Violette and Co

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Violette and Co
illustration de Violette and Co

Création Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web www.violetteandco.com/librairieVoir et modifier les données sur Wikidata

Violette and Co est une librairie lesbienne, féministe et LGBT installée à Paris.

Histoire[modifier | modifier le code]

Rue de Charonne[modifier | modifier le code]

Fondée par Catherine Florian et Christine Lemoine en février 2004, la librairie, spécialisée dans les écrits lesbiens, féministes et LGBT, est située rue de Charonne[1],[2],[3]. Christine Lemoine avait déjà de l'expérience dans le domaine, puisqu'elle travaillait auparavant aux éditions gaies et lesbiennes[3]. Elle est la seule librairie de France avec ce positionnement, les autres librairies étant soit féministes, soit LGBT, mais pas avec la double approche[4]. Cette fondation se fait dans le cadre du mouvement plus général de massification de l'édition LGBT en France au début du XXIe siècle, qui arrête d'être limitée à sorties liées à la marche des fiertés pour occuper les rayons tout au long de l'année[5].

Le nom est un quadruple hommage : à Violette Leduc, écrivaine lesbienne française ; au violet comme symbole du féminisme et notamment des suffragettes anglaises; aux violettes, symbole lesbien ; enfin à la librairie parisienne Shakespear and Company[1],[3].

Le financement permettant l'ouverture est compliqué, les banques parisiennes ne comprenant pas leur projet, pensant qu'il s'agira d'une librairie pornographique, et font preuve de lesbophobie dans les discussions[4].

En 2019, les gérantes annoncent leur futur départ à la retraite et leur attention de revendre la librairie[6]. Elles reçoivent énormément de propositions, mais décident en février 2020 de renoncer à la vente, pour finalement revenir sur leur décision en octobre 2020 en raison de la crise du covid 19[3]. En raison de travaux prévus dans l'immeuble, elles ne peuvent vendre le local, mais cèdent la marque et le fonds de commerce[3].

Violette and Coop[modifier | modifier le code]

La reprise de la librairie se fait par le collectif Violette and Coop, qui organise un financement participatif afin de réunir les fonds nécessaires à la reprise de la librairie[7]. Celui-ci mobilise la communauté LGBT et féministe, avec soirées de soutien, dons de contreparties, et communication de noms de la communauté, telles que Fatima Daas ou Fania Noël. Elles y apportent un enrichissement du catalogue pour les ouvrages jeunesse, la bande-dessinée, les mangas, les sciences humaines et les publications anti-racistes, ainsi que l'ouverture d'un coin café destiné à proposer un lieu de sociabilité LGBT calme et sans-alcool et ainsi adapté à un public qui ne fréquente pas les bars, notamment les personnes neuroatypiques[7].

Fonctionnement[modifier | modifier le code]

Outre de livres directement lesbiens, féministes ou LGBT, la librairie propose des ouvrages généraux sur la discrimination notamment le racisme, ou de la littérature avec des personnages féminins bien construits, pour un ensemble de 7000 références[3],[8]. Le positionnement militant de la librairie impose aux gérantes un arbitrage constant entre la promotion de petits éditeurs et la vente de succès commerciaux[8].

En raison de son positionnement quasiment unique en France, la librairie attire un public venu de toutes les régions, qui se déplace à Paris spécialement pour s'y rendre[8]. Les clientes sont plus nombreuses que les clients, avec pas mal de militante ou d'étudiantes en littérature et en sciences humaines et sociales, mais aussi des personnes simplement du quartier[9].

Outre la vente de livres jeunesse, BD, de littérature, de sciences humaines ou de beaux-arts, la librairie est aussi un lieu communautaire d'évènements : ateliers d'écriture, rencontre avec des autrices, expositions, en faisant un lieu de référence pour les évènements lesbiens, trans et féministes[1],[4].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c « Violette and Co, la seule librairie féministe et LGBT de Paris », sur Télérama, (consulté le )
  2. « Si loin si proche - Balade féministe à Paris: à la recherche des femmes », sur RFI, (consulté le )
  3. a b c d e et f ARTUS, Hubert. En compagnie des femmes. Lire, 2021, no 502, p. 22-22.
  4. a b et c StreetPress, « Violette & Co, la seule librairie lesbienne de France », sur StreetPress (consulté le )
  5. (en) Fanny Mazzone, « L'Édition lesbienne: un héritage du féminisme? », Modern & Contemporary France, vol. 14, no 3,‎ , p. 363–373 (ISSN 0963-9489 et 1469-9869, DOI 10.1080/09639480600818532, lire en ligne, consulté le )
  6. « La librairie Violette and Co cherche un repreneur », sur Livres Hebdo (consulté le )
  7. a et b « Dernière ligne droite pour sauver la librairie Violette and Co », sur https://tetu.com/ (consulté le )
  8. a b et c « Christine Lemoine : "On offre ce qui existe : nous sommes des passeuses" », sur Artistikrezo, (consulté le )
  9. « Violette & Co : "d'Hypatie d'Alexandrie à Virginie Despentes" », sur Actualitté,

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Autres articles[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]