Violante Visconti

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Violante Visconti
Image dans Infobox.
Titre de noblesse
Margravine
Biographie
Naissance
Décès
Famille
Père
Mère
Fratrie
Conjoints
Lionel d'Anvers ()
Othon III de Montferrat (de à )
Ludovico Visconti (d) (de à )Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfant
Giovanni de Lodi (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Violante Visconti (1354 - ) est la deuxième des trois enfants de Galéas II Visconti, seigneur de Milan et Pavie, et de Blanche de Savoie.

Biographie[modifier | modifier le code]

À l'âge de 13 ans, avec la promesse d'une importante dot, et des territoires d'Alba, de Mondovì, de Cherasco et de Demonte promis en héritage par son père, elle est mariée au troisième fils du roi Édouard III d'Angleterre, Lionel d'Anvers, duc de Clarence, à l'église de Santa Maria Maggiore le [1]. Les festivités de mariage sont somptueuses et ostentatoires [2]. Le banquet, tenu à l'extérieur, comprenait 30 plats de viande et de poisson présentés entièrement dorés. Entre les services, les invités ont reçu des cadeaux tels que des armures, des étoffes précieuses, des chevaux de guerre, des armes et des chiens de chasse [3]. Parmi les invités se trouvaient Geoffrey Chaucer, [4] Pétrarque, [5] Jean Froissart et John Hawkwood [6]. Le mariage a été de courte durée. Lionel est en effet décédé à Alba le de la même année, cinq mois seulement après le mariage. Sa mort est peut-être due à une intoxication alimentaire [7]. Le couple n'a pas eu de descendance.

Le , son père négocie un second mariage avec Otton III de Montferrat. Seize mois plus tard, le , son époux est assassiné après une bataille à Plaisance [8]. Ils n'ont pas d'enfants [3].

Le , elle se remarie avec son cousin Ludovico Visconti, gouverneur de Lodi et de Parme, le fils de son oncle paternel Barnabé Visconti et de Reine della Scala. Ils ont eu un fils, Giovanni Visconti, né après 1382 [9]. Barbara W. Tuchman suggère que son frère a peut-être tué son troisième mari [3].

Violante meurt à Pavie en , à l'âge de 32 ans [10]/

Références[modifier | modifier le code]

  1. T. Anna Leese, Blood Royal: Issue of the kings and queens of medieval England, 1066–1399 : the Normans and Plantagenets, Bowie, Md, (ISBN 9780788405259, OCLC 35870708, lire en ligne), p. 149
  2. J. R. Effinger, Women of the Romance countries, vol. Vol. 6, Philadelphia, PA, G. Barrie, coll. « Woman in all ages and in all countries », (OCLC 9128840, lire en ligne), « Chapter VI »
  3. a b et c Barbara W. Tuchman, A Distant Mirror: The Calamitous 14th century, New York, Knopf, , 239–243, 254 p. (ISBN 978-0-394-40026-6, OCLC 3870107)
  4. G. G. (George Gordon) Coulton, Chaucer and his England, London, Methuen & co., , 48–49 p. (ISBN 978-1-112-08627-4, OCLC 287618468, lire en ligne)
  5. Henry Calthrop Hollway-Calthrop, Petrarch: his life and times, New York, G.P. Putnam's Sons, , 279–280 p. (OCLC 263026782, lire en ligne)
  6. Robert Edmond Chester Waters, Genealogical memoirs of the extinct family of Chester of Chicheley their ancestors and descendants, vol. 1, London, UK, Robson & Sons, (ISBN 978-1-146-96690-0, OCLC 609150822, lire en ligne)
  7. Field, « Lionel Plantaganet », Middlesex, England, UK, Mediaeval Combat Society, (consulté le 25 octobre 2011)
  8. Sergio Bertelli, Franco Cardini, Elvira Garbero Zorzi, Elisa Acanfora, Chesne, Griffo, Fantoni, Florescu et Galli, The courts of the Italian Renaissance, New York, NY, Facts on File, (OCLC 13792156), p. 58
  9. Maximilian Genealogy Master Database 2000, 19 November 2009. Retrieved 3 April 2010
  10. Maximilian Genealogy Master Database 2000, 19 November 2009. Retrieved 3 April 2010