Villequier-Aumont

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Villequier-Aumont
Villequier-Aumont
Mairie.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Aisne
Arrondissement Laon
Intercommunalité Communauté d'agglomération Chauny-Tergnier-La Fère
Maire
Mandat
Loïc Chala
2020-2026
Code postal 02300
Code commune 02807
Démographie
Gentilé Genlisien(ne)s
Population
municipale
646 hab. (2017 en augmentation de 1,1 % par rapport à 2012)
Densité 52 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 39′ 29″ nord, 3° 12′ 25″ est
Altitude Min. 52 m
Max. 121 m
Superficie 12,34 km2
Élections
Départementales Canton de Chauny
Législatives Quatrième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Hauts-de-France
Voir sur la carte administrative des Hauts-de-France
City locator 14.svg
Villequier-Aumont
Géolocalisation sur la carte : Aisne
Voir sur la carte topographique de l'Aisne
City locator 14.svg
Villequier-Aumont
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Villequier-Aumont
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Villequier-Aumont

Villequier-Aumont est une commune française située dans le département de l'Aisne, en région Hauts-de-France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Entrée de Villequier-Aumont.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le village s'appelait jadis Genlis, mentionné en 1173 sous la forme Genli. Il s'agit probablement d'un toponyme en -acum, composé avec le nom d'homme gallo-romain Genilius. Il a pour homonyme Genlis, commune de la Côte-d'Or[1].

Genlis prend le nom de Villequier-Aumont par ordonnance du .

Genlis[2] a été érigé en marquisat pour Pierre Bûlart en [3] (il avait acquis cette seigneurie sur les d'Hangest en 1569), et en duché pour le compte des ducs d'Aumont de Villequier en 1774.

Les deux éléments du titre : Villequier et Aumont se sont substitués au toponyme originel, tout comme Montfaucon, aujourd'hui Villequiers dans le Cher (et pour la même raison : évocation d'une ancienne seigneurie normande de la Maison d'Aumont, par ailleurs d'origine picarde).

Le premier élément est directement issu du nom de la commune de Villequier dans la Seine-Maritime, ancien fief des d'Aumont et toponyme anglo-scandinave composé du vieil anglais wilig (variante de weliġ, moderne willow) « saule » que l'on rencontre dans Willitoft en Grande-Bretagne et du vieux norrois kjarr « marais » que l'on retrouve également dans Orcher[4].

Par ordonnance royale du , la commune de Guyencourt (canton de Chauny, district de Genlis), composée des hameaux de Guyencourt et du Plessis-Godin, a été réunie à Villequier-Aumont.

Histoire[modifier | modifier le code]

Depuis 2014, la commune de Villequier-Aumont est jumelée avec la commune de Villequier en Seine-Maritime.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
avant 1877 après 1879 Lemaire[5]    
juin 1995 avril 2014 Michel Lacaze[6]    
avril 2014[7] juillet 2020 Rémi Dazin DVD Chef d'entreprise
juillet 2020[8] En cours
(au 14 juillet 2020)
Loïc Chala    

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[9]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[10].

En 2017, la commune comptait 646 habitants[Note 1], en augmentation de 1,1 % par rapport à 2012 (Aisne : -1,18 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
6146826827749419729671 000985
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
928917893865868776866760762
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
722663635411477437440468420
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
473503504600603602591631629
2017 - - - - - - - -
646--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[11] puis Insee à partir de 2006[12].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Saint-Martin.
  • Monument aux morts.
  • Vestiges du château.
  • Hospice Chatelet-Ducellier.
  • Abbaye Sainte-Élisabeth de Genlis, fondée en 1221, disparue.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieu en France, Librairie Guénégaud, Paris, 1989 (ISBN 2-85023-076-6).
  2. Voir carte de Cassini, n° 43 -Laon-.
  3. Dictionnaire de la Noblesse,De la Chenay-Desbois et Badier, t4, page 371.
  4. François de Beaurepaire (préf. Marianne Mulon), Les Noms des communes et anciennes paroisses de la Seine-Maritime, Paris, A. et J. Picard, , 180 p. (ISBN 2-7084-0040-1, OCLC 6403150) et peut-être dans Cherbourg
  5. Almanach historique administratif et commercial de la Marne de l'Aisne et des Ardennes, Matot-Braine, Reims, 1879, p222.
  6. Préfecture de l'Aisne consulté le 7 juillet 2008
  7. « Liste des maires de l'Aisne » [xls], Préfecture de l'Aisne, (consulté le 17 août 2014)
  8. « Loïc Chala succède à Rémi Dazin en tant que maire de Villequier-Aumont », L'Aisne nouvelle,‎ (lire en ligne, consulté le 14 juillet 2020) « Loïc Chala est le nouveau maire de Villequier-Aumont ».
  9. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  10. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  11. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  12. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.

Liens externes[modifier | modifier le code]