Vinzelles (Puy-de-Dôme)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Vinzelles.
Page d’aide sur l’homonymie Pour l’article ayant un titre homophone, voir Vinzel.
Vinzelles
Image illustrative de l'article Vinzelles (Puy-de-Dôme)
Blason de Vinzelles
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Puy-de-Dôme
Arrondissement Thiers
Canton Lezoux
Intercommunalité Communauté de communes entre Dore et Allier
Maire
Mandat
Daniel Duvert
2014-2020
Code postal 63350
Code commune 63461
Démographie
Population
municipale
350 hab. (2014)
Densité 26 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 55′ 36″ nord, 3° 23′ 54″ est
Altitude Min. 272 m – Max. 354 m
Superficie 13,46 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Puy-de-Dôme

Voir sur la carte administrative du Puy-de-Dôme
City locator 14.svg
Vinzelles

Géolocalisation sur la carte : Puy-de-Dôme

Voir sur la carte topographique du Puy-de-Dôme
City locator 14.svg
Vinzelles

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Vinzelles

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Vinzelles
Liens
Site web vinzelles-63.fr

Vinzelles est une commune française, située dans le département du Puy-de-Dôme en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Vinzelles est située au nord-est du département du Puy-de-Dôme.

Lieux-dits et écarts[modifier | modifier le code]

Liste non exhaustive de lieux-dits de la commune[1] :

  • Les Baudans
  • Les Brassets
  • Chez Faure
  • La Croix des Rameaux
  • Joursat
  • La Métairie Basse
  • Les Moriaux
  • Les Ogheards

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Ses communes limitrophes sont[1] :

Communes limitrophes de Vinzelles
Luzillat Charnat
Maringues Vinzelles Noalhat
Paslières
Crevant-Laveine

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

La commune est traversée par les routes départementales 4, reliant Crevant-Laveine au sud-ouest à Puy-Guillaume, et desservant le chef-lieu et le lieu-dit Joursat ; 46, reliant Charnat à Lezoux via Les Moreaux ; et 333, reliant Vinzelles à Charnat par Chez Faure et Les Ogheards[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Le conseil municipal est composé de onze élus, dont le maire et trois adjoints[VIN 1].

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 2014 Franck Vidal    
mars 2014 en cours Daniel Duvert[2]    

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[4],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 350 habitants, en augmentation de 11,82 % par rapport à 2009 (Puy-de-Dôme : 2,3 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
554 650 645 741 709 719 715 723 732
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
709 695 740 757 727 728 718 665 632
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
602 557 512 452 437 430 413 370 372
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2014
366 352 306 295 308 313 312 316 350
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

Vinzelles dépend de l'académie de Clermont-Ferrand. La commune est en regroupement pédagogique avec Crevant-Laveine, où est installée une école primaire ; les élèves de la commune vont à Crevant-Laveine. Les collégiens vont au collège Louise-Michel de Maringues[VIN 2].

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Patrimoine naturel[modifier | modifier le code]

La commune de Vinzelles est adhérente du parc naturel régional Livradois-Forez.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Marcel Laurent, écrivain paysan auvergnat, est né à Vinzelles aux Moriaux le 30/01/1912 dans une modeste famille de paysans. Professeur de lettres, pamphlétaire, critique littéraire et artistique, il décède le 07/03/1985. En 1976, il publie à compte d'auteur la monographie Vinzelles et Charnat avec une introduction de son ami Lucien Gachon.
  • Prosper Marilhat, peintre orientaliste, naturaliste et régionaliste passa son enfance (1811-1820) dans la propriété familiale, le château de Sauvagnat.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Vinzelles Blason D'azur à deux bandes ondées d'argent chargées chacune d'un saumon d'azur et accompagnées en chef d'une gerbe d'or et en pointe d'une grappe de raisin feuillée du même.
Détails Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Albert Dauzat (préf. Antoine Thomas, 1857-1935), Études linguistiques sur la Basse-Auvergne. Phonétique historique du patois de Vinzelles (Puy-de-Dôme), Paris, Éditions F. Alcan, coll. « Université de Paris. Bibliothèque de la Faculté des lettres » (no 4), , XII-175 p. (notice BnF no FRBNF30304045).
  • Albert Dauzat, Études linguistiques sur la Basse Auvergne. Morphologie du patois de Vinzelles, Paris, Éditions E. Bouillon, coll. « Bibliothèque de l'École des hautes études. Sciences philologiques et historiques » (no 126), , 307 p. (notice BnF no FRBNF30304044).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

Site de la mairie[modifier | modifier le code]

  1. « Conseil Municipal » (consulté le 20 juin 2017).
  2. « Scolarité » (consulté le 20 juin 2017).

Autres sources[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Carte de Vinzelles sur le site Géoportail de l'IGN (consulté le 20 juin 2017).
  2. Liste des maires 2014, site de la préfecture du Puy-de-Dôme (consulté le 23 juin 2014).
  3. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .