Vincent Guigueno

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Vincent Guigueno
Image dans Infobox.
Vincent Guigueno en 2014.
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (53 ans)
VannesVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Directeur de thèse

Vincent Guigueno est un ingénieur civil et un historien français. Spécialiste de l'histoire maritime et notamment des phares, il est connu par la publication d'ouvrages grand public sur l'histoire des phares français. L'ouvrage Le Phare Amédée, lumière de Paris et de la Nouvelle-Calédonie, co-écrit avec Valérie Vattier, reçoit en 2013 le grand prix du salon du livre insulaire.

En 2016 il est le lauréat du prix André Giret de l'Académie de marine du fait de ses travaux concernant le domaine maritime.

Biographie[modifier | modifier le code]

Vincent Guigueno est né le [1] à Vannes dans le département du Morbihan[2].

Il commence ses études supérieures en intégrant l’École polytechnique en 1988. Durant sa première année il effectue une période, à cheval sur 1988 et 1989, à bord de la frégate Duguay-Trouin, en mission dans le golfe Persique, comme commissaire de la Marine. À l’issue de ces trois années d’études le nouvel ingénieur polytechnicien poursuit en intégrant l’École nationale des ponts et chaussées en 1991. Durant sa dernière année il complète avec un Diplôme d'études approfondies (DEA) en Organisation et Pilotage des Systèmes de Production dont il suit la formation en partie à l’Université Paris-Est-Marne-la-Vallée (UPEM). En 1994, il termine ce cycle en devenant ingénieur civil des ponts et chaussées[2],[3].

Ensuite, du fait de professeurs d’histoire, des deux écoles, qui l’ont plus qu’intéressé à leur matière, il change d’orientation en commençant en 1995 un doctorat en histoire de l’Université Panthéon-Sorbonne. Le sujet de sa thèse est le service des phares et son directeur Antoine Picon. En 1999, il devient docteur en histoire après avoir soutenu avec succès : Au service des phares[4]. La signalisation maritime en France, XIXe-XXe[5],[3].

Vincent Guigueno commence sa carrière professionnelle par un retour à l’École des Ponts pour prendre les postes de secrétaire général du département Villes, Environnement, Transport et de responsable de la formation des architectes urbanistes de l’État. En 2002, tout en restant dans l’école il devient enseignant chercheur dans le laboratoire Techniques, Territoires et Sociétés. De 2006 à 2008 il devient chercheur associé à l’École française de Rome[3].

C’est en 2009 qu’il retrouve le monde des phares, dans lequel il avait gardé des liens depuis la préparation de sa thèse, en prenant le poste de chargé de mission pour le patrimoine des phares à la Direction des affaires maritimes[2].

En 2010, il est, avec Valérie Vattier co-auteur de l'ouvrage Le phare Amédée, lauréat du grand prix du 12e Salon du livre insulaire à Ouessant[6].

En 2012, Vincent Guigueno est commissaire de l'exposition Phares qui est proposée au Musée national de la Marine du au [7],[8],[9].

Il intègre le corps des conservateurs du patrimoine le [10].

Publications[modifier | modifier le code]

Ouvrages[modifier | modifier le code]

Articles en ligne (sélection)[modifier | modifier le code]

  • avec Antoine Picon, « Entre rationalisme et éclectisme, l’enseignement d’architecture de Léonce Reynaud », Bulletin de la Sabix, vol. 16,‎ , p. 12-20 (lire en ligne [PDF]),
  • « Des phares-étoiles aux feux-éclairs », Réseaux, no 109,‎ , p. 96-112 (lire en ligne),
  • « Le visage de l’histoire : L’armée des ombres et la figuration de la Résistance au cinéma », Vingtième Siècle : Revue d'histoire, no 72,‎ , p. 79-87 (lire en ligne),
  • « Le rivage des ingénieurs », Le Mouvement social, no 200,‎ , p. 147-152 (lire en ligne),
  • (en) « Engineering the words : Robert Louis Stevenson and the Bell Rock Lighthouse », The Yale University Gazette, vol. 80, nos 1/2,‎ , p. 57-64 (lire en ligne),
  • « Jean Epstein : un cinéaste à deux faces », Cinémathèque française,‎ (lire en ligne),
  • « La France vue du sol : une histoire de La Mission photographique de la Datar (1983-1989) », Études photographiques, no 18,‎ , p. 96-119 (lire en ligne),
  • « Un spectacle médiatique pour la ville et le monde : La Coupe de l'America et New York (1893-1903) », Le Temps des médias, no 9,‎ , p. 79-90 (lire en ligne),
  • « Nous ne sommes pas des nouveaux venus dans ces mers » : Centenaire de Lapérouse et présence française dans le Pacifique (1879-89) (Communication présentée au colloque « Lapérouse et les explorateurs français du Pacifique. Espaces de découverte et savoirs scientifiques (1760-1840) »), Musée national de la Marine, 16-17 octobre 2008, 9 p. (lire en ligne [PDF]).

Audiovisuel[modifier | modifier le code]

Prix[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Vincent Guigueno », sur http://www.globalmagazine.info/, (consulté le 17 février 2017).
  2. a b et c Nathalie Kieffer, « Vincent Guigueno « Le phare Amédée » », sur École des Ponts ParisTech : Lessage blog, (consulté le 19 février 2017).
  3. a b et c « Guigueno Vincent » [PDF], sur www.inp.fr (consulté le 19 février 2017).
  4. « Contributions. Vincent Guigueno », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  5. « Theses : Au service des phares par Vincent Guigueno », sur www.theses.fr, (consulté le 19 février 2017).
  6. a et b « Remises de prix au 12e salon du livre insulaire à Ouessant : le palmarès », Ouest-France,‎ (lire en ligne, consulté le 18 février 2017).
  7. Marie-Béatrice Baudet, « Les "bateaux de pierre", sentinelles de lumière », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  8. Olivier Bourbon, « Vincent Guigueno : «Nous réfléchissons à d’autres usages pour les phares» (Expo Phares au musée de la Marine - interview) », Voiles et Voiliers,‎ (lire en ligne, consulté le 18 février 2017).
  9. Aurélie Luneau, « Le temps des phares, gardiens des côtes de France », sur www.franceculture.fr, (consulté le 18 février 2017).
  10. France, « Arrêté du 24 décembre 2014 portant intégration statutaire au titre de l'année 2015 dans le corps des conservateurs du patrimoine de l'Etat », Journal officiel de la République française, no 0013,‎ , texte 61 (lire en ligne, consulté le 19 février 2017).
  11. Jean Planchais, « Quand l'ambiguïté vichyste fait école », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  12. Philippe-Jean Catinchi, « Entre terre et mer », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  13. Arlette Farge, « Des films entourés d'eau », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  14. Thomas Wieder, « Christian DELAGE, Vincent GUIGUENO, L’Historien et le Film, Gallimard, coll. Folio Histoire, 362 p., 48 ill. NB, 2004. », Études photographiques, no 17,‎ (lire en ligne, consulté le 4 mars 2017).
  15. « 14 ans de prix littéraires : jurys, auteurs lauréats, maisons d'éditions : Ouvrages lauréats du Prix du Livre Insulaire 1999-2011 », sur salon du livre insulaire, (consulté le 18 février 2017).
  16. « Le palmarès prix du livre insulaire 2010 », sur salon du livre insulaire, (consulté le 18 février 2017).
  17. « Actualités d'ailleurs », Endemix, no 01,‎ , p. 8 (lire en ligne [PDF], consulté le 18 février 2017).
  18. « Point de vues lauréat de 2 médailles au Grand prix de l’Académie de Marine à Paris », sur éditions poiht de vues, (consulté le 18 février 2017).
  19. « Prix de l'académie, prix des fondations : lauréats 2016 », sur http://www.academiedemarine.com, (consulté le 18 février 2017).
  20. « Prix de l'académie : lauréats 2019 », sur http://www.academiedemarine.com, (consulté le 21 décembre 2020).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Thomas Wieder, « Christian Delage, Vincent Guigueno, L’Historien et le Film, Gallimard, coll. Folio Histoire, 362 p., 48 ill. NB, 2004 », Études photographiques,‎ (lire en ligne),
  • « Du haut d'un phare, on lit le paysage (entretien avec Vincent Guigueno, historien) », Ouest France,‎ (lire en ligne),
  • « Histoire de phare. Vincent au pied d'Amédée », Le Télégramme,‎ (lire en ligne).
  • Olivier Bourbon, « Vincent Guigueno : «Nous réfléchissons à d’autres usages pour les phares» », Voiles et Voiliers,‎ (lire en ligne),
  • « Vincent Guigueno retrace l'histoire des phares », Ouest-France,‎ (lire en ligne).

Autres médias[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]