Vincent Pajot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Vincent Pajot
Caen - Rennes 20140709 - Vincent Pajot.JPG
Vincent Pajot en juillet 2014.
Situation actuelle
Équipe Drapeau : France AS Saint-Étienne
Numéro 5
Biographie
Nationalité Drapeau : France Français
Naissance (24 ans)
Lieu Domont (France)
Taille 1,76 m (5 9)
Poste Milieu défensif
Parcours junior
Saisons Club
1996-1998 Drapeau : France Bouffémont ACF
1999-2007 Drapeau : France FC Saint-Leu
2007-2010 Drapeau : France Stade rennais
Parcours professionnel 1
Saisons Club 0M.0(B.)
2010-2015 Drapeau : France Stade rennais 103 (2)
2010-2011 Drapeau : France US Boulogne 044 (6)
2015- Drapeau : France AS Saint-Étienne 00 (0)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe 0M.0(B.)
2009 Drapeau : France France -20 ans 002 (0)
2010-2012 Drapeau : France France espoirs 015 (1)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 2 juin 2015

Vincent Pajot, né le à Domont, est un footballeur français. Il évolue au poste de milieu de terrain à l'AS Saint-Étienne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Formation et arrivée au Stade rennais[modifier | modifier le code]

Vincent Pajot débute la pratique du football au Bouffémont ACF dans le Val-d'Oise, son département d'origine, en 1996. Trois ans plus tard, il rejoint le FC Saint-Leu où il demeure jusqu'en 2007[1]. Il est alors repéré par le Stade rennais et rejoint son centre de formation en 2007, à près de dix-sept ans[2]. Dès sa première saison, il remporte la Coupe Gambardella. En finale au stade de France face aux Girondins de Bordeaux, il est titulaire au milieu de terrain en compagnie de Yann M'Vila et Yacine Brahimi[3]. À l'issue de cette même saison, il se voit décerner le titre de meilleur joueur du centre de formation rennais, récompense de ses efforts sur les plans scolaires et sportifs[4].

Les deux années suivantes, il évolue principalement avec la réserve rennaise en Championnat de France amateur, disputant 31 rencontres et marquant quatre buts en l'espace de deux saisons[5]. En 2009, ses performances avec la réserve rennaise lui permettent d'être sélectionné en équipe de France des moins de 20 ans pour les Jeux de la Francophonie[6]. Il y dispute deux rencontres[1]. Lors de la saison 2009-2010, il est promu capitaine de la réserve par son entraîneur Laurent Huard[2], et obtient la signature de son premier contrat professionnel, d'une durée d'un an avec option pour deux années supplémentaires en mai 2010[4]. Malgré cela, il débute la préparation de la saison 2010-2011 avec le groupe espoirs, et non avec le groupe professionnel[7].

Débuts professionnels[modifier | modifier le code]

En Ligue 2 avec l'US Boulogne[modifier | modifier le code]

D'un commun accord avec le Stade rennais[8], il est prêté le à l'US Boulogne, en Ligue 2, après une période d'essai de quelques jours[9]. Il fait ses débuts professionnels le en Coupe de la Ligue face au FC Nantes, remplaçant en cours de rencontre Vincent Bessat[10], puis marque son premier but pro le face au CS Sedan-Ardennes[11]. Il s'installe alors comme titulaire au milieu de terrain avec le club du Pas-de-Calais[8]. Grâce à ses bonnes performances en Ligue 2, il est retenu par Erick Mombaerts en équipe de France espoirs, d'abord pour un stage à Clairefontaine[12], puis un mois et demi plus tard pour une rencontre amicale face à la Russie[13]. Il devient un joueur important de l'équipe d'Erick Mombaerts lors des éliminatoires de l'Euro espoirs 2013. À la fin de sa saison avec l'US Boulogne, il désire retrouver son club formateur pour faire ses débuts en Ligue 1[14].

Confirmation en Ligue 1 avec le Stade rennais[modifier | modifier le code]

À son retour de prêt, il obtient la confiance de l'entraîneur du Stade rennais Frédéric Antonetti qui le fait jouer régulièrement, notamment pour les matchs de Ligue Europa[15]. Il y marque son premier but pour Rennes face à l'Étoile rouge de Belgrade juste après son entrée en jeu, sur son premier ballon. Il dispute en tant que titulaire son premier match de Ligue 1 à l'occasion d'une rencontre sur le terrain de l'Olympique de Marseille gagnée par le Stade rennais (1-0). Il parvient à obtenir beaucoup de temps de jeu durant cette première saison en Ligue 1 et ambitionne de s'imposer davantage par la suite[16]. Pour sa deuxième saison, il s'impose comme titulaire dans un milieu de terrain perturbé par le départ de Yann M'Vila[réf. nécessaire]. Cependant lors de l'année 2013 sa progression est ralentie par des blessures : d'abord une déchirure aux ischio-jambiers qui l'éloigne des terrains durant six semaines[17], puis une pubalgie qui l'empêche de disputer la majeure partie de la saison 2013-2014[18]. Il parvient cependant à marquer son premier but en Ligue 1 en ouvrant le score contre le Stade de Reims, le 10 août 2013.

Pour sa deuxième saison sous la direction de Philippe Montanier, il réalise la préparation en intégralité et débute le championnat en tant que titulaire au milieu de terrain[19]. Il s'impose rapidement et devient indiscutable à son poste, en assurant l'équilibre entre le milieu défensif Gelson Fernandes et Abdoulaye Doucouré, au profil plus offensif[20]. Il se blesse aux adducteurs au cours de la 26e journée, le 21 février 2015, face aux Girondins de Bordeaux[21]. Alors qu'il avait participé à 21 rencontres de championnat jusque-là, cette blessure perturbe sa fin de saison puisqu'il ne dispute ensuite que 4 minutes, lors de la dernière journée, après celle-ci. Arrivant en fin de contrat, il quitte son club formateur à l'issue de cette saison.

Nouveau challenge à Saint-Étienne[modifier | modifier le code]

Le mardi 2 juin 2015, l'AS Saint-Étienne annonce la signature pour quatre ans de l'ancien rennais[22], libre de tout contrat, où il remplace numériquement Landry N'Guemo, non conservé[23]. Il retrouve d'anciens partenaires comme Kévin Théophile-Catherine, Mevlüt Erding ou encore Fabien Lemoine.

Statistiques[modifier | modifier le code]

Statistiques de Vincent Pajot au 25 mai 2015[24]
Saison Club Championnat Coupe nationale Coupe de la Ligue Compétition(s)
continentale(s)
Total
Division M B Pd M B Pd M B Pd C M B Pd M B Pd
2010 - 2011 Drapeau de la France US Boulogne (prêt) 2 38 6 4 4 0 0 2 0 0 - - - - 44 6 4
Sous-total 38 6 4 4 0 0 2 0 0 - - - - 44 6 4
2011 - 2012 Drapeau de la France Stade rennais 1 20 0 0 1 0 0 1 0 0 C3 6 1 0 28 1 0
2012 - 2013 Drapeau de la France Stade rennais 1 27 0 1 1 0 0 5 0 1 - - - - 33 0 2
2013 - 2014 Drapeau de la France Stade rennais 1 14 1 0 1 0 0 1 0 0 - - - - 16 1 0
2014 - 2015 Drapeau de la France Stade rennais 1 23 0 1 3 0 0 - - - - - - - 26 0 1
Sous-total 85 1 2 6 0 0 7 0 1 - 6 1 0 104 2 3
Total sur la carrière 123 7 6 10 0 0 9 0 1 - 6 1 0 148 8 7

Palmarès[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Fiche de Vincent Pajot », sur fff.fr (consulté le 17 novembre 2010)
  2. a et b Duhault, « Qui est Vincent Pajot ? », sur stade-rennais-online.com,‎ (consulté le 17 novembre 2010)
  3. « La victoire en Coupe Gambardella en 2008 », sur stade-rennais-online.com (consulté le 17 novembre 2010)
  4. a et b Duhault, « Vincent Pajot : « Rennes était le meilleur choix » », sur stade-rennais-online.com,‎ (consulté le 17 novembre 2010)
  5. « Fiche de Vincent Pajot », sur stade-rennais-online.com (consulté le 17 novembre 2010)
  6. « -20 ans : Trois Rennais retenus », sur stade-rennais-online.com,‎ (consulté le 17 novembre 2010)
  7. « Les espoirs de retour jeudi », sur staderennais.com,‎ (consulté le 17 novembre 2010)
  8. a et b Gérard Gourmelon, Ouest-France, « À Boulogne, Vincent Pajot s'éclate en rouge et noir », sur rennes.maville.com,‎ (consulté le 17 novembre 2010)
  9. « Pajot prêté à Boulogne-sur-Mer », sur stade-rennais-online.com,‎ (consulté le 17 novembre 2010)
  10. « Pajot et Boulogne-sur-Mer éliminent Nantes », sur stade-rennais-online.com,‎ (consulté le 17 novembre 2010)
  11. « Pajot buteur avec Boulogne », sur stade-rennais-online.com,‎ (consulté le 17 novembre 2010)
  12. « Pajot en stage à Clairefontaine », sur stade-rennais-online.com,‎ (consulté le 17 novembre 2010)
  13. Aurélien Billot, Sport24.com, « « Ça me tombe un peu dessus » », sur lefigaro.fr,‎ (consulté le 17 novembre 2010)
  14. « Vincent Pajot : « Je souhaite découvrir la Ligue 1 avec Rennes » », sur stade-rennais-online.com,‎ (consulté le 6 décembre 2014)
  15. « Vincent Pajot : « J'ai la confiance du coach » », sur stade-rennais-online.com,‎ (consulté le 6 décembre 2014)
  16. « Vincent Pajot : « J'ai beaucoup progressé » », sur ouest-france.fr,‎ (consulté le 6 décembre 2014)
  17. « Infirmerie : déchirure pour Pajot », sur stade-rennais-online.com,‎ (consulté le 6 décembre 2014)
  18. « Infirmerie : Pajot va être opéré », sur stade-rennais-online.com,‎ (consulté le 6 décembre 2014)
  19. « Vincent Pajot : « Je me sens bien à Rennes » », sur ouest-france.fr,‎ (consulté le 6 décembre 2014)
  20. « Vincent Pajot s'est imposé », sur ouest-france.fr,‎ (consulté le 6 décembre 2014)
  21. « Rennes : Pajot touché à l’adducteur » (consulté le 3 juin 2015)
  22. « ASSE : le site officiel - AS Saint-Etienne club de Football de Ligue 1 », sur www.asse.fr (consulté le 3 juin 2015)
  23. « [AJ] Nguemo n’est pas conservé par Saint-Étienne (officiel) | Girondins4ever », sur www.girondins4ever.com (consulté le 3 juin 2015)
  24. Statistiques de Vincent Pajot sur footballdatabase.eu

Sur les autres projets Wikimedia :