lot[1]
Duravel
Touzac Vire-sur-Lot[1] Puy-l'Évêque
Lacapelle-Cabanac Floressas

Hydrographie[modifier | modifier le code]

La commune est située au bord d'un méandre formé par le Lot qui lui sert de frontière naturelle dans sa partie nord avec la commune de Duravel.

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

La superficie de la commune est de 777 hectares ; son altitude varie de 67 à 369 mètres[2].

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Accès avec la RD 811 (ex RN 111) puis prendre la route départementale D 58 ou la D 8.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le toponyme Vire-sur-Lot, en occitan Viras, pourrait être basé soit sur virar, virada ou vira qui qualifie une courbe du Lot en amont du village, soit sur un nom d'homme latin Virius[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

À partir du XVe siècle, puis grâce aux aménagements du Lot par Colbert, des barges, appelées gabarres chargeaient le vin de Cahors dans le « Port-de-Vire » pour l'acheminer jusqu'à Bordeaux, d'où il partait dans le reste de l'Europe[4].

Le vignoble atteignait 40 000 hectares à Vire, en 1850, soit 1/3 du territoire.

En 1877, le vignoble totalement détruit par le phylloxéra, une sorte de puceron ravageur.

Victor Combes, ordonné plus tard chevalier du Mérite agricole, viticulture de la commune est l'un des précurseurs du « Vinifera », aujourd'hui principale espèce de vignes cultivée dans le Monde, à l'origine du rupestris, un cépage hybride américain.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Le nombre d'habitants au recensement de 2011 étant compris entre 100 et 499, le nombre de membres du conseil municipal pour l'élection de 2014 est de onze[5],[6].

Rattachements administratifs et électoraux[modifier | modifier le code]

Commune faisant partie de l'arrondissement de Cahors de la communauté de communes de la Vallée du Lot et du Vignoble et du canton de Puy-l'Évêque.

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs[7]
Période Identité Étiquette Qualité
1841 1849 Paul Albert Latapie (de)    
1849 1855 Pierre André Lacroze    
1855 1865 Raymond Baptiste Durou    
1865 1890 Jean Rives    
1890 1925 Alexandre Durou    
1925 1929 Pierre Léonce Durou    
1929 1935 Victor Combes    
1935 1983 Paul Robert Durou    
1983 1995 Jean-louis Durou    
1995   Denis Fabbro    
Les données manquantes sont à compléter.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[8]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[9].

En 2016, la commune comptait 357 habitants[Note 1], en diminution de 5,31 % par rapport à 2011 (Lot : -0,81 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1841 1846 1851 1856 1861 1866 1872 1876
326504503478515498502494490
1881 1886 1891 1896 1901 1906 1911 1921 1926
508464430415403411420412410
1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975 1982 1990
405418406330383368354351354
1999 2006 2007 2012 2016 - - - -
322351355375357----
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[10] puis Insee à partir de 2006[11].)
Histogramme de l'évolution démographique
Évolution du rang de la commune
selon la population municipale des années : 1968[12] 1975[12] 1982[12] 1990[12] 1999[12] 2006[13] 2009[14] 2013[15]
Rang de la commune dans le département 84 115 96 100 129 122 120 114
Nombre de communes du département 340 340 340 340 340 340 340 340

Économie[modifier | modifier le code]

Viticulture lieu de production du Cahors (AOC).

Santé[modifier | modifier le code]

Institut médico-éducatif au château de Blazac[16],

Enseignement[modifier | modifier le code]

Vire-sur-Lot fait partie de l'académie de Toulouse.

Culture et festivités[modifier | modifier le code]

Comité des Fêtes

Activités sportives[modifier | modifier le code]

Pêche, football, chasse, pétanque, baignade (non surveillée), canoë-kayak, cyclotourisme, randonnée pédestre,

Écologie et recyclage[modifier | modifier le code]

La collecte et le traitement des déchets des ménages et des déchets assimilés ainsi que la protection et la mise en valeur de l'environnement se font dans le cadre du SYDED[17],[18].

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Références[modifier | modifier le code]

  1. Carte IGN sous Géoportail
  2. Répertoire géographique des communes, publié par l'Institut national de l'information géographique et forestière, [lire en ligne].
  3. Gaston Bazalgues, À la découverte des noms de lieux du Quercy : Toponymie lotoise, Gourdon, Éditions de la Bouriane et du Quercy, , 127 p. (ISBN 2-910540-16-2), p. 126.
  4. « Comment ne pas évoquer la commune de Vire sur Lot sans parler du Vin de Cahors ! », Site de la municipalité de Vire-sur-Lot (consulté le 4 octobre 2014)
  5. art L. 2121-2 du code général des collectivités territoriales.
  6. http://www.interieur.gouv.fr/Elections/Les-resultats/Municipales/elecresult__MN2014/(path)/MN2014/031/031416.html.
  7. « Les maires de Vire-sur-Lot », sur Site francegenweb, (consulté le 15 janvier 2019).
  8. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  9. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  10. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  11. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  12. a b c d et e INSEE, « Population selon le sexe et l'âge quinquennal de 1968 à 2012 (1990 à 2012 pour les DOM) », sur insee.fr, (consulté le 10 janvier 2016)
  13. INSEE, « Populations légales 2006 des départements et des collectivités d'outre-mer », sur insee.fr, (consulté le 8 janvier 2016)
  14. INSEE, « Populations légales 2009 des départements et des collectivités d'outre-mer », sur insee.fr, (consulté le 8 janvier 2016)
  15. INSEE, « Populations légales 2013 des départements et des collectivités d'outre-mer », sur insee.fr, (consulté le 8 janvier 2016)
  16. http://www.vire-sur-lot.fr/fr/vie-locale-sante-enseignement/institut-medico-educatif.html
  17. https://www.syded-lot.fr/
  18. http://www.vire-sur-lot.fr/fr/environnement-cadre-de-vie/dechets.html

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.