Villeneuve-les-Sablons

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Villeneuve-les-Sablons
Villeneuve-les-Sablons
La mairie.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Oise
Arrondissement Beauvais
Intercommunalité Communauté de communes des Sablons
(siège)
Maire
Mandat
Christian Neveu
2020-2026
Code postal 60175
Code commune 60678
Démographie
Gentilé Villeneuvois, Villeneuvoises
Population
municipale
1 188 hab. (2017 en diminution de 8,47 % par rapport à 2012)
Densité 268 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 14′ 15″ nord, 2° 04′ 39″ est
Altitude Min. 91 m
Max. 133 m
Superficie 4,43 km2
Élections
Départementales Canton de Méru
Législatives Troisième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Hauts-de-France
Voir sur la carte administrative des Hauts-de-France
City locator 14.svg
Villeneuve-les-Sablons
Géolocalisation sur la carte : Oise
Voir sur la carte topographique de l'Oise
City locator 14.svg
Villeneuve-les-Sablons
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Villeneuve-les-Sablons
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Villeneuve-les-Sablons

Villeneuve-les-Sablons est une commune française située dans le département de l'Oise, en région Hauts-de-France .

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

La commune est située sur la RD 923 (ancienne route nationale 323) à 4 km de Méru, à 16 km de Chaumont-en-Vexin, à 24 km de Pontoise et à 26 km de Beauvais. La gare la plus proche est celle de Méru.

La commune est peu boisée et ne compte que deux bois : à l'est, le bois des Saules bordé par le centre d'enfouissement technique et, à l'ouest, le bois de la Gloriette où un parcours santé a été aménagé.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Villeneuve-les-Sablons est bordée par Méru à l'est, Saint-Crépin-Ibouvillers au nord, Ivry-le-Temple à l'Ouest, Hénonville au sud-ouest et Amblainville au sud.

Communes limitrophes de Villeneuve-les-Sablons
Saint-Crépin-Ibouvillers
Ivry-le-Temple Villeneuve-les-Sablons Méru
Hénonville Amblainville

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est mentionné sous la forme Villa nova en 1196, « le nouveau domaine ».

Durant la Révolution, la commune, alors nommée Villeneuve le Roi, porte le nom de Villeneuve-les-Sablons[1]. Sablons évoquerait des terrains sableux.

Ce nom, abandonné à la sortie de la période révolutionnaire, est repris en 1930[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le village est fondé en 1195 dans la forêt d'Hénonville sous le nom de Villa nova sanctus melaris.

Villeneuve-les-Sablons est sur l'ancienne route royale qui allait de Beauvais à Pontoise.

Une maison templière dépendant de la commanderie d'Ivry-le-Temple a existé dans le village

.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Rattachements administratifs et électoraux[modifier | modifier le code]

La commune se trouve dans l'arrondissement de Beauvais du département de l'Oise. Pour l'élection des députés, elle fait partie depuis 1988 de la troisième circonscription de l'Oise.

Elle fait partie depuis 1793 du canton de Méru[1]. Dans le cadre du redécoupage cantonal de 2014 en France, ce canton, dont la commune est toujours membre, est modifié, passant de 20 à 16 communes.

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

La commune est le siège de la communauté de communes des Sablons, créée en 2000.

Politique locale[modifier | modifier le code]

Lors du 1er tour des élections municipales de 2020, deux listes étaient en lice, celle menée par le maire sortant, Christian Neveu, et celle Corinne André-Bauchet, également sans étiquette. Elles ont obtenu strictement le même nombre de suffrages exprimés, 246[3].

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 En cours
(au 16 avril 2014)
Christian Neveu SE Réélu pour le mandat 2014-2020[4]

Jumelages[modifier | modifier le code]

Le bourg est jumelé avec :

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[5]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[6].

En 2017, la commune comptait 1 188 habitants[Note 1], en diminution de 8,47 % par rapport à 2012 (Oise : +1,75 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
411402433424419389400414446
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
418403403457470528510507506
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
507528551512484389380411450
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
4194114537881 0241 0841 2441 2811 210
2017 - - - - - - - -
1 188--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[1] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique
Pyramide des âges en 2007

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (10,4 %) est en effet inférieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (17,5 %). À l'instar des répartitions nationale et départementale, la population féminine de la commune est supérieure à la population masculine. Le taux (52,8 %) est supérieur au taux national (51,6 %).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 47,2 % d’hommes (0 à 14 ans = 26,7 %, 15 à 29 ans = 13,6 %, 30 à 44 ans = 26,7 %, 45 à 59 ans = 23,7 %, plus de 60 ans = 9,2 %) ;
  • 52,8 % de femmes (0 à 14 ans = 27,1 %, 15 à 29 ans = 15,5 %, 30 à 44 ans = 26 %, 45 à 59 ans = 19,9 %, plus de 60 ans = 11,4 %).
Pyramide des âges à Villeneuve-les-Sablons en 2007 en pourcentage[8]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,0 
90  ans ou +
0,3 
2,4 
75 à 89 ans
3,8 
6,8 
60 à 74 ans
7,3 
23,7 
45 à 59 ans
19,9 
26,7 
30 à 44 ans
26,0 
13,6 
15 à 29 ans
15,5 
26,7 
0 à 14 ans
27,1 
Pyramide des âges du département de l'Oise en 2007 en pourcentage[9]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,2 
90  ans ou +
0,8 
4,5 
75 à 89 ans
7,1 
11,0 
60 à 74 ans
11,5 
21,1 
45 à 59 ans
20,7 
22,0 
30 à 44 ans
21,6 
20,0 
15 à 29 ans
18,5 
21,3 
0 à 14 ans
19,9 

Enseignement[modifier | modifier le code]

Villeneuve-les-Sablons fait partie de l'Académie d'Amiens (zone B).

Le village possède un groupe scolaire[Quand ?], composé d'une école maternelle et d'une école élémentaire. Son collège de rattachement est le collège du Thelle de Méru.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'église de la Nativité-de-la-Vierge.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Félix Guattari, né dans la commune en 1930, psychanalyste et philosophe français.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Bernhard Duhamel, Guide des églises du Vexin français : La Villeneuve-les-Sablons, Paris, Éditions du Valhermeil, , 344 p. (ISBN 2-905684-23-2), p. 330-332

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • « Villeneuve-les-Sablons », Ma commune, Ministère de la cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales (consulté le 20 mars 2020).

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  2. Décret du , Journal officiel du 12 mars 1930, p. 2787, sur Légifrance.
  3. Clémence Bauduin, « Municipales dans l’Oise : égalité parfaite à Villeneuve-les-Sablons : Le face-à-face qui oppose Christian Neveu à Corinne André-Bauchet s’est soldé, dimanche soir, par un match nul, 246 voix partout. », Le Parisien, édition de l'Oise,‎ (lire en ligne, consulté le 20 mars 2020).
  4. « Villeneuve-les-Sablons : Le maire réélu s'entoure de 3 adjoints », L’Écho du Thelle, no 525,‎ , p. 9
  5. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  6. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.
  8. « Évolution et structure de la population à Villeneuve-les-Sablons en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 14 novembre 2010)
  9. « Résultats du recensement de la population de l'Oise en 2007 » [archive du ], sur le site de l'Insee (consulté le 14 novembre 2010)