Vincent Borel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Vincent Borel
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités

Vincent Borel est un écrivain français né à Gap en .

Biographie[modifier | modifier le code]

Il intègre en en 1985 les pages culture du Matin de Paris puis rejoint la rédaction de 7 à Paris l'année suivante. Après avoir rencontré Jean-François Bizot, fondateur de Radio Nova et du mensuel Actuel, il intègre la rédaction en tant que journaliste polyvalent, sections médecine, théâtre, cinéma, vie nocturne et mœurs contemporaines. Après des études de piano et d’orgue, et malgré une prédilection pour l’opéra et l’art sacré, il découvre les débuts de la house music et l’univers des raves. C'est l’occasion d’un premier roman Un Ruban noir, suivi en 1998 d’un écrit plus médical Vie et mort d’un crabe. En 1999, il devient rédacteur en chef de Nova magazine et publie, en 2002, Baptiste, un roman contant l’accession au pouvoir de Jean-Baptiste Lully[1].

Cette variation contemporaine sur la politique, ses coulisses et ses aléas, est suivie de Mille regrets un roman picaresque. En 2004, il quitte le groupe Nova Press pour intégrer les rédactions des mensuels Classica et Opéra magazine. Suivront Un curieux à l'opéra : abécédaire impertinent de l'art lyrique, et un précis musicologique sur Lully.

De 2005 à 2011, il est chroniqueur dans la Matinale de France Musique. Il écrit régulièrement dans les mensuels Geo et Geo Histoire. Son œuvre romanesque se poursuit chez Sabine Wespieser, avec Pyromanes, une fable apocalyptique. Antoine et Isabelle, en 2010, tisse le destin de sa famille avec celle des Gillet, une importante dynastie d'industriels lyonnais[2]. 2013 voit la sortie de Richard W., roman de la vie de Wagner[3].

En 2014, il signe le scénario d'Apocalypse 10 destins, une application pédagogique sur la Grande Guerre et coproduite par France Télévisions. voit la parution d'un nouveau roman Fraternels.

Œuvres[modifier | modifier le code]

- Prix Laurent-Bonelli Virgin-Lire 2010[4] - Prix Page des libraires, 2010

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Christine Ferniot (Lire), publié le, « Vincent Borel, romancier de la mémoire », sur L'Express.fr, (consulté le 17 janvier 2013)
  2. Raphaëlle Rérolle, « "Antoine et Isabelle", de Vincent Borel : esprits de familles », Le Monde des livres,‎ (lire en ligne)
  3. « Vincent Borel raconte Richard Wagner : immense ! », France Info, (consulté le 21 août 2016)
  4. « Le prix Lire-Virgin Megastore à Vincent Borel », sur Le Magazine Littéraire, (consulté le 17 janvier 2013)
  5. « Richard W. de Vincent Borel », sur Le Monde.fr, (consulté le 17 janvier 2013)

Liens externes[modifier | modifier le code]