Vincent Novello

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Vincent Novello
Image dans Infobox.
Portrait de Vincent Novello
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 79 ans)
NiceVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Enfants
Mary Cowden Clarke (en)
Edward Petre Novello (d)
Joseph Alfred Novello (en)
Clara Novello
Sabilla Novello (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Instrument
Orgue (en)Voir et modifier les données sur Wikidata

Vincent Novello (Londres, ) est un musicien et éditeur d’œuvres musicales britannique.

Biographie[modifier | modifier le code]

Vincent Novello est né à Londres le d'un père italien et d'une mère anglaise [1].

Enfant, Novello est choriste à la chapelle sarde dans Duke Street, Lincoln's Inn Fields, où il apprend l'orgue et de 1796 à 1822, et devient, jusqu’en 1843, organiste dans différentes chapelles de Londres (à Manchester Square, à South Street, Grosvenor Square et à la chapelle Sainte Marie à Moorfields).

Il est un membre fondateur de la Société Philharmonique de Londres (Royal Philharmonic Society), de l’« Harmoniste Classique » et de la « chorale Harmoniste », officiant souvent comme chef d'orchestre.

Plusieurs de ses compositions de musique sacrée devinrent populaires. Sa grande contribution, cependant, de concert avec Christian Ignace Latrobe, réside dans l'introduction en Angleterre, des œuvres et compositions musicales par les grands maîtres[2], tels que les messes de Haydn, Mozart, et les œuvres de Giovanni Pierluigi da Palestrina ainsi que les trésors musicaux du Fitzwilliam Museum.

En 1811, Novello fonde une maison d’édition à son nom. Il édite son premier ouvrage, un recueil regroupant une collection de musiques sacrées, jouées à la Chapelle royale portugaise. Cette société d’édition devient Novello & Company. Son fils Joseph Alfred Novello (1810-1896), qui avait commencé comme un chanteur basse, reprend à son tour la maison d’édition en 1829[1].

En 1849, Vincent Novello est allé vivre à Nice, sur la Côte d’Azur, où il est mort en 1861[3]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « Vincent Novello - National Portrait Gallery », sur www.npg.org.uk (consulté le )
  2. (en) Charles McGuire, « Vincent Novello (1781-1861): Music for the Masses (review) », Music and Letters,‎ (lire en ligne)
  3. « Vincent Novello - SpartanPress.co.uk », sur www.spartanpress.co.uk (consulté le )