Vinnie Paz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Paz.
Vinnie Paz
Description de cette image, également commentée ci-après

Vinnie Paz sur scène en 2007.

Informations générales
Surnom Ikon the Verbal Hologram, Vinnie P, Louie Doggs, Odrama Vin Laden, Genocide General, Pazmanian Devil, Pazmanian Damien, Pazienza, Box Cutta Pazzie
Nom de naissance Vincenzo Luvineri
Naissance (38 ans)
Agrigente, Drapeau de l'Italie Italie
Activité principale Rappeur, producteur
Genre musical Hip-hop, hip-hop alternatif, gangsta rap, rap hardcore, hip-hop underground
Années actives Depuis 1990
Labels Enemy Soil
Site officiel jmthiphop.com/

Vinnie Paz, de son vrai nom Vincenzo Luvineri, né le à Agrigente en Italie, est un rappeur américain. Il est l'un des fondateurs du groupe de hip-hop Jedi Mind Tricks. Il fait également partie du collectif Army of the Pharaohs[1].

Paz est connu pour ses paroles agressives qui ont habituellement pour thèmes la religion, la guerre, la politique, la mythologie, le complot, et le paranormal[2]. Ses albums les plus récents comme Servants in Heaven Kings in Hell se basent sur la politique et les problèmes internationaux. Vinnie Paz a plusieurs autres noms de scène comme Ikon the Verbal Hologram, Louie Doggs, Boxcutter Pazzy, Hologram, Paz, Vinnie P, The Pazmanian Devil, Ikon The Python, et Pazienza. Élevé dans une famille catholique, Vinnie Paz est désormais musulman, ce qui joue un rôle majeur dans ses paroles, souvent controversées[3]. Vinnie est également adepte de heavy metal.

Il publie son premier album solo, Season of the Assassin en 2010[4], 18 ans après ses débuts dans le rap. Paz rédige de temps à autre des articles sur maxboxing.com en 2011[5]. Il publie son deuxième album God of the Serengeti en octobre 2012[6],[7]. En 2013, Paz confirme un nouvel album avec Army of the Pharaohs intitulé In Death Reborn, pour 2014[8]. Le marque la publication de son second EP ; Carry on Tradition[9].

Biographie[modifier | modifier le code]

Débuts (1992–1997)[modifier | modifier le code]

Vinnie Paz est né en Sicile, dans la ville d'Agrigente, en Italie, dans laquelle il vit une courte partie de son enfance avant d'émigrer avec sa famille vers Philadelphie, en Pennsylvanie, aux États-Unis. À l'origine, il choisit Ikon the Verbal Hologram comme nom de scène, avant de prendre celui de Vinnie Paz, inspiré de celui du boxeur Vinny Pazienza. Paz a d'abord commencé à rapper dans la cave de Stoupe, le cofondateur du groupe Jedi Mind Tricks. En 1996, Vinnie Paz publie l'EP Amber Probe qui fait participer The Lost Children of Babylon. En 1997, Jedi Mind Tricks publient leur premier album The Psycho-Social, Chemical, Biological and Electro-Magnetic Manipulation of Human Consciousness (souvent abrégé The Psycho-Social CD). Le groupe se compose de Vinnie Paz et Stoupe the Enemy of Mankind et fait participer Apathy, Jus Allah, et Black Thought[10].

AOTP et nouveau nom (1998–2006)[modifier | modifier le code]

En 1998, Paz forme Army of the Pharaohs aux côtés de Bahamadia, Chief Kamachi, Virtuoso, 7L and Esoteric, et les autres membres des Jedi Mind Tricks Stoupe the Enemy of Mankind et Jus Allah. Le groupe publie initialement les vinyles Five Perfect Exertions et War Ensemble en 1998, puis reste silencieux pendant plusieurs années[11]. Ensemble, ils publient The Five Perfect Exertions.

En 2000, Vinnie Paz, aux côtés des Jedi Mind Tricks, publie son second album, Violent by Design[12]. Stoupe et Vinnie recrutent le rappeur Jus Allah qu'ils font participer à l'album[13]. Sur l'album, Ikon the Verbal Hologram change de nom pour Vinnie Paz, d'après le boxeur Vinny Pazienza, originaire de Rhode Island[14]. En 2003, les Jedi Mind Tricks publient leur troisième album, Visions of Gandhi. Le titre de l'album s'inspire de verset de la chanson Affirmative Action de Foxy Brown, issue de l'album It Was Written de Nas, dans laquelle elle rappe They praise Allah with visions of Gandhi (« Ils prient Allah avec la vision de Gandhi »). Vinnie Paz explique que « c'est toujours quelque chose qui m'est resté en tête mais je ne m'en étais jamais servi pour quoique ce soit. Alors j'ai pensé à tout ce qui se passait en Palestine comme la guerre en Irak, Mumia en prison. J'ai pensé que le monde actuel avait besoin de Gandhi. Alors Visions of Gandhi reflète ça »[15]. L'année suivante, en 2004, le groupe publie Legacy of Blood.

En 2005, Paz revient au sein du supergroupe Army of the Pharaohs. Ils travaillent sur leur premier album, The Torture Papers qui sera publié le 21 mars 2006 au label Babygrande Records[16]. Après la publication de l'album, Paz revient au sein de son groupe les Jedi Mind Tricks et se lance dans un cinquième album, Servants in Heaven, Kings in Hell publié le au label Babygrande Records[17]. En 2006, Vinnie Paz publie son premier album solo, une mixtape intitulée The Sound and The Fury qui fait participer Apathy et OuterSpace, et contient 19 chansons[18].

Publications et carrière solo (2007–2010)[modifier | modifier le code]

Paz publie avec Army of the Pharaohs le second album du groupe Ritual of Battle le 21 septembre 2007 au label Babygrande Records[19]. Le premier single de l'album s'intitule Bloody Tears, en featuring avec Planetary, Doap Nixon, Demoz, Vinnie Paz et est produite par DJ Kwestion. La chanson s'inspire de la chanson homonyme de Castlevania. Le clip vidéo es publié en mars 2011. Le 11 novembre 2008, les Jedi Mind Tricks publient leur sixième album, A History of Violence. L'album compte 4 451 exemplaires vendus la première semaine[20]. Comme pour les précédents opus, il est publié au label Babygrande Records[21]. L'album est suivi de plusieurs autres publication de la part des Jedi Mind Tricks comme leur premier DVD intitulé Divine Fire: The Story of Jedi Mind Tricks, et les projets de Vinnie Paz Jedi Mind Tricks presents Doap Nixon: Sour Diesel, Jedi Mind Tricks presents King Syze : The Labor Union, et Jedi Mind Tricks presents OuterSpace : God's Fury[22].

En 2010, le troisième album d'Army of the Pharaohs, The Unholy Terror, est publié. Il est initialement prévu pour le 30 mars 2010, mais avancé le 19 mars sur UGHH.com[23]. Il est publié chez Babygrande Records et au label Enemy Soil de Paz[24]. C'est à cette période que Paz publie son premier album solo, Season of the Assassin, généralement bien accueilli par la presse spécialisée[25]. Il est initialement intitulé Assassin's Creed mais Paz change de nom pour éviter toute démêlée judiciaire avec la société Ubisoft. La date programmée est le 22 juin 2010[26]. Quelques mois plus tard, Paz publie l'EP Prayer for the Assassin qui contient quatre remixes de chansons isssues de l'album Season of the Assassin et un clip du titre Keep Movin' on[27]. Il est publié sur Internet le 26 octobre 2010[28].

Violence Begets Violence et suites (depuis 2011)[modifier | modifier le code]

En 2011, les Jedi Mind Tricks publient leur septième album Violence Begets Violence. Il s'agit du premier album des JMT sans aide de Stoupe The Enemy of Mankind à la production ; Vinnie Paz et Jus Allah ne pouvaient plus attendre[29]. Paz publie son second album, God of the Serengeti, le 22 octobre 2012[30]. L'album est une suite de Season of the Assassin publié en 2010.

The Army se réunit pour un quatrième album intitulé In Death Reborn[31]. Le 27 décembre 2011, Vinnie Paz annonce Army of the Pharaohs - In Death Reborn pour 2012. En avril 2013, 'lalbum n'est toujours pas publié[32]. Le 16 juin 2013, Paz annonce travailler sur un nouvel EP solo intitulé Carry on Tradition. qu'il prévoir pour le 19 octobre 2013[33].

En 2014, Stoupe revient au sein des Jedi Mind Tricks et Jus Allah quitte encore une fois le groupe. Le 2 juin 2015, ils publient leur huitième album The Thief and the Fallen, entièrement produit par Stoupe[34].

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

  • 2010 : Season of the Assassin
  • 2012 : God of the Serengeti

Albums collaboratifs[modifier | modifier le code]

EP[modifier | modifier le code]

  • 2013 : Carry on Tradition

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « HipHopUg » (consulté le 15 novembre 2014).
  2. « Vinnie Paz », sur Last.fm (consulté le 28 mai 2013).
  3. (en) Jason Gloss, « Philly should have been its own state », sur Philaflava (consulté le 13 juin 2008).
  4. (en) « Vinnie Paz, Season Of The Assassin », Urb,‎ (consulté le 8 mars 2012).
  5. (en) « Ritual and Reflections of Battle », Max Boxing (consulté le 15 novembre 2014).
  6. (en) « Rap God Fathers - DJ. Premier named his top 20 albums ».
  7. (en) « Vinnie Paz God Of The Serengeti Tracklist w/ Production Credits & Cover Art », HipHopDX,‎ (consulté le 23 juin 2012).
  8. (en) In Death Reborn on RYM.
  9. (en) Carry On Tradition, iTunes. 6 novembre 2013, (consulté le 25 mars 2014).
  10. (en) « Lyric Shall Bio » (consulté le 15 novembre 2014).
  11. (en) « Celebrity Photo Gallery, Celebrity Wallpapers, Celebrity Videos, Bio, News, Songs, Movies », in.com (consulté le 19 novembre 2015).
  12. (en) « Jedi Mind Tricks (Vinnie Paz + Stoupe The Enemy Of Mankind + Jus Allah) - Heavenly Divine - Audio MP3 Stream - Underground Hip Hop » (consulté le 15 novembre 2014).
  13. « Jedi Mind Tricks :: Violent by Design :: Superregular Recordings » (consulté le 15 novembre 2014).
  14. (en) From Ikon to Pazienza, Vincent changes his rapper name, WuTangCorp, (consulté le 25 mars 2014).
  15. (en) Joel & Andy, « Vinnie Paz Interview », sur Art of Rhyme,‎ (consulté le 21 décembre 2015).
  16. (en) Muhammet the Slav, « Army Of The Pharaohs - Ritual Of Battle - reviews, tracklisting, album stream », UGHH,‎ (consulté le 15 novembre 2014).
  17. (en) « Vinnie Paz - Servants in Heaven, Kings in Hell Review », sur AllHipHop,‎ (consulté le 21 décembre 2015).
  18. « The Sound & The Fury (mixtape) », DatPiff (consulté le 15 novembre 2014).
  19. (en) « Vinnie on in.com », in.com (consulté le 15 novembre 2014).
  20. (en) Jake Paine, « Hip Hop Album Sales: The Week Ending 11/17/08 | Get The Latest Hip Hop News, Rap News & Hip Hop Album Sales », HipHopDX,‎ (consulté le 19 septembre 2011).
  21. (en) Babygrande News
  22. (en) Babygrande Jedi Mind Tricks News.
  23. (en) « Army Of The Pharaohs - The Unholy Terror - Audio CD - Underground Hip Hop - Store », Underground Hip Hop (consulté le 4 octobre 2012).
  24. (en) « The Leading The Corner Site on the Net », thacorner.net (consulté le 4 octobre 2012).
  25. (en) « Vinnie Paz - The Season of the Assassin - Underground Hip Hop », HipHopDX (consulté le 4 octobre 2012).
  26. (en) [ Paz Chart history], Billboard, (consulté le 21 décembre 2015).
  27. (en) Prayer for the Assassin available on iTunes & Amazon.com from 26 October 2010 (On JMThiphop.com), 26 octobre 2010.
  28. (en) « Prayer for the Assassin on iTunes », iTunes (consulté le 15 novembre 2014).
  29. (en) HipHopDX, « Jedi Mind Tricks Address Stoupe's Departure, Citing Lost Passion », HipHopDX (consulté le 15 novembre 2014).
  30. (en) « Vinnie Paz: God of the Serengeti (Cover) » (consulté le 13 août 2012).
  31. (en) « Planetary and PAz are recording », HipHopSite (consulté le 15 novembre 2014).
  32. (en) « Sharif Lacey - Sons sleep, its raining, I'm bored. Gonna... - Facebook » (consulté le 15 novembre 2014).
  33. « The Orchard » (consulté le 15 novembre 2014).
  34. (en) « NEW JEDI MIND TRICKS “THE THIEF AND THE FALLEN” ALBUM OUT JUNE 2, 2015 » (consulté le 19 novembre 2015).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :