Vincent Ghadimi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Vincent Ghadimi
Description de cette image, également commentée ci-après
Vincent Ghadimi en 2008

Naissance
Rocourt, province de Liège
Lieux de résidence Nivelles (Belgique)
Activité principale Compositeur, pianiste, chef de chœur
Style Musique classique
Éditeurs Lantromusic, Alain van Kerckhoven Éditeur
Formation piano, composition, direction chorale

Vincent Ghadimi (né le à Rocourt[1] dans la province de Liège) est un pianiste et compositeur belge, professeur de piano, de solfège et accompagnateur à l'Académie néerlandophone de Bruxelles.

Biographie[modifier | modifier le code]

Formation[modifier | modifier le code]

Vincent Ghadimi prend ses premiers cours privés de musique, à l’âge de quinze ans, avec le compositeur et chef de chœur Walter Vandorpe, il entreprend ensuite des études musicales à L'Académie de Schaerbeek où il étudie le piano avec Leonardo Anglani.

Il suit ensuite les cours d’histoire de la musique (Henri Vanhulst) ainsi que le solfège (Étienne De Lombaert) au Conservatoire royal de Bruxelles. Au Conservatoire Royal de Bruxelles il obtient les premiers prix de piano (Jean-Claude Vanden Eynden) et de musique de chambre (Serge Bémant), ainsi que le Diplôme supérieur de solfège de spécialisation (Michel Lysight)[1]. Il suit également les cours d’harmonie et contrepoint chez Franklin Gyselynck, au Conservatoire de Bruxelles.

Au Conservatoire de Rotterdam, il obtient dans la classe d'Aquiles Delle-Vigne le diplôme de Maître de Musique pour le piano et la musique de chambre avec grande distinction ainsi qu'une spécialisation en piano 4 mains et deux pianos chez Nelson Delle-Vigne Fabbri. Il étudie ensuite avec ce dernier pendant trois ans à l'École normale Alfred-Cortot à Paris et suit également des classes de maître chez Lazar Berman, Zoltán Kocsis, Andrei Nikolsky, Peter Eicher[2].

Il suit également divers stages à Mannheim, au Mozarteum à Salzbourg (trois années consécutives), au Festival d’Été à Flaine, à L’École normale Alfred-Cortot de Paris[2] ; à Braine l’Alleud (Music-A Braine L'Alleud), il devient le temps d’un stage l’assistant de Nelson Delle-Vigne Fabbri. Vincent Ghadimi a reçu très tôt les encouragements écrits du compositeur Joaquín Rodrigo[2].

Passionné par l’enseignement du chef d'orchestre Sergiu Celibidache, il suit les stages de Phénoménologie de la musique avec son assistant Konrad von Abel. C’est dans cet esprit qu’il donnera un « performance » dans un collège catholique (Sint-Jozef) à Sint-Niklaas en 2009 dans le cadre du « The Milena Principle », organisation dont il a fait partie. Vincent Ghadimi a suivi également quelques cours de direction chorale avec Denis Menier et poursuit actuellement ses cours avec Xavier Haag. Il fait partie du mouvement À Chœur Joie et dirige la chorale The Egmont Voices.

Carrière[modifier | modifier le code]

Il participe en tant que compositeur et chef de chœur d’enfants ainsi que chef d’orchestre à l’opéra pour enfants « Décamero lala » (représenté au Palais des beaux-arts de Bruxelles pour Jeugd en Muziek Brussel, en ). À ce titre, et afin de mieux préparer le chœur d’enfants, il suit pendant deux ans des cours de chant chez Evelyne Bohen au Hoofdstedelijke Academie voor muziek, woord en dans.

En , il participe en duo avec sa femme Cécile Marichal[3] à un concert en soutien au projet du Cancer Support Grup au centre culturel d'Evere[4].

« Le Crocodile en-chanté », conte musical interprété avec Laurence Renson (mezzo-soprano) est représenté à L’Entrela (centre culturel d’Evere) dans le cadre de Famizik le .

Ses récitals de piano lui ont valu les éloges de la presse tels que : « ... geste ample, toucher élastique, dynamique impressionnante, il offre une musique solidement construite ... » Martine Dumont-Mergeay, La Libre Belgique[2] ; « un pianiste d’exception » Le Télégramme[5].

Il réside à actuellement à Nivelles et est professeur titulaire de piano et de musique de chambre à l'Académie néerlandophone de Bruxelles (Hoofdstedelijke Academie), en tant qu’artiste il fait partie des « Tournées art et vie » (fédération Wallonie-Bruxelles).

Concerts [modifier | modifier le code]

  • Belgique : « Château Cheneau » à Braine L’Alleud, « Musée de l’Art Wallon » à Liège, « Palais des beaux-arts de Bruxelles : Salle Studio », Auditorium Kaufmann, Auditorium Maene, Hôtel de Ville de Bruxelles, « Salle Delvaux » à Bruxelles, « Salle Jules Bastin » et l'église suédoise à Waterloo.
  • France : salle Alfred-Cortot, église Saint-Merri à Paris, église de Brignogan-Plages.
  • Allemagne : Conservatoire de Mannheim, Dreikönigskirche à Dresden.
  • Autriche : Wiener Saal et Leopold Saal à Salzburg. 
  • Hollande : Kleine zaal et Jurriaanse zaal au Doelen à Rotterdam, Volksuniversiteit à Leyde, Muziekcentrum Enschede Arke Zaal, Midzomerfestival de Schollebos.
  • Portugal : Atheneu à Porto
  • Italie : Teatro Massari de Marignano, Centre culturel de Turin.
  • Espagne : Église San Marco à Ibiza.

En 2005, il crée avec sa femme, la harpiste Cécile Marichal l'ensemble Polyface qui se produit régulièrement en concert (Atelier de la Dolce Vita, Atelier Marcel Hastir, Auditorium Maene, Auditorium Hanlet, Centre Culturel les Chiroux, L’Heure Musicale, Festival au château d’Attalens en Suisse...), explorant le répertoire peu connu pour piano et harpe, ainsi que le répertoire solo de ces deux instruments[6].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Vincent Ghadimi est titulaire de deux premiers prix de concours internationaux de piano :

Œuvres et enregistrements[modifier | modifier le code]

Parallèlement à sa carrière pianistique , il compose de nombreuses œuvres :

  • 1991 : Nutations pour clarinette et piano, éd. Alain Van Kerckhoven[8], enregistré chez René Gailly par Ronald Van Spaendonck et Leonardo Anglani[9].
  • 1992 : Création au Conservatoire Royal de Bruxelles : Opuscule pour ensemble instrumental.
  • 2002 : Jongleurs de Têtes pour piano solo écrit pour le concours d'Orléans (joué par Marina Scalafiotti) obtient dans sa seconde version le Diplôme d’Honneur au Concours TIM 2006, dédié à Roberto Plano.
  • 10 chansons pour enfants (en néerlandais), version chant-piano, publié chez Lantro Music, sur des textes de Henk Pringels.
  • 2006 : Création au Festival de musique belge contemporaine de Mémoires d'enfance pour piano, dédiées à Benjamin Rawitz, éd. Lantro Music.
  •  2 Préludes pour piano dédiées à Nelson Delle-Vigne et Cécile Marichal, éd. Lantro Music.
  • Toccatine pour piano dédiée à Jan Michiels, œuvre imposée 2006 en T5 à l’Académie d’Uccle, éd. Lantro Music.
  • Toccata pour harpe, dédiée à  Cécile Marichal, éd Lantro Music[6]
  • Zoo, œuvre pédagogique pour la harpe (dont « Lions » est œuvre imposée 2008 par le DKO pour le degré inférieur dans toute la Flandre ), éd. Lantro Music
  • Circus, œuvre pédagogique pour le piano (pour les degrés inférieurs et moyens), éd Lantro Music.
  • Petite suite antique pour flûte et harpe (Prélude-Sarabande-Menuet-Gigue), jouée par Sophie Hallynck et Denis-Pierre Gustin
  • Cheese-Impromptu pour harpe et piano
  • Pop Corn pour orchestre à cordes, dédié à l’ensemble Desafinado, direction Gabriel Laufer.
  • Verd ‘Ivresse’ pour violon et piano , dédié au Duo Gemini
  • 2015 : Création belge le à L’atelier Marcel Hastir (Bruxelles) : Fantomas fantaisie quasi sonata pour violoncelle et piano, inspiré par l'œuvre du poète Ernst Moerman), création mondiale au Mexique en (ensuite à Bucarest) par le duo Florescu-Fernandez
  • 2014 : Verwonding et Vers, deux Lieder pour soprano et harpe, créés par Martine Reyners et Cécile Marichal au centre culturel d’Overpelt  () sur des textes de August Van Cauwelaert (textes à propos de la Première Guerre mondiale).
  • 2008-2009 : De Zwerver en de Roos conte musical pour quatuor vocal et piano, écrit dans le cadre de Jeugd en Muziek Brussel, pour 6 représentations, dédié à l’ensemble Vocamabile, textes de Geert Vermeire[10].

Ses œuvres sont jouées à de nombreuses occasions au festival de musique belge contemporaine, Festival Émergence.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • « Ghadimi, Vincent », dans Thierry Levaux (préf. Robert Wangermée), Dictionnaire des compositeurs de Belgique du Moyen-Âge à nos jours, Éditions Art in Belgium, , 736 p. (ISBN 2-930338-37-7, OCLC 68910673).
  • (nl) Flavie Roquet (dir.), Lexicon Vlaamse componisten geboren na 1800, Roeselare, Roularta Books, , 945 p. (ISBN 978 90 8679 090 6), p. 346.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « Vincent Ghadimi », sur Alain Van Kerckhoven Éditeur.
  2. a b c d e et f (en-GB) « Vincent Ghadimi », International Music Academy of Colombes,‎ (lire en ligne, consulté le 14 mai 2018)
  3. http://duodesnaiades.be/cecile-marichal-harpe/
  4. http://www.cancer-support.eu/category/infos-evenements/concerts-fr
  5. « Vincent Ghadimi : un pianiste d'exception », Le Télégramme.fr,‎ (lire en ligne).
  6. a et b Présentation sur aca-uccle.be.
  7. http://www.concursopianoibiza.com/festival-international/?lang=en
  8. (OCLC 28433962)
  9. XXth century Belgian works for clarinet and piano, René Gailly International, (OCLC 40713396).
  10. (en) Workshops for children and teenagers sur themilena.com.

Liens externes[modifier | modifier le code]