Vincent Lübeck

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lübeck.
Vincent Lübeck
Description de l'image Vincentluebeck gross-c.jpg.
Naissance , Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Padingbüttel
Décès (85 ans)
Hambourg, Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Activité principale Compositeur, organiste

Vincent Lübeck est un organiste allemand, né à Padingbüttel (région de Brême) en et mort à Hambourg le .

Biographie[modifier | modifier le code]

Son père (prénommé Vincent) était organiste ; son nom provient certainement de la ville de Lübeck, capitale de la Hanse, centre commercial et musical important du nord de l'Allemagne.

Vincent Lçubeck passe une partie de sa jeunesse à Flensbourg. Il devient organiste et exerce à partir de 1675 à Stade, où il acquiert une grande réputation d'interprète, compositeur, professeur et expert.

En 1702, il est nommé à l'église Saint-Nicolas de Hambourg. Cette église possède le plus bel instrument de la ville, chef-d'œuvre du célèbre facteur Arp Schnitger. Jean-Sébastien Bach entend jouer Lübeck et Johann Adam Reinken pendant son séjour de jeunesse dans cette ville : la manière de ces deux artistes aura une influence sur son écriture pour l'orgue dans les œuvres de jeunesse. Vincent Lübeck reste à ce poste jusqu'à sa mort, aidé vers la fin par son fils (prénommé aussi Vincent).

Œuvres[modifier | modifier le code]

Malgré la durée de sa carrière, on ne conserve de lui qu'un petit nombre d'œuvres, soit :

  • le monumental choral Ich ruf zu Dir Herr Jesu Christ, LübWV 13 ;
  • un autre choral intitulé Nun Last uns Gott den Herren, LübWV 15 ;
  • six « préludes et fugues » qui sont en fait, comme chez Buxtehude dont le style est très proche, des pièces grandioses alternant plusieurs séquences de fantaisie et de virtuosité et d'autres fuguées, avec quatre ou cinq voix, et parfois deux voix au pédalier ;
  • quelques praeludium et courtes pièces.

Lubeck a également composé 4 cantates et un motet concertant, ainsi qu'un petit nombre de pièces pour clavecin (Clavier-Übung) dont une suite en sol mineur.

Discographie[modifier | modifier le code]

  • Vincent Lübeck, Organ Works, Léon Berben (orgue), Aeolus - AE 10571 (2009)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Écoles allemandes d'orgue

Partitions gratuites[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :