Vin technologique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Un vin technologique est un vin produit par une vinification où les interventions humaines masquent sa typicité intrinsèque[1].

Caractéristique[modifier | modifier le code]

Les interventions technologiques sur un vin peuvent se décliner en des actions séparées, mais souvent combinées entre elles : soit par des additions œnologiques nombreuses (levurage avec des levures sélectionnées, sulfitage, acidification, chaptalisation, collage, ajout de tannins ou de copeaux de bois, ...), soit par un élevage en fût intensif, soit par des traitements poussés (filtration, désalcoolisation, ...).

Les vins technologiques se caractérisent par une standardisation organoleptique[2] et une banalisation du goût pour le consommateur, mais ils ont l'avantage d'être exempts de défauts[3]. Ces vins vont généralement à l'encontre des vins de terroir et des vins de cépage[4].

Historique[modifier | modifier le code]

Ces vins apparaissent à l'époque des grandes avancées de l'œnologie, dans les années 1980[3]. Le contrôle de la vinification a fait l’essor des vins du Nouveau Monde, les qualifiants de vins technologiques à leurs débuts[4],[Note 1],[5]. Ces méthodes sont souvent reprises dans les domaines de production de masse, pour assurer une qualité moyenne mais constante, destinée à la grande consommation. L'avènement de l'informatique, et de l'intelligence artificielle dans les années 2010 voit un changement d'approche dans l'utilisation de la technologie, elle est alors utilisée pour mieux comprendre les vignobles et les vins, prendre des décisions, et optimiser les interventions humaines pour qu'elles soient minimales[6]. Ces nouvelles méthodes technologiques et leurs objectifs s'opposent à la production de vins justement dits technologiques.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par la suite, les vins technologiques se retrouvent dans tous les pays producteurs, traditionnels comme du Nouveau Monde, et inversement, des vins de terroir sont produits dans le Nouveau Monde. Les deux types de production peuvent cohabiter au sein même d'un unique domaine..

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Vins de terroirs versus vins technologiques ? », sur Toutlevin.com (consulté le 12 février 2020).
  2. « Gilles Masson : « le rosé a trop souvent été montré du doigt » », sur La Revue du vin de France (consulté le 12 février 2020).
  3. a et b Jacky Rigaux et Jean Rosen, Le goût retrouvé du vin de Bordeaux, Actes Sud Nature, (ISBN 978-2-330-11475-6, lire en ligne).
  4. a et b (en) Giuliani, Elisa, Éditeur scientifique. Morrison, Andrea Marie, (1957- ...)., Éditeur scientifique. Rabellotti, Roberta, Éditeur scientifique., Innovation and technological catch up : the changing geography of wine production, Edward Elgar, cop. 2011 (ISBN 1-84844-994-1 et 978-1-84844-994-7, OCLC 800873305, lire en ligne).
  5. (en) Yohanna Vieira Juk et Marcos Paulo Fuck, « Innovations and Support Institutions: the 1st Geographical Indication in Brazil », Journal of technology management & innovation, vol. 10, no 2,‎ (ISSN 0718-2724, DOI 10.4067/s0718-27242015000200008, lire en ligne, consulté le 12 février 2020).
  6. Benoist Simmat, « Technologies: le vin bouge », sur Libération.fr, (consulté le 12 février 2020).