Vincent Dubois (homme politique)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dubois et Vincent Dubois.

Vincent Dubois
Illustration.
Fonctions
Sénateur français

(4 mois et 5 jours)
Élection 28 septembre 2014
Circonscription Polynésie française
Groupe politique UDI-UC
Successeur Nuihau Laurey
Biographie
Date de naissance (38 ans)
Lieu de naissance Cannes (Alpes-Maritimes)
Nationalité Français
Parti politique Tahoeraa huiraatira
Diplômé de Université d'Oxford
Université Panthéon-Assas
Profession Avocat

Vincent Dubois, né le à Cannes, est un avocat et homme politique français.

Il est élu sénateur de la Polynésie française le , mais son élection est invalidée en .

Biographie[modifier | modifier le code]

Études et profession[modifier | modifier le code]

Ayant passé son enfance et son adolescence à Tahiti, il poursuit ses études en métropole, à Paris, à Nice, où il obtient une maîtrise de droit public, puis à l'université d'Oxford en Angleterre, où il décroche une maîtrise de droit privé, option « carrières judiciaires » dans le cadre d'un échange Erasmus. Après l'obtention d'un master en droit public de l'économie, délivré par l'université Panthéon-Assas, il intègre le CRFPA de Versailles en 2006, et obtient son CAPA en octobre 2007. Il prête serment en novembre 2007 devant le barreau de Papeete et commence sa carrière en tant que collaborateur de Me François Quinquis.

Depuis le , il est associé fondateur du cabinet Fenuavocats[1].

Il se fait connaître du grand public polynésien dans certaines affaires pénales à forte résonance médiatique locale. Il est notamment l'avocat d'Henri Haiti, dans l'affaire de l'assassinat du touriste allemand Stefan Ramin[2], ou de Rere Puputauki, dans l'affaire du naufrage du Tahiti Nui IV[3] et de la disparition du journaliste Jean-Pascal Couraud[4].

Parcours politique[modifier | modifier le code]

Vincent Dubois se lance en politique après avoir fait la connaissance de Cora Flosse, fille de Gaston Flosse. Il est 17e sur la liste « Punaauia To'u Oire » du député Jean-Paul Tuaiva, défaite aux élections municipales du 30 mars 2014 dans la commune de Punaauia[5]. Il dirige ensuite avec succès la campagne de Maina Sage, candidate du Tahoeraa huiraatira à l’élection législative partielle dans la première circonscription de la Polynésie française, en remplacement d'Édouard Fritch.

Il est élu sénateur de la Polynésie française le [6], mais son élection est invalidée par le Conseil constitutionnel le [7]. Durant sa courte présence au Sénat, il siège au sein du groupe UDI-UC et est membre de la commission des Lois constitutionnelles, de législation, du suffrage universel, du Règlement et d'administration générale ainsi que de la délégation sénatoriale aux Outre-mer. Candidat à sa succession lors de l'élection partielle du , il recueille 34,33 % des voix.

Candidat du Tahoeraa huiraatira aux élections législatives de 2017 dans la troisième circonscription de la Polynésie française, il termine en troisième position le avec 27 % des suffrages exprimés, ce qui ne lui permet pas de se maintenir au second tour faute d'avoir réuni plus de 12,5 % des inscrits[8].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Vincent Dubois a pratiqué le rugby. Demi-finaliste du championnat de France universitaire en 2006, il a été plusieurs fois champion de Polynésie de rugby à XV, et a fait partie de la sélection polynésienne aux Jeux du Pacifique de 2007[1]. Il est titulaire de la licence d'agent sportif de la Fédération française de football.

Il est le gendre de Gaston Flosse, ancien président de la Polynésie française.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]