Violette de Liège

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ne doit pas être confondu avec La Violette, l'hôtel de ville de Liège

Violette de Liège
Image illustrative de l’article Violette de Liège
Bonbons à la violette

Lieu d’origine Herstal
Créateur Hubert Gillard (Gicopa)
Date 1895
Place dans le service bonbon
Température de service froide
Ingrédients friandises cristallisées dans le sucre

Les violettes de Liège sont des friandises cristallisées dans le sucre, spécialités de la région de Liège en Belgique depuis 1895. Elles sont produites à Sprimont, au sud de Liège par la confiserie Gicopa.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Il s'agit de petits bonbons durs et ronds à sucer d'un diamètre d'environ 2,5 cm, d'une épaisseur d'environ 1 cm et d'un poids avoisinant les 5 grammes. La friandise représente les cinq pétales de la violette et est recouverte d'une très fine pellicule de sucre glace. Elle se compose de deux tiers de sucre de Tirlemont (sucre de betteraves sucrières), d'un tiers de glucose (sucre mou), d'acide citrique, d'arômes violette et de colorants. Après la cuisson, un mélange manuel de la préparation chaude appelée la cuite permet de retravailler la pâte qui passe de 145° à 85° avant de transformer celle-ci en un long boudin qui est alors mis en forme de violettes avant de passer au givrage où les friandises sont refroidies et saupoudrées d'une fine couche de sucre pour éviter qu'elles ne collent entre elles.

Historique[modifier | modifier le code]

La violette est fabriquée depuis 1895 par la confiserie et boulangerie Gicopa (pour Gillard Confiserie Pain d'épices) fondée par Hubert Gillard et son épouse et implantée dans le centre de Herstal (dans l'agglomération liégeoise). Dans les années 1980, la confiserie est rachetée par la famille Lemaire-Lemoine, qui installe son siège et son lieu de fabrication à Sprimont en 2001, où elle est aujourd'hui encore en activité. En 2015, l'entreprise est rachetée par Dries De Muynck qui perpétue la tradition en poursuivant la production d'autres bonbons (appelés chiques en province de Liège) comme les cerises citriques (appelées communément couilles de singe) et des mets de pâtisserie comme le massepain cuit ou la spéculation, une variété moelleuse du spéculoos. L'appellation « vraie violette de Liège » est une marque déposée. Actuellement, la confiserie Gicopa produit environ 2 tonnes de violettes par jour soit 400 000 violettes et occupe une dizaine de personnes.

C'est une friandise très populaire en région liégeoise. Elle est aussi appréciée dans les autres régions de Belgique et s'exporte désormais en France, en Angleterre et à Malte notamment.

Autres violettes[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sources et liens externes[modifier | modifier le code]