Vindecy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Vindecy
Vindecy
L'église Saint-Martin.
Blason de Vindecy
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Saône-et-Loire
Arrondissement Charolles
Intercommunalité Communauté de communes de Marcigny
Maire
Mandat
Didier Chapon
2021-2026
Code postal 71110
Code commune 71581
Démographie
Population
municipale
254 hab. (2019 en augmentation de 0,79 % par rapport à 2013)
Densité 15 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 21′ 13″ nord, 4° 00′ 39″ est
Altitude Min. 233 m
Max. 264 m
Superficie 16,56 km2
Type Commune rurale
Aire d'attraction Commune hors attraction des villes
Élections
Départementales Canton de Paray-le-Monial
Législatives Deuxième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Bourgogne-Franche-Comté
Voir sur la carte administrative de Bourgogne-Franche-Comté
City locator 14.svg
Vindecy
Géolocalisation sur la carte : Saône-et-Loire
Voir sur la carte topographique de Saône-et-Loire
City locator 14.svg
Vindecy
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Vindecy
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Vindecy
Liens
Site web vindecy.fr

Vindecy est une commune française située dans le département de Saône-et-Loire en région Bourgogne-Franche-Comté.

Géographie[modifier | modifier le code]

Vindecy fait partie du Brionnais au sud-ouest de la Saône-et-Loire.

Vindecy est à mi-chemin entre Saint-Yan et Marcigny, en bordure de Loire.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Vindecy est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[1],[2],[3]. La commune est en outre hors attraction des villes[4],[5].

Occupation des sols[modifier | modifier le code]

Carte en couleurs présentant l'occupation des sols.
Carte des infrastructures et de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des territoires agricoles (88,1 % en 2018), une proportion sensiblement équivalente à celle de 1990 (89,4 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : prairies (47,4 %), zones agricoles hétérogènes (34,9 %), eaux continentales[Note 2] (6,7 %), terres arables (5,8 %), zones urbanisées (3,5 %), forêts (1,7 %)[6].

L'IGN met par ailleurs à disposition un outil en ligne permettant de comparer l’évolution dans le temps de l’occupation des sols de la commune (ou de territoires à des échelles différentes). Plusieurs époques sont accessibles sous forme de cartes ou photos aériennes : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[7].

Toponymie[modifier | modifier le code]

  • Vindo(s) racine gauloise de « blanc ».
  • Vindonissa déesse gauloise de la fertilité.

Histoire[modifier | modifier le code]

Au mois d'avril 1164, le pape Alexandre III, réfugié en France délivre une bulle à l'abbaye Saint-Martin d'Autun, lui confirmant le patronage de la cure de la paroisse de Vindecy Ecclesiam de Vindeciaco.

1370-1401 : dénombrement des terres de Vindecy par Pierre de Semur.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Mairie.

Vindecy, jusqu'en 2015 fut l'une des 12 communes du canton de Marcigny.

Antoine James est maire en 1803, André Vernay est maire en 1831, Hyacinte Desdame est maire en 1840, François François est maire en 1841, Joseph Gerin est maire en 1854, son fils Étienne Gerin est maire en 1872
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1887 1888 Jean Blaise François    
1888 1898 André Cozenot    
1898 1899 Antoine Matrat    
1899 1900 Louis Berger    
1900 1925 Antoine Pommier    
1925 1925 Gilbert Bordat    
1925 1935 François Cozenot    
1935 1940 Gilbert Bordat    
1940 1945 Antoine Berry    
1945 mars 1959 Antoine Berry    
mars 1959 mars 1971 Hippolyte Fournier    
mars 1971 juin 1995 Pierre Brivet    
juin 1995 2011 Lucien Charrier   Agriculteur
2011 en cours Lucien Demeule    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[8]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[9].

En 2019, la commune comptait 254 habitants[Note 3], en augmentation de 0,79 % par rapport à 2013 (Saône-et-Loire : −0,85 %, France hors Mayotte : +2,17 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
430449443463467460443460456
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
475473514510488470497459439
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
425427419366395363359357364
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
357357329293283268260259254
2017 2019 - - - - - - -
254254-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[10] puis Insee à partir de 2006[11].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Une station de compression de gaz naturel exploitée par la société GRTgaz est implantée sur le territoire de la commune[12].

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Vue aérienne du château d'Arcy.
L'église conserve l'essentiel de sa nef romane, les maçonneries « en arêtes de poisson » (Opus Spicatum) présentes notamment au mur nord de la nef, sont là pour en témoigner. La chapelle gothique possède de magnifiques vitraux flamboyants du XVe siècle. Elle est ornée d'armoiries, qui, héraldiquement, peuvent se lire : de gueules (rouge) à la bande d'azur (bleu) chargée de croissants d'argent (blanc). On retrouve ces armoiries en divers endroits du château d'Arcy. Elles sont celles de la famille Le Viste, famille lyonnaise célèbre au Moyen Âge. Deux cloches fondues par Gédéon Morel à Lyon, l'une de 1837, l'autre non datée[13].
  • La Croix de Mission (1865).
  • La Loire et le pont de Bonnant.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Vindecy Blason
De sinople à la bande ondée abaissée d'azur et bordée d'argent, accompagnée en chef à senestre d'un bœuf arrêté du même ; au franc-quartier de gueules chargé d'une grappe de raisin pamprée et feuillée de deux pièces d'or.
Détails
Adopté par la municipalité.

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. Les eaux continentales désignent toutes les eaux de surface, en général des eaux douces issues d'eau de pluie, qui se trouvent à l'intérieur des terres.
  3. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2022, millésimée 2019, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2021, date de référence statistique : 1er janvier 2019.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  2. « Commune rurale - définition », sur le site de l’Insee (consulté le ).
  3. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  4. « Base des aires d'attraction des villes 2020. », sur insee.fr, (consulté le ).
  5. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le ).
  6. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statistiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le )
  7. IGN, « Évolution de l'occupation des sols de la commune sur cartes et photos aériennes anciennes. », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le ). Pour comparer l'évolution entre deux dates, cliquer sur le bas de la ligne séparative verticale et la déplacer à droite ou à gauche. Pour comparer deux autres cartes, choisir les cartes dans les fenêtres en haut à gauche de l'écran.
  8. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  9. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  10. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  11. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018 et 2019.
  12. GRTgaz > Notre réseau Station de compression de Vindecy.
  13. Cloches sonnant respectivement en si et en ré. Source : page consacrée aux cloches de l'église de Vindecy mise en ligne sur Le blog de l'abbé Tof tenu par le père Christophe Lagrange, prêtre du diocèse d'Autun et membre de la Société française de campanologie (page consultable à l'adresse : http://www.cloches71.com/2017/07/vindecy.html).