Vingt ans après (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Vingt ans après (homonymie).
Vingt ans après
Réalisation Henri Diamant-Berger
Scénario Henri Diamant-Berger
d'après Alexandre Dumas
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre aventure, film de cape et d'épée
Sortie 1922

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Vingt ans après est un film muet français de dix épisodes, réalisé par Henri Diamant-Berger, sorti en 1922.

C’est la suite (adaptée du roman du même titre, Vingt ans après, d'Alexandre Dumas), des Trois Mousquetaires dont Diamant-Berger a tourné une version filmée l'année précédente, en 1921. Pour interpréter le personnage principal (d'Artagnan), Jean Yonnel remplace Aimé Simon-Girard, et Marguerite Moreno succède à Jeanne Desclos dans le rôle d'Anne d'Autriche. Henri Rollan (Athos), Charles Martinelli (Porthos), Pierre de Guingand (Aramis) et Armand Bernard (Planchet) retrouvent les personnages qu'ils interprétaient dans Les Trois Mousquetaires.

Liste des épisodes[modifier | modifier le code]

1 - Le Fantôme de Richelieu, 2 - Le donjon de Vincennes, 3 - La Bataille de Lens, 4 - Le Fils de Milady, 5 - La Guerre des rues, 6 - Dans les camps opposés, 7 - Au pied de l'échafaud, 8 - La Felouque l'Éclair, 9 - La Bataille de Charenton, 10 - L'Aventure du Cardinal Mazarin

Synopsis[modifier | modifier le code]

Vingt ans se sont écoulés depuis la fin des Trois Mousquetaires. Pour protéger le jeune roi Louis XIV, sa mère Anne d'Autriche et le cardinal Mazarin, menacés par la Fronde, d'Artagnan - le seul des quatre étant resté mousquetaire - doit retrouver ses anciens compagnons. Il rencontre successivement Aramis (devenu abbé mais resté mousquetaire dans l'âme), Porthos (riche seigneur de province) et Athos (gentilhomme campagnard), mais seul Porthos accepte de reprendre du service. Les quatre anciens compagnons vont être opposés à plusieurs reprises, Athos et Aramis ayant choisi le camp des princes frondeurs. Ils se retrouvent ainsi face à face après l'évasion du donjon de Vincennes d'un chef du parti des princes, le duc de Beaufort qui, escorté par Athos et Aramis, est poursuivi (sur l'ordre de Mazarin) par d'Artagnan et Porthos.
Les quatre héros se retrouvent par la suite en Angleterre, où deux camps s'affrontent également : les partisans du roi Charles Ier, qui est soutenu par quelques fidèles dont font partie Athos et Aramis, et ceux de Cromwell, auprès de qui Mazarin (son nouvel allié) a envoyé d'Artagnan et Porthos (l'envoyé de Cromwell auprès de Mazarin est Mordaunt, qui n'est autre que le fils de Milady). Charles Ier est capturé par les partisans de Cromwell ; Athos et Aramis se retrouvent « prisonniers » de d'Artagnan et Porthos, et ils parviennent à échapper à Mordaunt, qui a juré la perte des quatre français assassins de sa mère. Tous les quatre projettent de faire évader le roi mais ils échouent, et Charles Ier est décapité. Ils réussissent à s'embarquer pour regagner la France, et déjouent la tentative de Mordaunt de les faire périr en faisant exploser le navire en pleine mer ; Mordaunt est tué.
De retour en France, d'Artagnan et Porthos sont arrêtés (ils n'ont pas accompli la mission confiée par Mazarin), puis délivrés par leurs amis. Le cardinal est capturé à son tour et doit accorder des concessions aux quatre compagnons et aux frondeurs.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]


Liens externes[modifier | modifier le code]