Violet (entreprise)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

VIOLET
logo de Violet (entreprise)

Création 04/08/2003
Fondateurs Rafi Haladjian[1], Olivier Mével[1], Mikael Salaun, Christophe Rebours et Sylvain Huet
Forme juridique SA à conseil d'administration
Siège social Paris 75011 118 rue Faubourg du Temple
Drapeau de France France
Direction Depuis le 09/06/2009 : Lubomir Morrtchev
Actionnaires Aldebaran RoboticsVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité Ingénierie, études techniques

APE 7112B

Produits Nabaztag
Mir:ror
Nanoztag
Ztamp:s
Karotz
Société mère Aldebaran RoboticsVoir et modifier les données sur Wikidata
Effectif non précisé
SIREN 449 570 373
Site web www.violet.net

Chiffre d'affaires comptes non disponibles

Violet est une société française spécialisée dans la robotique ludique. Elle a été fondée en par Olivier Mével, Mikael Salaun, Christophe Rebours, Sylvain Huet et Rafi Haladjian. Les activités de Violet appartenaient depuis 2009 à la société Mindscape qui les cèdent à son tour à Aldebaran Robotics en . Son activité est de développer des technologies, produits et services qui permettent de rendre communicants des objets hier inertes.

Historique[modifier | modifier le code]

  • La société est créée en .
  • En , Violet lance les Ztamp:s qui sont des petites radio-étiquette à coller.
  • Le , Violet est placée en redressement judiciaire et recherche un repreneur jusqu'au [2], date à laquelle les trois offres présentées sont rejetées. Après une nouvelle présentation par les éventuels repreneurs[3], Le , la société est placée en liquidation judiciaire.
  • Les actifs de Violet sont cédés à Mindscape le pour un montant de 350 000 [4],[5].
  • Le , la société Mindscape a annoncé sa mise sous procédure de redressement judiciaire[6].
  • Le , Aldebaran Robotics annonce la reprise de Karotz[7].
  • Le est prononcée la clôture pour insuffisance d'actif[8]

Produits phares[modifier | modifier le code]

Avec Nabaztag et Mir:ror, Violet souhaite démocratiser l'usage des RFID et se veut pionnier de l'Internet des objets[9].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (fr) « Qui est Violet ? - Fondateurs », sur le site de Violet (consulté le 27 mars 2011).
  2. Olivier Chicheportiche, « Violet (Nabaztag) en redressement judiciaire est à la recherche d'un repreneur »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), Challenges.fr, (consulté le 18 octobre 2009).
  3. Olivier Chicheportiche, « Ça sent le sapin pour les lapins Nabaztag (Violet) »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), NouvelObs.com, (consulté le 18 octobre 2009).
  4. Jérôme Bouteiller, « Mindscape rachète officiellement Violet et son Nabaztag », NetEco,
  5. « Violet (Nabaztag) est finalement sauvé par Mindscape » sur pcinpact.com
  6. http://hugin.info/143503/R/1525719/461374.pdf
  7. Annonce de Bruno Maisonnier de la reprise par Aldebaran Robotics [1]
  8. « identité + procédures judiciaires », sur www.societe.com (consulté le 13 septembre 2019)
  9. Martine Moreau et Pascal Gradmaison, « Extension du domaine du net » dans Le Figaro, 9 janvier 2009, [lire en ligne (page consultée le 10 janvier 2009)].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Il existe une catégorie consacrée à ce sujet : Violet (entreprise).

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]